Culture

Photographie : la gestion de la lumière. Petit cours de photo #3

Bensimon x Trendy Mood by Nabil Nadifi

Avec ma petite merveille, mon Minolta – ©Photo Nabil.

Je vais tenter aujourd’hui de vous parler des quelques réglages que je trouve nécessaires pour commencer à faire de la photographie. Je ne rentrerais pas trop dans les détails techniques, je vais juste vous donner quelques pistes pour aller un peu plus loin que le mode automatique de votre appareil photo. Et pour mieux comprendre tout ça, je vais illustrer mes propos avec plein de photos. Cet article pourra peut-être vous sembler un peu long mais en fait non et c’est super simple !

Pour commencer, s’il y a une chose essentiel à la photographie, c’est la lumière. Votre appareil photo, grâce à son objectif, laisse entrer plus ou moins de lumière et la photo « s’inscrit » grâce à la lumière (virtuellement maintenant) dans votre carte mémoire, autrefois la pellicule (en gros). Donc la gestion de la lumière est quelque chose de primordiale.

Sur votre appareil photo numérique, vous avez plusieurs modes disponibles dont Auto, A (priorité ouverture), S (priorité vitesse) et M (manuel). Je vais revenir après mes petites explications sur ces différents modes et dans quel contexte les utiliser.

Les ISO

Premier terme barbare ! L’ISO, c’est l’équivalent de ASA sur pellicule, sa sensibilité à la lumière. On va utiliser un ISO 200 quand il y a beaucoup de lumière, 1600 quand il n’y en a pas beaucoup, voire même 3600. Les APN montent très haut en ISO désormais mais il faut savoir que plus on choisi un ISO élevé (3600 par exemple) moins la qualité de l’image sera bonne. Il y aura du « bruit », des petits points numériques vraiment vilains. Sur pellicule, en 1600 ASA, on appelle ça du grain. Moi j’aime beaucoup mais j’avoue qu’en numérique je ne trouve pas ça beau du tout. Alors bien sûr parfois, on a pas le choix, mais en général je ne monte pas au delà de 1600 et j’utilise d’autres techniques pour pouvoir photographier sans trop de luminosité.

Orlut Noir et Blanc

Photo argentique prise en 800 ASA, on aperçoit pas mal de grain dans le ciel.

L’ouverture du diaphragme

Je vous en parlais dans mon dernier article, c’est l’ouverture du diaphragme qui va notamment gérer la profondeur de champ. Il y a sur votre objectif une petite inscription à coté de la longueur de votre focale :

Inscriptions sur les objectifs

1,8/50 = F1,8 pour 50mm // 3,5-5,6/18-55 = F3,5 à 5,6 pour 18 à 55mm

Sur l’objectif de gauche, un 50mm, l’ouverture maximum est de F1,8, je peux capter beaucoup de lumière. Si j’ai peu de luminosité c’est parfait. Pourquoi ? Et bien parceque le diaphragme sert avant tout à régler l’illumination de votre capteur. Donc si j’ai peu de lumière, mais que je suis en F1,8, le diaphragme laissera passer le maximum de lumière.

Sur l’objectif de droite, un 18-55mm, quand je ne zoome pas du tout, je peux ouvrir à F3,5 et quand je zoome, je peux ouvrir à F5,6 maximum. Il me faudra donc de meilleures conditions lumineuses pour avoir des photos nettes.

En mode manuel, on va coupler à ce réglage la vitesse d’obturation.

La vitesse d’obturation

Quand vous êtes en mode manuel, selon votre APN bien sûr, vous allez retrouver quelque part ces inscriptions quand vous prenez votre photo :

Le couple Vitesse / Diaphragme en photo

A gauche, la vitesse d’obturation (1/40s), et à droite l’ouverture du diaphragme (F4,5).

Quand vous appuyez sur « display », vous pourrez afficher ces informations sous d’autres formes, choisissez celle que vous préférez.

