Vos gestes et astuces écologiques au quotidien
12 février 2019

Bien-êtreVos gestes et astuces écologiques au quotidien

http://www.trendymood.com/wp-content/uploads/2019/02/Corail-Tahiti-1280x853.jpg

Concernant l’écologie, je suis assez pessimiste : je suis persuadée que ce sont les grosses industries et entreprises qui sont les plus polluantes et qui devraient être taxées et changer leurs comportements. Alors qu’on culpabilise les automobilistes en leur interdisant l’accès à Paris par exemple, certaines sociétés, maîtres de « l’optimisation fiscale » comme Total ne payent pas d’impôts en France. On encourage les individus à changer de comportement – et c’est bien – mais rien n’est fait à grande échelle. C’est un triste constat et il ne changera pas étant donné le monde libéral et capitaliste dans lequel on vit. Comment blâmer également les pays en voie de développement qui souhaitent maintenant consommer comme on l’a fait avant eux, détruisant une partie de notre écosystème et exploitant terre et citoyens ?

Adolescente, j’étais révoltée par la société dans laquelle nous vivions. Aujourd’hui, j’avoue être devenue totalement désabusée. Mon engagement écologiste désormais est assez individualiste, je fais ce que je peux à mon niveau. La lecture de Pierre Rabhi et de son essai « La sobriété heureuse » a eu un grand impact sur moi, même si je ne suis pas toujours d’accord avec l’intégralité de ses thèses. Sa fable du colibri est célèbre et je m’efforce de m’en souvenir chaque jour. J’ai encore beaucoup à faire pour accorder mes convictions et mes actions. J’ai bien conscience que je n’y parviendrai sans doute jamais, mais comme je le disais, je fais du mieux que je peux ! Là où le bat blesse très sérieusement, c’est sur mon utilisation de la voiture. Pour le moment, je ne peux pas m’en passer, elle est vraiment nécessaire à mon équilibre…

Manger Bio, ne pas jeter d’emballage dans la rue, trier ses déchets, ne pas laisser couler l’eau pour rien… sont des gestes écologiques plutôt « simples » et qui faisaient partie de mon éducation. Mais depuis quelques années, j’ai vraiment envie de passer la vitesse supérieure. Les blogs (comme celui de Coline notamment) sont pour ça une super source d’apprentissage : on trouve des recettes pour fabriquer ses propres produits ménagers, des témoignages de famille « zéro déchet », des conseils pour s’habiller éthique, etc.

Il y a quelques temps, vous m’avez listé tous vos « éco-gestes » sur Instagram et ça a été super inspirant ! Je partage donc avec toute la petite communauté de « Trendy Mood » (qui ne porte vraiment plus bien son nom !), vos astuces, conseils et gestes écologiques. Le but n’est surtout pas d’être culpabilisant, ce sont vraiment des idées à piocher. D’ailleurs, si vous en avez d’autres, n’hésitez pas à les écrire en commentaire, je les rajouterai au fur et à mesure.

Éco-gestes pour l’entretien de la maison :

  • éteindre les lumières ;
  • ne pas mettre le chauffage trop fort ;
  • trier ses déchets ;
  • fabriquer son essuie-tout avec des chutes de tissu ;
  • amener ses propres récipients quand on prend à manger à emporter ;
  • avoir un compost pour les déchets organiques ;
  • fabriquer ses produits ménagers ;
  • récupérer l’eau de cuisson des oeufs pour arroser ses plantes ;
  • faire son propre engrais avec de l’urine, des coquilles d’oeufs et du marc de café ;
  • ne pas tirer la chasse d’eau après chaque pipi !
  • utiliser des billes de céramique ou du charbon actif pour purifier l’eau et ne plus utiliser de bouteilles en plastique ;
  • fabriquer son emballage pour aliments avec du tissu et de la cire d’abeille pour remplacer le papier d’aluminium ou le film plastique (tuto trouvé par Nolwenn sur Bio’tiful Family) ;

