Lectures du week-end : la musique, de la pâte Fimo, Belleville…

5 commentaires

La balade à Belleville de Je ne sais pas choisir : Juliette se lance et propose désormais des promenades guidées. Si ses photos donnent envie (et oui bien sûr, c’est le cas !), on télécharge son petit PDF, on l’imprime et on file suivre son parcours.

• Le piano de Cachemire et Soie : Anne-Solange a eu un piano pour ses neuf ans. Et depuis, comme tous les musiciens elle a connu des hauts et des bas… Mais elle s’est écoutée pour la première fois et ce qu’elle raconte est si touchant que j’ai envie de me remettre sérieusement au violoncelle.

La réflexion sur le style des ados de Tendances de Mode : on en parlait récemment sur twitter suite à mes posts sur Marie et Valentine, les ados sont quand même super bien sapés maintenant. Moi j’étais du genre à ne vouloir surtout pas ressembler à une adulte, je m’habillais comme dans Hartley Coeurs à Vifs ou Angela 15 ans (de très bonnes séries d’ado je trouve). Bref, je partage totalement la réflexion de Lise Huret à ceci près qu’il y a aussi je crois une vraie différence entre Paris et la Province… Ici (à Paris), la pression sociale et le rapport à l’apparence ne sont vraiment pas les mêmes.

• Les fausses céramiques de Heju pour Etsy : Hélène et Julien, architectes et créateurs du très chouette blog Heju, ont réalisé un DIY simple comme un jeu d’enfant. Avec de la pâte Fimo, une brosse à dent et de la peinture, on obtiendra – peut-être ? – le même résultat qu’eux.

diy-ceramiques-heju-etsy-2

CatégorieDécouvertes

par

J'aime surfer, lire des romans historiques, les singes, prendre des gens en photo, l'escalade, voyager, manger, cuisiner, les Belges, rêver, les feux de cheminée, Pierre Rabhi, la bande dessinée, chanter, mes amis, mon Nikon FM2, travailler.

5 commentaires

  1. J’ai également beaucoup aimé l’article très sensible sur Cachemire et Soie. Je n’ai jamais joué d’aucun instrument, du coup les sensations d’Anne-Sophie me semblent à la fois fascinantes et mystérieuses.
    Pour ce qui de la manière de s’habiller des, les grandes villes; je n’aime pas du tout le terme de Province :-( et plus particulièrement Paris me semblent très différentes. Je suis toujours surprise de voir à quel point les adolescents s’habillent de la même façon que les adultes. Parfois même je trouve cela dommage car l’adolescence, c’est aussi être différent des adultes et non pas un ersatz.

  2. Oh merci beaucoup, je suis touchée d’être dans tes suggestions de lectures <3

    Je partage ton avis sur les looks des jeunes filles d'aujourd'hui, elles sont super bien sapées, c'est impressionnant ! Mais je me dis qu'elles suivent la mode et que nous-mêmes, à notre époque, on devait aussi la suivre (elle est juste très différente d'aujourd'hui ^^). Les jeans Cimarron, les No Name, les Doc Martens… on avait aussi notre petit style. Après, c'est vrai qu'il y a de moins en moins de différences entre les looks des lycéennes et ceux des "adultes" (enfin, nous quoi) alors qu'avant, la différence était plus marquée. Mais est-ce que finalement, ce n'est pas nous, les trentenaires, qui continuons à nous habiller comme les jeunes (avec nos sneakers etc) là où les trentenaires de notre époque étaient plus vite des "adultes" en costume et compagnie ? (sacrée question pour un lundi matin, ça me donne envie de retourner me coucher ahah)

    • Tu n’as pas tort effectivement, on est une génération qui ne veut pas grandir…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.