Mes lectures de 2019 – Part. 2

Laisser un commentaire

Pfffiiiouuuu… Et dire que je pensais avoir du temps pour rédiger plein d’articles pendant le confinement par ici ! HAHAHAHA !

Comment allez-vous ? J’espère de tout coeur que le confinement n’a pas été trop difficile pour vous… De mon côté, j’ai été privilégiée puisque je l’ai vécu dans une maison avec un jardin ; et j’ai pu observer mon enfant grandir, entouré de ses grands-parents. C’était une période évidemment stressante car de nombreux shootings photo ont été annulés mais d’un autre côté, j’ai pu passer beaucoup de temps avec mon bébé et ça n’a pas de prix. Non sans culpabiliser un peu car je ne travaillais pas assez !

Heureusement, la reprise du travail post-confinement a été plutôt chargée, et ce n’est que maintenant que j’ai un peu de temps pour publier la suite de mes dernières lectures. Plusieurs mois plus tard… J’espère qu’elles vous inspireront. N’hésitez pas à partager les autres dans les commentaires.

Le comte de Monte Christo (Tomes 1 à 5) – Alexandre Dumas

Edmond Dantès, jeune marin naïf à l’avenir prometteur s’apprête à se marier avec son grand amour. Mais victime de la jalousie d’un compagnon, il est emprisonné et oublié au fond d’une geôle du Chateau d’If pendant presque 15 ans. S’en suit des aventures extraordinaires à base de désespoir, d’évasion rocambolesque, de trésors, de vengeance implacable, d’histoires d’amour… C’est du pur Alexandre Dumas : distrayant et passionnant ! Tous les tomes ne se valent pas mais le personnage du Comte de Monte Christo est complexe et la saga n’est pas manichéenne.

Au Dieu inconnu – John Steinbeck

Une nouvelle saga familiale au coeur de la Californie du début du siècle. C’est le second roman de Steinbeck et il annonce avec brio ses futurs chefs d’oeuvre, et notamment À l’Est d’Eden. On y trouve ses grands thèmes : la vie des fermiers, une certaine spiritualité, des histoires de famille et des drames… C’est un très beau livre, même s’il est un peu triste.

Les Pâturages du Ciel – John Steinbeck

Quand on aime… j’ai donc enchaîné avec ce recueil de nouvelles. Toujours dans la vallée de Monterey en Californie, on suit la vie de plusieurs habitants. Certaines nouvelles se répondent, c’est à la fois poétique et souvent amusant, en tout cas beaucoup plus léger que les grands drames de Steinbeck. C’est d’ailleurs fou comme cet auteur est aussi génial dans les grandes tragédies comme Les raisins de la colère et dans les comédies comme Tendre Jeudi

Le fils – Philipp Meyer

J’ai suivi les recommandations de ma Kobo et pour une fois, elle avait raison : j’ai adoré et dévoré ce roman contemporain. L’écrivain américain était d’ailleurs finaliste du prix Pulitzer pour cet ouvrage, difficile à résumer.

C’est (encore !) une saga familiale. On suit trois récits différents, racontés de trois manières différentes, et qui s’entremêlent. L’histoire d’Eli, jeune garçon enlevé par les Comanches et élevés ensuite par eux, qui bâtira ensuite un empire, est celle que j’ai préférée. Mais les deux autres récits, celui de son fils et de sa petite fille sont également très intéressant. On parcourt ainsi l’histoire des Etats-Unis, sur un siècle d’injustice et de racisme. C’est très dur, révoltant, car tout est parfaitement bien documenté (et particulièrement la vie des amérindiens).

La Vierge en bleu – Tracy Chevalier

J’adore Tracy Chevalier mais j’ai été très déçue par son premier roman. Il avait pourtant tout pour me plaire : une américaine qui s’ennuie en France se plonge dans l’histoire de sa famille protestante sur fond de spiritualité et de sorcellerie. Mais c’est un peu nian-nian et le personnage d’Ella m’a agacée, je n’ai pas réussi à m’attacher à elle et ça a gêné ma lecture.

Les luminaires – Eleanor Catton

Conseillé par mon amie Néo-Zélandaise, j’ai beaucoup aimé Les luminaires. C’est un livre (contemporain) assez particulier, que j’aurais du mal à résumer. L’auteure est très branchée astrologie. Elle a donc imaginé la structure de son livre selon des thèmes astraux. S’entremêlent alors plusieurs récits pour tenter de démêler une histoire de meurtre sur fond de ruée vers l’or dans une contrée reculée de Nouvelle Zélande en 1866.