Faire ses courses en réduisant ses déchets / Mieux consommer :

  • glisser un sac en tissu pour les courses dans son sac à main ;
  • acheter en vrac ;
  • favoriser les circuits courts, locaux et bio ;
  • acheter ses vêtements et sa déco d’occasion ou faire du troc ;
  • boycotter l’huile de palme ;
  • transformer ses vêtements troués en déchirés en poches pour le vrac ;
  • conserver les épluchures de légumes et les faire griller au four pour avoir des chips maison ;
  • réduire sa consommation de viande ;

Prendre soin de soi en respectant l’environnement :

  • prendre une douche de 3 minutes maximum ;
  • se laver avec du savon d’Alep ou de Marseille ;
  • utiliser du shampooing et du dentifrice solide ;
  • fabriquer son propre déo et ses cosmétiques en général ;
  • récupérer le marc de café pour les gommages du corps ;
  • remplacer le coton par des morceaux de tissu-éponge pour se démaquiller ou faire sa toilette ;
  • utiliser des produits solaires respectueux de l’écosystème ;

Et à l’extérieur…

  • remplacer les bouteilles en plastique par une gourde ;
  • apporter sa tasse ou son gobelet réutilisable pour le café et le thé à emporter (en plus, vous aurez souvent une réduction !)
  • ramasser des déchets dans la rue au moins une fois par jour ;
  • ramasser au moins un déchet sur la plage quand on se balade ;
  • se déplacer en vélo ou en transport en commun ;
  • ne pas jeter ses mégots de cigarette par terre ;
  • faire du covoiturage ;
  • limiter les voyages en avion et si ce n’est pas possible, compenser son empreinte carbone (via la Fondation GoodPlanet par exemple)

Un grand merci à toutes pour vos participations. Si vous avez des bonnes recettes de lessive maison à partager je suis preneuse, et j’aimerais beaucoup savoir comment faire les fameux tissus qui remplacent le film plastique pour emballer les aliments !

9 commentaires

  • Emma

    13 février 2019 de 10:21

    Cette liste est vraiment très utile, je vais y piocher des idées. J’ai également mis en place quelques éco-gestes dans mon quotidien et j’essaie d’améliorer mes habitudes de jour en jour. Mais je pense aussi qu’il devient urgent que les gouvernements mettent en place des actions à grande échelle pour arriver à des résultats. Même si j’ai l’impression que de plus en plus de gens prennent conscience de l’impact de notre mode de vie, il y en a encore beaucoup qui n’en ont clairement rien à faire et n’ont pas envie qu’on touche à leur confort et petites habitudes :(

    Répondre

    • Noemi

      13 février 2019 de 10:41

      Tu as tout à fait raison, il faut des lois fortes. Mais elles n’arriveront pas car les gouvernements ont trop peur de se mettre à dos les grosses entreprises qui les financent. Ce serait se tirer une balle dans le pied !

  • Pioute

    13 février 2019 de 18:40

    Pour la lessive, je mélange 1 verre de savon noir, 1/2 verre de bicarbonate, 1/4 de verre de cristaux de soude pour 4 verres d’eau. Et je rajoute dans le bac d’adoucissant une rasade de 1/3 vinaigre, 2/3 eau avec 10gouttes d’huile essentielle pour 1l (facultatif, c’est juste pour l’odeur au moment de l’étendage).
    Pour les tissus en cire, tu prends un tissu en coton, tu mets qq pépites de cire d’abeille et tu fais fondre doucement au four.
    Pour réduire ses déchets, on peut penser aussi à passer au shampooing solide, à ne faire le ménage qu’avec savon noir et vinaigre (ça marche pour tout), à bannir les éléments transformés pour manger plus sainement en réduisant sa poubelle plastique, à demander de ne pas avoir de papier autour du pain à la boulangerie, à aller chez le boucher/fromager/primeur/poissonnier/boulanger… avec des boîtes et des sacs à vrac.
    Investir dans une yaourtière pour limiter les pots de yaourt, acheter en gros contenant plutôt qu’en emballage individuel…
    Mais je suis persuadée que les consommateurs vont faire changer les industriels plus rapidement que les lois ! Si on change de comportement, ils chercheront à s’adapter à la demande. C’est la base du marketing ! :)

