Bienvenue à Charlotte, rédactrice littéraire !

Photo : Julien Hay

Je suis ravie de vous présenter aujourd’hui Charlotte, qui vous parlera tous les quinze jours de ses découvertes littéraires. Merci à elle d’avoir proposé sa plume pour Trendy Mood, je la laisse se présenter ! Noémi

J’aime lire, les randonnées, la mer, le café, voyager, la glace à la menthe, mon amoureux, boire une bière en terrasse, les films de requins, la mode, le volleyball, le karaoké, parler anglais, le rouge à lèvres.

 

Vous l’avez compris, je suis loin d’être une auteure et l’inventaire à la Prévert ne suffira pas pour me connaître ! Je suis libraire. Un joli métier qui me fait vibrer chaque jour et que j’avais très envie de faire rayonner sur le web. Et c’est chose faite, grâce à Noémi, qui chaleureusement me laisse une place sur son blog, afin que je vous parle deux fois par mois de littérature ! Je ne peux que la remercier pour cette superbe opportunité !

Je m’appelle Charlotte, mais en ligne, je publie sous le pseudonyme de Charlottefoiplus. Un petit nom que je me suis donnée lorsque j’étais étudiante en communication. J’avais, à l’époque, déjà très envie de mettre en avant le fait que nous ne pouvons pas être défini par un seul élément. Nous sommes un amas de goûts, de couleurs, d’émotions, de rencontres et c’est ce qui nous rend unique.

Je vais donc tâcher de me présenter moi et toutes les facettes qui composent ma personnalité ! Et la première chose qui me semble importante c’est mon côté nature-sauvage. Parce que du haut de mes 24 ans, j’ai vécu une année en Irlande où j’ai trainé mes chaussures de rando dans les plus beaux spots de la côte ouest. Cette page de ma vie influence encore beaucoup mes lectures. Je relis chaque année Mange, prie, aime d’Elizabeth Gilbert mais aussi Wild de Cheryl Strayed. Ces deux femmes ont eu le courage de tout plaquer pour se retrouver seules et se recentrer sur elles-mêmes. Elles m’influencent quotidiennement pour trouver la force de me remettre en question et de toujours me surpasser. J’aime aussi beaucoup lire les récits de voyage comme ceux de Sylvain Tesson et Alexandre Poussin. Deux têtes brûlées qui n’ont pas hésité à traverser les régions les plus reculées du monde pour le plaisir de se mettre en difficulté devant des panoramas grandioses. Je pense qu’un jour, comme eux, l’envie sera plus forte que la raison et je partirai pour une grande aventure.

En attendant, les années filent mais je préserve mon côté enfantin. J’admire beaucoup le regard que les enfants portent sur le monde et le livre qui représente le plus cet aspect est, selon moi : Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur d’Harper Lee. C’est le roman que je conseille à tous puisque c’est aussi un classique de la littérature américaine au même titre que L’Attrape cœur de J.D. Salinger.

Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur nous plonge dans une petite ville d’Alabama où le statut supérieur de l’homme blanc sur l’homme noir est remis en cause par un avocat. Ici, la grande Histoire et ses enjeux sont observés à travers le regard enfantin de Scout qui mélange jeux naïfs et grandes déclarations. Sa simplicité d’analyse et son insouciance vont percer à jour les pensées étriquées de cette époque.

Mais revenons à la personne que je suis aujourd’hui. A ce jour, ma plus belle rencontre littéraire reste celle de cet hiver avec Patti Smith. Cette célèbre chanteuse m’a envoûtée avec son texte Just kids.

Un roman autobiographique qui nous berce de références musicales, théâtrales, picturales, pour nous parler d’une amitié qui même après la mort continue de la hanter. Patti Smith quitte ses parents à 20 ans pour rejoindre New-York où elle fait très rapidement la connaissance de Robert Mapplethorpe. A l’époque, elle était libraire et je ne peux que faire la comparaison avec moi (laissez-moi rêver !). De ce duo découlera une véritable émulsion artistique. Just Kids est la promesse que Patti Smith a faite sur le lit de mort de Robert Mapplethorpe : raconter qui ils étaient à 20 ans. Un texte puissant qui nous plonge dans la sphère très privée des artistes des années 70 et 80.

Je pense qu’après avoir lu ces quelques lignes vous en savez un peu plus sur moi et sur le projet qui m’anime. Il y a des livres qui restent et qui traverseront les années comme Just kids. Il y en a d’autres qui représentent la femme que je suis en train de devenir comme Faire l’amour de Jean-Philippe Toussaint. Pourtant, les plus importants restent ceux qui ne sont pas encore lus et qui vont m’émouvoir. J’espère de tout cœur vous faire partager (et pourquoi pas aimer) mes découvertes !

8 commentaires sur “Bienvenue à Charlotte, rédactrice littéraire !

  1. J’aime déjà beaucoup trop cette présentation qui te ressemble à 100% à chaque ligne ! Hâte de retrouver ta belle plume de libraire tous les 15 jours (même si ça veut dire que ma wish list va encore s’aggrandir déraisonnablement )

  2. Mathiilde

    Avec une présentation pareil j’ai hâte de te lire dans les prochains articles ! Et de voir ce que tu vas me faire découvrir :)

  3. Solene J.

    Ça fait (trop) longtemps que l´on ne s’est pas vues et ces quelques lignes m’évoquent fidèlement la Charlotte passionnée et inspirante que je connais. Hâte d’en lire davantage !

  4. Laure M

    Super introduction ! Merci beaucoup par avance pour tout ce que tu vas nous faire découvrir ! :)

  5. Très jolie présentation très prometteuse pour piocher de nouvelles idées de lecture ! Et qui me rappelle déjà à l’ordre concernant la lecture de «Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur » à laquelle je dois m’ateler. Vivement la prochaine chronique :)

    • Je te le recommande également, c’est un des livres que j’ai préféré ces dernières années.

  6. J’ai emmené Just Kids avec moi pour les vacances grâce à cet article et je l’ai adoré ! Tellement bien écrit et bien traduit… Un grand merci Charlotte pour cette découverte, je vais vite aller acheter M’Train (la suite).

    • Charlottefoisplus

      Je suis ravie de t’avoir glissé ce livre entre les mains ! Merci pour ton retour qui me motive encore plus à écrire ces chroniques !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.