Complexer parce qu’on ne se trouve pas productif

L’écriture de cet article illustre parfaitement ma thématique car – dans mes brouillons depuis le 8 avril – il a fallu quasiment 1 mois pour qu’il soit publié. Autrement dit : je n’ai pas été très productive / efficace dans sa rédaction. Et aujourd’hui, alors que je me suis focalisée sur son écriture, j’ai aussi regardé un épisode de Burger Quiz (ça ne m’a pas aidée à travailler), écouté le dernier podcast de Studio 404 (ça m’a plus qu’aidée à écrire cet article), lu un post sur le blog de Coline, épinglé des images d’un Tumblr que j’aime bien sur Pinterest… Et du coup, j’ai surtout culpabilisé parce que je me suis dispersée. Je sais que c’est très paradoxal car vous trouverez dans cette rubrique de nombreux articles pour essayer d’être plus productif et efficace dans son travail !

Car oui, c’est une de mes grandes problématiques. Et c’est celle d’un très grand nombre de personnes. Surtout qu’avec les réseaux sociaux, les blogs, le phénomène de mode autour des start-up… on lit, voit, beaucoup de témoignages de gens super géniaux et heureux dans leur vie qui ont 25 ans et ont déjà revendu leur première boîte à succès, monté une marque de fringues qui cartonne, écrit un livre sur comment allier une vie de maman et de cheffe d’entreprise, fait une conférence Ted pour expliquer à quel point ils sont géniaux et que si on fait comme eux, on sera encore plus heureux et géniaux nous aussi… Très honnêtement, je pense qu’on a chacun notre rythme et notre vie, et surtout nos modèles de réussite (la vie de Beyoncé ne me fait pas rêver par exemple). Je crois vraiment à ce que je viens de dire. Mais quand même, parfois, je me dis que je pourrais faire mieux, je culpabilise. Ce serait mieux de travailler plus non ? D’être plus créative… si encore c’était pour aller faire du vélo, de l’escalade, ce que j’aime, mais non, ce temps, je le perds bêtement à regarder des trucs débiles sur Internet.

Comme tout le monde en fait. À part donc les gens qui font des conférences Ted. Et si ce n’était pas grave de faire / d’être comme tout le monde ? Et si les gens qui font des conférences Ted étaient un peu des arnaques (pas tous, OK) ? Si faire son boulot et pas beaucoup plus c’était déjà bien et suffisant ? Si regarder des vidéos de bébés caméléons c’était bon pour sa culture générale ? C’est drôle car je ne suis pas du tout libérale, le « travailler plus pour gagner plus », ce n’est pas mon truc. Mais je subis quand même une certaine pression sociale venue des gourous d’Internet, que je m’impose toute seule !

Bref, je vous invite très vivement à regarder cette vidéo de Thomas Gauthier qui, en plus d’être drôle, est très juste. Il y parle de manque de sommeil, de gestion de temps, de perfectionnisme, de dépression…

Et pour compléter, j’ai adoré la première partie du nouvelle épisode de Studio 404, sur la « morning routine » et les nouveaux gourous :

Nous sommes extrêmement nombreux à procrastiner, notamment dans les métiers du digital (parce qu’on a des métiers qui ne servent pas non plus à grand chose il faut bien l’avouer !). Je ne considère pas la procrastination comme quelque chose de positif : on ne fait rien au lieu de faire autre chose. Mais je crois aussi, que ce n’est pas si grave de ne rien faire justement, si ce n’est pas non plus la majorité de notre temps.

Et sur ce, je vous laisse avec un GIF de chaton mignon, je vais aller finir de regarder mon épisode de Burger Quiz. Après je retravaillerai, promis !

10 commentaires sur “Complexer parce qu’on ne se trouve pas productif

  1. Et oui toutes ces injonctions sont un retournement libéral de notre société, un nouvel impératif d’être heureux au travail et donc de n’arrêter jamais, de produire plus pour créer de la valeur.
    Il n’y a pas longtemps je disais que je bossais volontairement à un rythme assez lent dans mes boulots d’été de caissière. Pas pour faire chier les gens ou mon boss, mais juste pour que la journée de taf soit tenable. Et les gens étaient outrés par mon comportement décrit comme « antisocial »… Alors que prendre son temps et laisser le travail à la place où il doit être et ne pas se tuer à la tâche me semble des éléments essentiels de la vie humaine.

  2. je suis aussi totalement consciente du temps perdu devant internet. c est triste

  3. Hello,
    Je comprends tout à fait ton ressenti. J’ai également ce problème… je me dis que je dois travailler, ou faire ceci ou cela. Puis je regarde ma montre, quelques heures ce sont déjà écoulées et je n’ai rien fait ! Je pense que nous subissons une pression de la société : à la télévision, tous les gens sont parfaits. Comme tu le dis, ils ont accomplis plus que nous ne le ferons. Mais il y a aussi beaucoup de mensonges (je pense à une publicité Loto avec un entrepreneur français). Il ne faut pas oublier la chance qui joue un rôle énorme pour beaucoup de personnes !
    Sur ce, je repars en essayant également d’être plus productive haha.
    Claire

    • Oui tu as raison, il y a la chance et le milieu social qui jouent beaucoup… Bon courage ! ;-D

  4. La culpabilité, ça vient sans doute aussi du fait qu’on a toujours tendance à se comparer aux autres, même inconsciemment, et même si on se dit qu’on devrait trouver son propre rythme. Ou simplement parce que l’on ne remplit pas les objectifs que l’on se donne. J’aimerais faire plus de vélo, dessiner plus, lire plus, et à la place de tout cela, je galère à mettre en forme un tableau excel. Maintenant j’essaie aussi de voir de façon positive les choses que j’ai faites et qui me semblent pourtant pas très productives. Par exemple, mon tableau excel, j’ai eu le sentiment de mettre mon temps, pourtant c’est bien une bonne chose de faite !

    • Oui tu as tout à fait raison. Dans l’esprit de ce que tu recommandes, j’ai un petit carnet sur lequel je note au fur et à mesure de ma journée, tout ce que j’ai fait. Ça fait du bien ! :-)

  5. Bonjour,
    J’ai adoré votre article, moi même blogueur je me retrouve beaucoup trop ☺ dans vos propos.
    La preuve au lieu de faire mon boulot, je lis celui des autres.
    Bref heureusement qu’on est pas en couple car niveau productivité ça ne serait pas le top. En revanche on pourrait bien se marrer car c’est hallucinant comme vos centres d’intérêts ressemblent aux miens.
    Bref je go également me faire un petit Burger Quiz (bonne idée d’avoir remis ce programme)
    Ps: il n’y avait pas de drague je suis marié et très heureux ^^

  6. J’adore cet article, c’est tellement vrai sur les gens super géniaux. Je pense que c’est important de vivre à son rythme aussi :) je t’ai également nominé au Blogger Recognition Award, plus d’infos par ici dans mon article: [lien supprimé]. A bientôt. Stéphanie.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.