Il faut sauver les parapluies de Cherbourg !

6 commentaires

Il faut sauver les Parapluies de Cherbourg

Je ne sais pas combien de fois j’ai vu le Peau d’Âne de Jacques Demy, ni combien de fois j’ai écouté la BO du film.

Mon enfant… on n’épouse pas… ses parents… La la la… 

Bref je m’égare mais tout ça pour dire que je suis extrêmement fan de Jacques Demy, et aussi d’Agnès Varda. Cette dernière, avec Ciné-Tamaris, sa société de production, est en train de monter un projet de restauration des Parapluies de Cherbourg. Le film a été tourné en 1963 sur du 35 mm et le négatif d’origine est en relativement bon état. En revanche, il faut le numériser pour que le film Les Parapluies de Cherbourg puisse continuer à être diffusé.

Ayant remporté la Palme d’Or en 1964, cette année, Les Parapluies de Cherbourg est programmé dans la sélection Cannes Classics du Festival de Cannes. Il faudrait donc qu’il soit restauré d’ici là. Si vous aimez le film, participez à sa restauration en versant un peu d’argent sur ce « Kiss Kiss Bank Bank« . Tout le détail du financement est sur le site.

Les Parapluies de Cherbourg n’est sans doute pas le film le plus accessible de Demy, parcequ’il est intégralement chanté, mais c’est un des plus beaux. C’est aussi une prouesse technique car c’est le tout premier film de la sorte. Le disque a été enregistré avant le tournage et les acteurs ont du jouer en playback, tout était minuté précisément.

Je ne peux m’empêcher d’avoir le coeur déchiré quand je revois cette scène finale… (ne la regardez pas si vous n’avez pas vu le film hein !) ou quand j’entends la sublime musique de Michel Legrand

6 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.