Sur la photo ci-dessus, on voit que je suis à F4,5 et ma vitesse d’obturation est à 1/40. Qu’est-ce que ça veut dire tout ce charabia ? Et bien en fait la vitesse d’obturation c’est le temps que va prendre votre appareil photo pour laisser entrer de la lumière (vous savez quand ça fait clac-clac quand vous appuyez sur le bouton). Donc si vous êtes dans un endroit peu lumineux, vous allez devoir laisser beaucoup plus de temps, pour faire rentrer beaucoup plus de lumière. Du coup, votre photo va être floue !

Si vous photographiez un paysage, et que vous avez un pied, ça ne pose pas trop de problème, au contraire ça peut donner de jolis effets :

Visiter Madrid

ISO 200 // F22 // 10,0s

En revanche, si vous voulez prendre en photo des sportifs en mouvement, ça va être plus compliqué. Là, mes chars à voilistes en action sont flous, c’est pas top top (outre le cadrage nullos)…

Chars à voile - Dunkerque

ISO 200 // F32 // 1/25s

Sur cette photo, ils sont nets (et mon cadrage est meilleur mais je reviendrais sur la composition dans un autre petit cours !) :

SONY DSC

Les conditions étaient bonnes, il faisait un grand soleil, donc j’étais en 200 ISO, en F5,6 et ma vitesse d’obturation était rapide : 1/250 secondes alors que sur la précédente j’étais à 1/25 secondes. S’il avait fait plus sombre, j’aurai pu monter en ISO pour garder le même rapport.

Quand utiliser les modes A, S ou M ?

Pour cette question, c’est un peu une histoire de goût… Moi personnellement, je suis toujours en manuel car je suis une psychorigide qui aime tout contrôler ha ha car j’ai appris comme ça et que c’est une habitude que j’ai acquise depuis le lycée (ça fait 10 ans quoi). Donc j’ai du mal à changer. Mais les deux modes A et S sont très pratiques dans certaines conditions :

  • le mode S : priorité vitesse. Il permet de régler uniquement la vitesse d’obturation. Très pratique pour la photo sportive par exemple. Avec un vitesse rapide, on fige le mouvement, avec la vitesse lente, on fait des filés. L’APN va se charger tout seul d’adapter le diaphragme pour que la lumière soit toujours la meilleure possible. 
  • le mode A : priorité ouverture. C’est le contraire du mode S, vous réglez votre diaphragme, et donc la profondeur de champ, l’APN se charge de régler uniquement la vitesse pour réussir la photo.

Ces deux modes nécessitent quand même une bonne compréhension des différents paramètres, sinon vous ne comprendrez pas pourquoi votre APN a fait tel ou tel réglage et que votre photo est ratée. Donc mon conseil, essayez le mode manuel et testez plein de réglages.

♦♦♦

Tout ce que je viens de vous dire peut paraître très nébuleux mais ne vous inquiétez pas, ne vous découragez pas, ce sont vraiment des réglages très basiques qu’on assimile vite généralement. Au début vous allez peut-être rater des prises de vue car vous serez en train de boutiquer sur votre appareil photo, mais au final, quand vous aurez maîtrisé ces réglages, vous allez pouvoir faire ce que vous voulez de votre Reflex ou de votre hybride. Vous obtiendrez donc exactement le rendu que vous avez en tête, et vous pourrez vous amuser !

J’espère que j’ai bien expliqué surtout, si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser dans les commentaires ! Le prochain cours, je vous parle de la profondeur de champ, et donc du flou d’arrière plan, mais ça me semblait vraiment plus logique de commencer par la lumière.