C’est un peu compliqué au début mais petit à petit, on commence à y voir plus clair et on est tenu en haleine. Et surtout, c’est très bien écrit, on a l’impression d’y être, de patauger dans la gadoue des camps des prospecteurs, de ce port à l’atmosphère humide…

Mr. Vertigo – Paul Auster

Mes soeur et mère sont de grandes fans de Paul Auster. J’avais donc essayé de le lire à l’adolescence mais j’étais passée à côté. Ma soeur a donc du insister pour que je retente le coup, en me conseillant Mr. Vertigo ! Et si j’ai adoré toute la première partie, j’ai été déçue par la seconde. J’ai d’ailleurs particulièrement aimé la narration car elle me rappelait celle de John Irving (dans sa manière d’évoquer ou de faire révéler par le narrateur un événement futur par exemple).

Je préfère ne pas vous dévoiler l’intrigue car je vous souhaite d’être aussi stupéfaite que moi à la découverte de ce livre.

La femme fardée – Françoise Sagan

Après tous ces romans américains, j’avais envie de quelque chose de différent. Un petit Sagan, ça ne fait jamais de mal ! Et si pour moi, rien n’égale Bonjour Tristesse j’ai tout de même beaucoup aimé La femme fardée. L’histoire de ces multiples personnages qui s’ennuient et s’aiment sur un bateau de croisière m’a régalée. Et je le classe donc parmi mes Sagan préférés !

Valentine – George Sand

C’est un des premiers romans de George Sand. On y croise, comme dans certains Jane Austen, un petit groupe de personnages, aux destins malheureux, qui s’aiment alors qu’ils ne le peuvent pas à cause de leurs différences sociales. C’est un livre typiquement romantique, et comme beaucoup de ceux de George Sand, féministe, avec une héroïne forte et libre.

Guerre et Paix – Léon Tolstoï

Cela faisait très longtemps que j’avais envie de lire ce chef d’oeuvre russe. J’avais adoré Anna Karénine et j’ai encore plus aimé Guerre et Paix. Ce dernier est d’ailleurs plus facile à lire car il y a moins de digressions politiques. C’est un vrai roman feuilleton qui alterne romances et champs de batailles. On a une vraie vision historienne et Russe des guerres napoléoniennes, de l’aristocratie et des salons, des questions politiques telle que le servage ; mais aussi une multitude de personnages très attachants et d’intrigues passionnantes.

Bug-Jargal – Victor Hugo

Pas facile de passer à autre chose après l’un des plus grands chefs d’oeuvre de la littérature. Alors un Victor Hugo ne peut pas nous décevoir ! Celui-ci a été écrit en quinze jours quand il avait seize ans… c’est son premier roman et il y a déjà les prémices de l’engagement humaniste d’Hugo. Il s’engagera plus tard contre la peine de mort ; ici, il dénonce l’esclavage. Le livre – assez court – raconte l’histoire d’une importante révolte d’esclaves, d’amitié et de fidélité, de droiture.

Les trois Mousquetaires – Alexandre Dumas

J’ai eu une passion enfant pour les films de cape et d’épée… Qui se souvient de la flamboyante Sophie Marceau dans La fille de d’Artagnan ? Je suis donc assez fan d’Alexandre Dumas (et de Dumas fils aussi d’ailleurs) ! Même si La Reine Margot reste mon roman préféré, j’ai adoré Les trois Mousquetaires. C’est très distrayant, drôle, rocambolesque…

Allez cadeau :

La Coupe d’Or – John Steinbeck

Je n’avais pas lu le résumé du premier roman de Steinbeck. J’ai donc été très surprise de découvrir un thème totalement différent du reste de son oeuvre. La Coupe d’Or raconte l’histoire romancée d’Henry Morgan, un célèbre et cruel pirate anglais qui sévit dans les Caraïbes au XVIIème siècle. C’est intéressant pour le côté historique mais j’avoue ne pas avoir été passionnée, notamment parce que j’avais du mal à m’attacher aux personnages…

Si vous avez lu certains de ces livres, n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez dans les commentaires ! Cette année sera beaucoup moins riche car j’avoue que j’ai beaucoup de mal à garder les yeux ouverts le soir et je ne lis pas vite…

À relire :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.