La fin…
17 juin 2013

La vraie vieLa fin…

Photo Minolta

Cette photo est ratée, c’est la toute dernière que j’ai prise avec mon Minolta, la toute dernière que je ne prendrai jamais avec car il a rendu l’âme. Un problème de déclenchement et de circuit HS, il est revenu d’atelier irréparable.

Cet appareil photo appartenait à ma mère, acheté quelques années avant ma naissance. Toutes nos photos d’enfance avec mon frère et ma soeur ont été prises avec ce petit XG-1, un merveilleux petit Reflex semi-automatique. C’est aussi avec lui que j’ai appris à faire de la photo, à développer des pellicules et à faire des agrandissements dans une petite chambre noire du lycée…

Au début ma mère me l’avait prêtée, et puis un jour, elle m’a annoncé qu’il était à moi. J’ai les larmes aux yeux en pensant aujourd’hui que je ne pourrais jamais le réutiliser. Je me disais que moi aussi je prendrai un jour mon enfant en photo avec, que la boucle serait bouclée. Et puis non… ce ne sera pas possible. Je le garde précieusement, sur une étagère, à coté du Kinax de mon grand-père, que je conserve comme une relique. Ses photos à lui était tellement belles… Un jour je vous parlerai de mon Papi Serge, parcequ’il est était infiniment doué et que je l’aimais vraiment beaucoup beaucoup.

Bref je m’égare, mon Minolta me rend toute nostalgique. Heureusement il me reste les albums photo chez mes parents, et chez moi aussi, parceque mine de rien, je l’ai pas mal trimballé ! Et puis il aura quand même vécu une trentaine d’année, dans une jolie famille qui a pris soin de lui !

Avant qu’il ne s’emballe et déclenche tout seul comme un sauvage sans que je lui demande, j’avais fait quelques photos avec à Madrid et je les aime bien donc je vous les montre, et puis on lui dit « au revoir, dors bien » après…

Madrid, argentique

Madrid, argentique

Madrid, argentique

Madrid, argentique

Madrid, argentique

Madrid, argentique

17 commentaires

  • Mathilde

    17 juin 2013 de 11:48

    Oh mince … Il faut juste ce dire qu’il a eu une belle vie ;)
    Impossible de trouver un autre Mimolta ? Même si ce n’est pas celui là avec lequel tu a grandis et pris toutes les photos ça restera dans l’esprit …
    J’espère que ta semaine ce passera bien malgré cette perte.

    Répondre

    • Noémi

      17 juin 2013 de 22:17

      Si je peux retrouver le même mais ce sera pas pareil ! :-)

  • Foley

    17 juin 2013 de 11:49

    Oh c’est triste ! Il m’ai arrivé la même chose il y a plusieurs années. Le reflex que mon papa m’avait donné est malheureusement tombé en panne et il était irréparable. J’ai racheté le même modèle sur eBay et je suis contente de l’avoir mais clairement ce n’est pas la même chose… *câlin*

    Répondre

  • Bobby Elroy

    17 juin 2013 de 12:06

    C’est tellement triste ! C’est dingue comme certains objets sont chargés d’histoire (même sans être profondément matérialiste), bon courage pour lui trouver un remplaçant que tu pourras à ton tour refiler à tes enfants :)

    Répondre

  • ivy-mag by vivi lachipie

    17 juin 2013 de 12:54

    Heureusement que tu peux tout de même le garder. C’est chouette d’avoir ce type de souvenirs. Même s’il ne prendra pas en photos tes enfants, cela fera tout de même une belle histoire à leur raconter. Le pouvoir des mots…. et des souvenirs

    Répondre

  • Camille

    17 juin 2013 de 14:22

    J’adore ce genre d’histoire d’objets, de transmission et.. de famille. Bisou à ton Minolta. Et à toi.

    Répondre

  • Hélène

    17 juin 2013 de 14:39

    C’est un très joli article, très émouvant.

    XXX

    Répondre

  • juliette

    17 juin 2013 de 14:58

    Oh c’est triste ! C’est fou comme on peut s’attacher à certains objets parfois, on a beau se dire que ce n’est que du matériel, ils trimballent avec eux toute une histoire.

    Répondre

  • Rory

    17 juin 2013 de 17:35

    Mooh ! Comme c’est un Minolta je compatis encore plus… J’avoue n’être profondément pas matérialiste (et mes objets en subissent parfois les conséquences ^^) mais pour ce qui est des appareils photos, surtout ceux qu’on espérait pas obtenir… c’est autre chose !
    (Il m’a fallu plus d’un an, beaucoup de boulot et d’abnégation afin d’obtenir mon reflex Minolta 5D à l’adolescence… pour que des milliers de déclenchements plus tard il se casse à Berlin)
    J’attend donc avec impatience que tu nous parles de papi Serge ;)

    Répondre

  • Noémi

    17 juin 2013 de 22:18

    Merci pour vos messages ! <3

    Je vais me mettre à la recherche d'une nouvelle petite perle de boîtier... avec qui créer des liens à nouveau.

    Répondre

  • cloumcloum

    18 juin 2013 de 12:08

    oh quel joli article :)
    Touchant de voir à quel point cet appareil était cher à tes yeux.. et triste de se dire que tu ne pourras plus l’utiliser! Mais bon, faut voir le bon côté: maintenant c’est comme une pièce du petit musée de Noémi!

    Répondre

  • balbc

    18 juin 2013 de 21:04

    oh non ! je compatis, je suis très très attachée aux objets moi aussi.
    Mais ça veut aussi dire que tu vas avoir un nouveau boitier, de nouvelles histoires à raconter et un objet qui te sera propre à transmettre à tes futurs enfants…
    :)

    Répondre

    • Noémi

      19 juin 2013 de 11:18

      Oui c’est ce que je me dis mais bon quand même, ça aurait été chouette de se le transmettre de génération en génération !

  • audrey

    19 juin 2013 de 11:28

    Oh quel dommage :( Il faisait de tellement jolies photos !
    Bise

    Répondre

  • Olivia

    19 juin 2013 de 19:04

    Whaou je ne sais pas si c’est l’appreil ou bien toi qui est ultra douée pour prendre des photos. Bon deuil je peux imaginer que perdre son « 3e oeil » c’est un peu dur mais tu as d’autres jouets donc je te fais confiance pour tes prochains shootings

    Répondre

  • Louise

    21 juin 2013 de 18:10

    Je pense comprendre ce que tu ressens. Ce que je peux te dire c’est que plus tard, je ne sais pas dans combien de temps, mais plus tard, c’est sur, quand tu regarderas cet appareil photo, tu ne seras plus triste ou mélancolique en le voyant sur l’étagère mais tu ressentiras un genre de bien-être. Tu le regarderas et tu te diras « il a eu une belle vie ».
    Je sais, c’est d’un objet dont je parle, mais parfois il arrive d’être profondément secoué lorsque l’on perd ou casse un objet auquel on tient.

    Répondre

Répondre

Your email address will not be published. Les champs marqués d'un * sont requis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.