Culture

Rencontre avec Marion Barraud, illustratrice

Dans la jungle - Marion Barraud

« Dans la jungle », illustration de Marion Barraud, en vente sur sa boutique Etsy.

Je crois avoir découvert Marion Barraud grâce à Etsy… Comme certains illustrateurs que j’aime particulièrement, j’ai commencé à la suivre sur son blog, son tumblr et Instagram. Et puis, je m’étais noté de faire un article sur elle, pour vous montrer son travail. J’ai donc contacté Marion pour lui poser quelques questions, sur ses inspirations, sa technique, ses projets… Et cette jeune Nantaise de 29 ans, s’est pliée au jeu avec bonne volonté, je l’en remercie !

Illustration de Marion Barraud

Trendy Mood : Depuis quand dessines-tu ? 

Marion Barraud : J’ai toujours dessiné mais il y a eu différentes phases. J’ai beaucoup dessiné enfant pour accompagner les poésies ou les histoires que j’écrivais. J’ai aussi beaucoup essayé de reproduire ce que je voyais, les personnages de Walt Disney par exemple. J’ai aussi aimé dessiner mes rêves ou mes envies, comme si ça m’aidait à faire le tri et à y voir plus clair.

J’aimais aussi beaucoup être seule petite. Je me plongeais dans les livres et si je m’ennuyais vraiment, je dessinais. Le dessin a toujours été un moyen de s’évader, d’imaginer une autre vie, d’oublier les choses embêtantes. Les carnets de croquis sont de fidèles et de rassurants alliés !

TM : Quelle est ta formation ?

Marion Barraud : J’ai fait des études de graphisme. Je ne m’avouais pas vraiment mon envie de dessiner et puis je voulais avoir un « vrai » métier. J’ai d’abord fait une école privée. Ça représentait beaucoup d’argent, il fallait donc aussi miser sur quelque chose de plus sûr. Et puis je ne connaissais personne qui dessinait, ça me paraissait assez surréaliste, d’autant que mon dessin n’était pas très bon…

TM : Et du coup, à partir de quel moment as-tu décidé de te lancer ? 

Marion Barraud : En sortant des études, je ne trouvais pas de stage alors je me suis lancée petit à petit en illustration. C’était en attendant et puis ça a pris le pas sur le reste.

TM : Comment trouves-tu l’inspiration pour tes dessins ?

Marion Barraud : C’est une question piège. Je n’en sais rien du tout à vrai dire. C’est quand on cherche à tout prix une idée qu’elle ne vient pas. Je dessine parce que j’en ai besoin, parce que ça me fait du bien, parce que ça m’amuse beaucoup.

Je rêve beaucoup alors je crois que ça ressurgit dans mes dessins. J’aime aussi regarder ce qu’il se passe autour de moi, j’aime qu’on me raconte des histoires du quotidien. J’aime aussi beaucoup les mots, jouer avec leurs sens. La musique influence aussi beaucoup. Selon ce que j’écoute, je n’aurais pas envie de dessiner pareil.

marion-barraud-femme-nuemarion-barraud-jean-jean

TM : Quelles ont été tes influences au cours de ta vie ? Et aujourd’hui ?

Marion Barraud : C’est dur. C’est tout un tas de choses conscientes et inconscientes. J’ai beaucoup regardé les livres jeunesse à partir de mon adolescence. Je trouvais dingue la diversité des propositions et les différents interprétations possibles d’un texte. C’est à ce moment là que j’ai découvert Christian Voltz et Frédérique Bertrand par exemple. Plus tard j’ai découvert Anne Herbauts et Béatrice Alemagna, ça a été un très grand coup de foudre.

J’ai commencé aussi à beaucoup écouter de chansons française (Delerm, Souchon, Cherhal, Arthur H, etc) et puis comprendre ce qu’il y avait avant aussi, de manière très basique j’ai écouté du Piaf, du Brassens, les Beatles. Je pense que tout influence. J’ai découvert Sagan et Agatha Christie, les films d’Almodovar, de Wes Anderson et de François Ozon. Je pense que toute cette cuisine personnelle influence mon travail.

Les gens que l’on rencontre aussi, sont très importants. J’aime beaucoup parler avec des gens qui ont des références très différentes des miennes. Ça permet de toujours s’ouvrir, de s’enrichir, d’avoir un autre point de vue.
Je regarde aussi beaucoup ce qu’il se passe sur les réseaux sociaux, ça me permet de découvrir des dessinateurs.

TM : Peux-tu m’expliquer les étapes de ton travail ?

Marion Barraud : Pour les projets de commandes, je passe par une étape de recherches, de crayonnés. J’écris les mots clés de la demande et je tourne autour. Il faut que tout ça soit compréhensible par l’autre, que je réponde à ce qu’on me demande. Ensuite je dois reproduire le plus fidèlement possible l’idée qui a été validée.

Pour mon travail personnel, je ne procède pas de la même manière. La plupart du temps, je ne réfléchis pas. Je me laisse aller. Je ne fais pas de crayonnés. Je commence par des tâches de couleurs, je regarde autour de moi, je répète quelque chose jusqu’à l’épuiser. J’essaie de me surprendre, de ma lâcher, de ne pas contrôler. Il faut qu’il y ait du plaisir avant tout.

Quand je raconte quelque chose sur mon blog, je commence la première case sans savoir
vraiment ce que je vais raconter, comment je vais finir. C’est important de s’autoriser cette liberté là je trouve.

marrion-barraud-lionMarion Barraud

TM : Tu as obtenu beaucoup de publications depuis quelques années. Comment cela s’est-il passé ?

Marion Barraud : Je me suis constitué un petit book et j’ai été présenter mon travail. J’ai pris en compte les remarques, j’ai continué à produire, à proposer des choses et petit à petit, j’ai commencé à avoir des clients.

Le tout, c’est de rester persévérant et motivé.

TM : Quels sont tes projets du moment ? Et les futurs (si tu as le droit d’en parler…) ?

Marion Barraud : En ce moment, je me recentre sur mes projets de livres. Trois livres jeunesse sont signés. Et j’aimerais beaucoup refaire de la bande dessinée.

Le tout est de prendre le temps pour monter les projets, tout en continuant de faire rentrer des sous pour pouvoir vivre. C’est un petit jonglage permanent à mettre en place.

marion-barraud-chat-et-souris

© Toutes les illustrations de cet article sont la propriété de Marion Barraud.

Retrouvez les illustrations de Marion Barraud et ses BD sur son blog (en cliquant ici). Elle vend également certains de ses dessins originaux sur sa boutique Etsy (en cliquant là).

2 Commentaires

  1. Emilie dit

    Merci beaucoup pour cette belle interview Noémi. Quelle bonne idée, c’est beau, inspirant et intéressant tout en simplicité.

Laisser un commentaire