♦♦♦

++ Petit cours de photo 1 : Comment choisir son appareil photo ? ++
++ Petit cours de photo 2 : Quel objectif acheter avec son Reflex / hybride ? ++
++ Petit cours de photo 3 : La gestion de la lumière. ++
++ Petit cours de photo 4 : Photographier en argentique. ++

31 Commentaires

  1. Faisant de la photographie culinaire pour présenter nos gâteaux, j’invite les débutants à lire cet article. J’aurais peut-être ajouté un paragraphe sur le flash, toujours une plaie pour les débutants..
    Au niveau des articles le mode P pourrait être un bon sujet.
    Enfin bref, sujet vaste.

    • Merci beaucoup ! Ah oui effectivement j’ai totalement oublié le flash ! J’en parlerai dans un prochain article du coup. Et pour le mode P, je ne m’en sers vraiment jamais…

  2. Pingback: Photographie : la gestion de la lumière....

  3. Le mode P une fois l’appareil bien paramétré ça te fait gagner du temps.. d’après un photographe pro qui m’a vu en mode M (moi aussi maniaque !! ;-) )
    Faudrait que je prenne un peu de temps pour m’y pencher.

    • Je regarderai ça avec mon mode d’emploi pour savoir comment le paramétrer et ce qui est possible de faire.

  4. C’est top, Noémi, vraiment. J’adore tes petits cours! Moi je suis TOUJOURS en manuel, même si je foire pas mal mes photos, au moins, j’essaie de comprendre pourquoi et comment y remédier.
    Bon, là je suis en pleine reflexion parce que je veux changer d’appareil, pour passer un peu au dessus (et faire de la vidéo, surtout), je sais pas trop quoi prendre, je vais retourner voir ton autre billet qui en parle.
    Voilà, c’est tout!

  5. Merci pour cet article il est vraiment très clair et il va pas mal m’aider pour mes prochaines photos :)

  6. Alichatte dit

    La newbie que je suis te remercie ! Vivement la suite madame la professeur :)

  7. Merci beaucoup pour toutes ces explications ! J’ai beau les lire et relire dans des bouquins, ça n’y fait rien, je n’assimile pas vite du tout… Je vais de ce pas fouiller dans ton blog à la recherche d’autres informations ! Et je serais au rdv des prochains articles ;) Merci beaucoup !
    Mathilde – Rose et Vert

  8. Un trés bon article, trés clair, trés bien expliqué honnêtement… Et c’est pas forcément évident ! :)
    D’ailleurs, petite question sur laquelle tu pourras peut-être m’aiguiller… Je recherche un bon hybride qui ne me fera pas regretter mon reflex (nikon 3100). Aurais-tu une bonne référence à me conseiller ?

    A bientôt et merci pour ce cours !
    Laury

    • Oui pour moi les meilleurs hybrides ce sont les NEX de Sony. J’avais un D60 il y a quelques années et j’ai changé pour un NEX-5.

  9. Merci beaucoup pour ce cours. J’avais suivi un cours photo en juin dernier où on m’avait beaucoup appris sur la lumière, la vitesse, le cadrage… un peu beaucoup à retenir en trois heures ! Bref ton article m’a bien rafraîchi la mémoire et j’ai hâte de voir celui sur la composition.

  10. Bravo pour les explications, il me donne envie de passer à un hybride pour notre prochain voyage.

  11. Ah, c’est super bien expliqué ! :) (mais sinon, niveau cadrage, j’aime assez tes chars à voile aux 2/3 avec pas mal de sable, moi ^^ – dommage que tu aies coupé celui à droite !)

  12. Pingback: Elorya se moleskine › [Week-end Détente] Cette semaine sur HC

  13. Bonjour, je vais m’acheter un appareil photo mais j’hésite en un bridge et un hybride ! Je veux surtout faire des photos d’amis (j’ai donc besoin d’un appareil rapide, capable de faire plusieurs photos d’affilée et également à l’intérieur – mon compact et les photos dans une maison sombre = résultat très très mauvais !), des photos de vacances (ex. : architecture de Barcelone,…) et qui sache zommer un minimum :) Avec bien sûr une jolie qualité :)
    Alors NEX-5 ou pas NEX-5 ? Sachant que je ne saurai pas investir tout de suite dans un ou plusieurs objectif(s). Merci d’avance pour ta réponse et merci pour tes cours de photo, j’adore !

