Culture

Les incontournables de la BD : François Bourgeon

Dans le panthéon de mes passions, il y a la bande dessinée. J’en ai parlé quelques fois ici mais pas suffisamment en regard de la place que le 9ème art tient dans ma vie (et particulièrement dans mes étagères) ! Comme les derniers articles littéraires ont bien marché, je continue sur ma lancée et inaugure cette mini-série.

J’avais envie d’imaginer une bibliothèque idéale, se constituant des grands classiques de la BD, de ceux qui l’ont faite évoluer et de ceux qui s’inscrivent dans une période phare. François Bourgeon fait partie de ceux là. Ce scénariste et dessinateur possède un diplôme de maître verrier, et cela se ressent dans sa manière de travailler les couleurs, le bleu particulièrement. L’apogée de ce travail est pour moi Le Cycle de Cyann mais j’y reviendrai plus tard.

François Bourgeon est un des meilleurs dessinateur et scénariste de BD des années 80 et 90. C’est de la pure bande-dessinée de cette époque : des sagas de plusieurs tomes, avec du sexe et de la violence, bien dessinée et colorisée.

Les passagers du vent – 1979 / 1984 (5 tomes)

Extrêmement bien documentée, la saga raconte le commerce triangulaire au XVIIIème siècle, au travers des aventures d’Isa. Tout commence en mer, du point de vue d’Hoel, un marin sans le sous, qui tombe amoureux d’Isabeau, jeune dame de compagnie embarquée à bord avec son amie.

bd-francois-bourgeon-11

Assez violent, le récit alterne scènes à bord du bateau, grandes batailles navales et aventures africaines. François Bourgeon mêle dates et lieux clés en rapport avec l’escalavage, et l’histoire, les amours d’Isa, héroïne sexy, libre, révoltée.

J’ai découvert la série à l’adolescence et j’ai adoré la force qui se dégage d’Isa. C’est une BD profondément féministe, caractéristique de l’oeuvre de François Bourgeon. Il dessine toujours des femmes libres et fortes (et ultra sexy), en proie à la brutalité des hommes, aux luttes de pouvoir.

Les passagers du vent ont donné lieu à une suite de deux tomes récemment, que je n’ai pas encore lus, La petite fille Bois-Caïman. Je dois remédier à ça car j’avais été déçue par la fin de la saga initiale.

Les compagnons du crépuscule – 1984 / 1990 (3 tomes)

Après le XVIIIème siècle, François Bourgeon revient au Moyen Âge, une époque qu’il avait déjà traitée dans Brunelle et Colin (une série reprise par Conrad, autre grand auteur de l’époque). Les compagnons du crépuscule est également une série fantastique, ancrée dans le Moyen Âge, les guerres, avec des monstres réels ou imaginaires.

On suit un Chevalier, son écuyer et une jeune femme, dans une quête de rédemption dont on ne sait pas grand chose. Se mêlent alors rêves, révoltes, amours…

L’histoire de cette BD de Bourgeon est passionnante, également très bien dessinée. En revanche, c’est assez gore et parfois un peu compliqué à suivre. J’ai préféré Les passagers du vent, que j’ai beaucoup relus.

Le cycle de Cyann – 1993 / 2014 (6 tomes)

J’avais découvert Le cycle de Cyann via l’exposition qui lui était consacrée à Angoulême. C’était une des plus belles scénographies que j’ai pu voir jusqu’à présent. On évoluait sur des pilotis au dessus de l’eau, au milieu des maquettes futuristes créées par François Bourgeon avant de dessiner. Les planches originales étaient de toute beauté, et j’avais alors dévoré les aventures de Cyann.

bd-francois-bourgeon-6

bd-francois-bourgeon-5

Il y a aujourd’hui 6 tomes du Cycle de Cyann. Les deux premiers sont particulièrement réussis avec des couleurs et un graphisme absolument sublimes ! L’histoire est celle de Cyann, fille de l’empereur Olsimar, indépendante, ultra sexy, délurée, qui va petit à petit devoir prendre en charge son héritage et assumer ses responsabilités si elle veut sauver sa peau.

Le cycle de Cyann est un récit de science fiction, qui se déroule sur une galaxie imaginaire, dans un système de pouvoir dictatorial avec des castes bien définies. Tout l’univers est extrêmement bien développé par Bourgeon et Lacroix (le co-scénariste). Les personnages sont forts et on s’attache immédiatement à cette héroïne.

Vous l’aurez donc compris, les bandes dessinées de François Bourgeon devraient faire partie de toute bédéthèque digne de ce nom ! Moins connu que Juillard et Loisel par exemple, il a, lui aussi, créé des fresques très belles tant au niveau du graphisme que du fond. Il fait partie de ces auteurs très importants, qui ont participé au renouvellement de la BD franco-belge dans les années 80.

8 Commentaires

  1. Caroline dit

    J’adore cet article !
    N’hésites pas en refaire sur les livres et les BD c’est toujours un plaisir !

    • Merci beaucoup, j’ai effectivement envie d’en faire plus souvent car j’ai toujours de bons retours dessus. Il y a de nombreux blogs qui ont lancé des clubs de lecture donc je ne veux pas copier mais j’ai envie de réfléchir à quelque chose…

  2. Margot dit

    Je suis tellement heureuse de voir un article sur Bourgeon dans le monde de la blogosphère, ce dessinateur est un véritable artiste. Je suis moi aussi fan du cycle de Cyan que j’ai découvert toute petite dans la bédéthèque de mon papa. Son travail est incroyable, merci d’en parler et de le faire découvrir à travers ton site.

  3. Laure M dit

    Un petit coucou pour te dire bravo pour ce blog. Je n’écris pas souvent (presque jamais à vrai dire). Je te lis depuis de nombreuses années et je te félicite pour la richesse des articles, la qualité des photos, et surtout l’inspiration que tu transmets dans tes posts. J’ai à peu près ton âge et en « vieillissant » j’ai délaissé de nombreux blogs, un peu trop superficiels à mon goût, et je dois dire que le tien est incontestablement dans mon top 3 ! Je suis toujours agréablement surprise des sujets que tu traites et je voulais juste te féliciter et te dire un grand merci car c’est un réel plaisir de passer par ici ! A bientôt.

    • Merci beaucoup pour ton message, ça me touche beaucoup, merci pour ta fidélité !

  4. Anne-P dit

    C’est tellement raré d’entendre parler de Bourgeon qui est un de mes auteurs préférés. Je me souviens de la fin de mon adolescence quand je « harcelais » mon libraire régulièrement pour savoir si un nouveau Cycle de Cyann allait sortir
    J’ai attendu des années
    Et la couverture du dernier chant des Malaterre qui me terrorisait petite mais que j’ai lu et relu ensuite.

    Merci d’en avoir parlé

    • Oui je me souviens que les troisième et quatrième tomes ont mis une éternité à arriver ! Il y a eu un procès entre l’éditeur et les auteurs, ils n’étaient plus propriétaires de leur oeuvre… Je n’ai toujours pas acheté le dernier d’ailleurs, j’étais un peu déçue par la fin.

Laisser un commentaire