Les documentaires à voir sur Netflix

15 commentaires
Les documentaires à voir sur Netflix

C’est fou la relation que l’on entretient avec Netflix ! À chaque fois que je l’ouvre, je me dis qu’il n’y a rien de bien à voir, et que je devrais me désabonner. Sauf qu’ensuite, il y a une série ou un film au top qui me fait rester… Ils sont malins ! Mais bon, je devrais quand même me désabonner… mais sauf que… Ha ha ! Vous êtes comme ça aussi ?

Je ne regarde quasiment pas de séries, en revanche, j’adore les documentaires. Et parmi eux, il y en a certains vraiment bien foutus et / ou ultra-intéressants. Voici une petite liste de ceux que j’ai vus, et que j’ai aimés.

Les documentaires sportifs :

  • Valley uprising ∼ Depuis le début du siècle, des uluberlus se sont mis en tête de grimper sur des montagnes… Le documentaire retrace l’histoire de l’escalade dans le Parc du Yosemite, avec des images d’archives incroyables et énormément d’humour. Il faut dire que certains grimpeurs étaient particulièrement toqués, particulièrement dans les années 60 !
  • Stop at nothing : the Lance Armstrong story ∼ Il y a un vrai parti pris c’est vrai. Car après l’avoir vu, personnellement, je trouve que Lance Armstrong est une belle et très très grosse ordure ! Le documentaire raconte depuis ses débuts, comment il a menti, son système de dopage, le mythe autour du coureur cycliste. « How clear is that? » (Quand vous l’aurez vu, vous comprendrez !)
  • The Barkley marathons ∼ Un documentaire génial et très drôle sur ce marathon complètement fou, créé par un gars bien fou aussi ! En gros, une cinquantaine de personnes sont sélectionnées chaque année pour aller courir 5 boucles de 100 miles dans la forêt avec de gros dénivelés, à la suite, en moins de 60 heures, sans GPS évidemment. En général, il n’y a qu’un seul « survivant » – gagnant tant l’épreuve est difficile. Le premier arrivé gagne.
  • Losing sight of shore ∼ Pendant neuf mois, une équipe de quatre rameuses a traversé le Pacifique des États-Unis jusqu’en Australie. Elles ont battu un record et ont relevé un sacré défi mental. J’avoue que pendant tout le film, je me disais que je n’aurais pas supporté d’être seule en mer sur cette barque pendant autant de temps, à ne rien faire d’autre que dormir et ramer. Elles passent d’ailleurs par différentes phases émotionnelles, c’est évidemment très émouvant.
  • Senna ∼ Je ne suis pas particulièrement fan de sports automobiles, mais j’avais aimé ce portrait de Senna et sa dernière course. Sans être dans le pathos, il est très émouvant.

Les documentaires « nature » :

  • Afrique sauvage ∼ Comme souvent avec la BBC, cette série documentaire de quatre épisodes est d’une beauté à couper le souffle. Tous les paysages sont incroyables, et la manière dont les animaux sont filmés est extraordinaire. Je n’avais jamais vu une telle qualité d’image.
  • Blackfish ∼ Ce célèbre documentaire dénonce la manière dont les orques sont traités par Sea World. Suite aux décès et accidents de plusieurs dresseurs, les réalisateurs se sont intéressés à ce qui se passait dans les enclos de ce géant des spectacles marins. Le documentaire a eu un effet conséquent sur les visites du parc d’attraction, qui ont beaucoup chuté suite à sa diffusion, utile et révoltant.
  • Sauvages ∼ On observe la traversée des États-Unis, du Mexique au Canada, par un petit groupe de cowboys et leurs chevaux sauvages. Le documentaire vaut le coup principalement pour ses très belles images des paysages américains, et pour les magnifiques Mustangs.

La série documentaire judiciaire :

  • Making a murderer ∼ Cette série documentaire de dix épisodes a fait couler beaucoup d’encre. Elle raconte l’histoire de Steeve Avery, accusé à tord de viol puis libéré après 18 ans ; accusé six mois plus tard de meurtre et condamné cette fois à la prison à perpétuité. Les réalisatrices ont suivi les procès, c’est extrêmement bien documenté et très intéressant d’être au coeur de la machine judiciaire, et de cette famille de redneck. Sauf que le parti pris est clairement en faveur de la famille Avery. Après m’être un peu documentée, tout n’est pas aussi clair et défini.

Portraits documentaires de personnages historiques :

  • Keith Richards ∼ Je suis plus Beatles que Stones (comme s’il fallait choisir), mais j’ai adoré ce documentaire. On suit Keith Richards en studio, chez lui, quand il joue, enregistre, ou crée de nouveaux morceaux. Son rire est dingue, et il se marre tout le temps.
  • The last man on the moon ∼ Qui a entendu parler de tous les astronautes qui sont allés sur la lune après Armstrong et Aldrin ? J’avoue mon ignorance à ce sujet. Ce documentaire retrace cette grande aventure du point du dernier homme à avoir marché sur la lune, Gene Cernan. Passionnant !

Si vous en avez d’autres à me recommander, n’hésitez pas à le faire via les commentaires ! J’ai hâte de découvrir vos avis sur ceux-là si vous les avez vus.

15 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.