  14. Martine dit

    Je suis un peu perdue sur le site.
    Comment trouver tous les cours photo, j’ai lu les deux premiers, et je cherche le cours sur la profondeur de champ.

    Merci de me répondre

    • Bonjour Martine, vous vous trouvez en fait sur un blog, j’ai écrit plusieurs cours mais pas encore celui sur la profondeur de champ. Ca ne devrait pas tarder, je vais aussi parler de la composition dans quelques temps.

    • Martine dit

      Bonsoir

      Merci pour la réponse, je trouve que vos cours sont très bien réalisés.
      Vous parlez clairement, surtout pour moi, qui ne comprend pas les termes photos.
      Certain expliquent mais dans un langage photo, et beaucoup ne comprennent, ils ne se mettent à notre niveau.

      Je vous remercie pour ce que vous faites pour nous.

      Bonne continuation à votre blog.

      PS: je l’ai trouvé par hasard en cherchant un cours sur la profondeur de champ.

  15. hello à tous et toutes.

    De mon coté, je suis plutôt un convaincu en general par le mode A…. sans être mono mode…. C’est un compromis entre le P qui fait gagner du temps (utile pour les pro qui ont un critère de rentabilité en plus de la photo) et un mode M qui satisfait ceux qui prennent plaisir à utiliser leur appareil et a toucher un peut a tout pour prendre leur photo. comme je dis, chacun trouve son plaisir ou son besoin là ou ça lui va bien.
    Le mode A me permet d’avoir une bonne maitrise à la fois de la profondeur de champ et de l’expo.(gestion des flou de mouvement tout en maitrisant la luminosité. ) En tout cas c’est ce qui correspond le mieux a mes attentes.
    Ensuite j’utilise le mode M pour les photo particulières ou extrêmes uniquement. (très faible luminosité ou effet particulier à obtenir) par exemple en astophoto on a besoin de conserver la même durée d’expo, ouverture et sensibilité iso sur plusieurs photo consécutives pour pouvoir faire une intégration lumineuse afin de faire ressortir d’infime détails de lumière. là le mode M est obligatoire.

    le mode P je l’utilise lorsque j’utilise le flash et que je n’ai pas le temps de faire plusieurs prises de vue afin d’optimiser les réglages. (vive le E-TTL ! )
    Sinon quand j’ai la possibilité de faire plusieurs prise de vue d’ajustement c’est soit en AV soit en manuel suivant le cas.

    Ce que je veux dire c’est qu’il n’existe pas une seule méthode unique à utiliser. Etre amateur inconditionnel du mode M ne veut pas dire qu’on est un bon photographe, mais cela satifait souvent notre Ego..:) … Il faut adapter l’utilisation de son boitier en fonction de la photo à faire et des conditions de prises de vue. Les inconditionnels d’un seul type de prise de vue se brident tout seul par rapport a leurs possibilités. c’est dommage. Ouvrez vous a de nouvelles perspectives de photo…c’est bien mieux…

    bonne photo à tous.

  16. Vraiment génial cet article ! J’ai un réflex depuis que je suis au lycée (un Nikon) et je m’étais jamais vraiment passé pour comprendre chacun des réglage.. Moi je me contenter du mode sans flash, trop bête quoi !
    Merci pour toutes ces informations en tout cas :)
    xx. Clémence

  17. Je viens tout juste de découvrir ton blog .Merci pour cet article qui est clair et complet. Ya plus qu’a s’y mettre. A bientot!

  18. marianne dit

    Je viens d’acheter un Nikon FM et je me lance donc dans l’argentique pour la premiere fois
    Je te remercie donc pour ces articles, bien détaillés et tres utiles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*