    Répondre

    • Noemi

      15 février 2019 de 09:23

      Je suis d’accord avec toi sur les habitudes de consommation. C’est déjà le cas dans le grande surface qui ont intégré le vrac dans leurs rayons par exemple. En revanche, je pense que pour les émissions de gaz à effet de sphère, on culpabilise beaucoup trop les automobilistes notamment, alors que les gros pollueurs restent les industries, qui ne sont pas suffisamment taxées. Ce serait bien qu’ils montrent l’exemple.

      Et je trouve qu’il y a de vrais problèmes d’urbanisme qui font que certains n’ont pas le choix d’utiliser leur voiture. Sans oublier qu’il y a un aussi majeur en France : il n’y a pas de réelle décentralisation !

  • Elise

    13 février 2019 de 19:59

    Très bon billet Noemi. Je suis aussi convaincue qu’il faut des décisions fortes de nos politiques envers les entreprises qui continuent de polluer sans devoir avoir à se faire du souci. Au niveau de nos actions individuelles quotidiennes, j’ajouterais encore:
    – n’utiliser que des tasses/gobelets réutilisables pour les cafés/thés à l’emporter. C’est écolo et la plupart des restaurants/cafés font une réduction;
    – essayer de limiter les voyages en avion, et si ce n’est pas possible autrement, les compenser en versant à un organisme spécialisé dans le domaine;
    – favoriser le troc au maximum;
    – réfléchir à ses habitudes de consommation de manière générale. Ai-je besoin de cet habit, de cet objet?

    Répondre

    • Noemi

      15 février 2019 de 09:14

      Merci pour tes conseils, je les rajoute !

  • AuroreVoyage

    14 février 2019 de 14:25

    Oui, les grandes industries nous empoisonnent, et les gouvernements les encourage, tout en nous incitant (question marketing) à certains gestes écologiques (bien souvent des taxes). Je suis pessimiste aussi mais on peut essayer. Il faut.
    Tu écris « Réduire sa consommation de viande ». Hélas, ça ne suffira pas.Je t’invite à regarder « Cowpiracy ». Histoire de frapper un grand coup écologique. Devenir végan (mais avant cela, végétarienne) a déclenché ma prise de conscience écologique. C’est à partir de là que j’ai mangé plus bio, 0 déchets, fait mon compost, que je n’achète plus de vetements, que je suis passer au durable sur un certains nombre de points. On ne sauvera peut être pas l’humanité, mais on aura fait sa part ;) (belle référence au Colibri d’ailleurs)

    Répondre

    • Noemi

      15 février 2019 de 09:13

      Merci pour la référence, je ne l’ai pas vu. Malheureusement, vu le nombre de personnes qui consomment de la viande à chaque repas et tous les jours de la semaine, ça me semble utopique un monde tout végétarien. Et comme je n’aime pas le prosélytisme, et dans le sens de la métaphore du Colibri, je trouve ça déjà bien de réduire. Si tout le monde le faisait, ce serait déjà un premier pas ! :-)

  • Promenade Minimaliste

    17 février 2019 de 08:35

    Oui c’est aussi très important de valoriser les petites actions du quotidien qui deviennent beaucoup plus impactantes quand on est nombreux à les réaliser et aussi cela nous met en action et dans la bonne condition d’esprit pour faire évoluer les choses :) et montrer aux autres (particuliers et entreprises) que dorénavant ca n’a plus de sens d’aller contre cela, qu’on est tous sensibilisées

    Répondre

Répondre

Your email address will not be published. Les champs marqués d'un * sont requis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.