La vraie vie

Quartiers d’été en Charente !

Charente-Maison

 

La saturation parisienne… Ca y est j’y suis arrivée, je ne pensais pas dire ça un jour mais je ne supporte plus Paris ! Comme j’ai la chance de pouvoir travailler de n’importe où, je suis partie en Charente pour quelques semaines, histoire de changer de rythme, de respirer… Je retrouve mon bureau de petite fille, ma chambre un peu en bazar… J’ai pris mon ordi, mes dossiers et mon violoncelle avec pour mot d’ordre : bosser efficacement pour profiter ensuite un peu du temps de rêve d’ici (et de la piscine il faut bien l’avouer) !

J’ai très envie aussi de vous proposer un contenu un peu orienté vacances cet été. Et ça tombe bien parce que j’ai fait un très joli voyage en Italie dernièrement qu’il faut que je vous raconte (mais j’attends que mes photos soient développées) ; et qu’ici, entre Angoulême et Cognac, il y a toute une belle région (méconnue) à vous faire découvrir. Donc je serai votre petit guide pour découvrir la Charente très bientôt, que vous sachiez un peu ce qu’il se cache derrière ces grands et beaux murs en pierre !

Charente

18 Commentaires

  1. T’as bien de la chance de pouvoir bosser d’où tu veux !
    J’ai hâte de voir les photos de ton voyage en Italie, j’adore ce pays.

  2. Voilà pourquoi je crois qu’une partie de moi est faite pour être free-lance (après ce sont mes fesses et mes jeans qui n’aiment pas trop ce statut ^^)

  3. Génial, profite bien de ces semaines au vert ! Paris l’été c’est quand même pas le top, ça manque de piscine ;-)

  4. C’est magnifique à ce qui paraît la Charente Maritime :-) Ma tante y a habité quelques années après avoir déserté Paris…
    Hâte de voir tes futurs articles !

    • Oui c’est très joli, mais moi je suis en Charente, pas en Charente Maritime ! ;-)

  5. Belles vacances à toi Noemi.

    Je connais bien ton coin de vacances, je suis à Poitiers, originaire de La Rochelle, et j’ai l’occasion de souvent vagabonder dans le 16. Du coup, je deviens bordelaise dans moins d’une semaine, mais je garderai des attaches permanentes avec le Poitou-Charentes, qui est une bien belle région.

    Dans l’attente de te lire, et de (re)découvrir des coins charentais.

    Alexandra.

  6. Étant Charentaise et amoureuse de mon département et de sa douceur j’ai vraiment hâte de voir les belles photos que tu fera :)

    Ps: Je suis de Courcôme juste à côté de Ruffec :)

  7. Une bien belle idée de ta part de nous faire découvrir ta région de coeur.
    J’ai hâte de pouvoir entrevoir de nouvelles photos pour voyager un peu au travers de ton objectif.
    Ressources toi bien…

  8. amandine dit

    J’adore la Charente pour y avoir une maison de famille à Vouharte, entre Rouillac et Angoulême. Petite j’adorais aller flâner au théâtre Gallo-Romain des Bouchauds et les baignades à Marsac et Vars !

  9. Ah la Charente ! (et non la Charente-Maritime, il ne faut pas vexer un Charentais ! ;) )
    Mon petit coin de paradis pour me reposer et me rafraichir du climat toulousain !
    Charentaise de naissance, ma famille vit là-bas, non loin de la tienne apparemment, je ne me lasse pas des 3h de route pour rejoindre ma maison d’enfance.
    Une balade dans les vignobles du Cognac ou sur les berges de la Charente, pour découvrir les villages aux maisons à pierres blanches si caractéristiques.
    Ça me fait plaisir qu’on parle enfin de mon pays si méconnu :)

    D’ailleurs, ces 3h de route m’attendent ce soir !

    • Alors bon retour par chez nous ! Et oui on se vexe facilement nous les vrais Charentais ! Hi hi hi !

  10. Tu as bien raison de t’éloigner de Paris quelques temps, tu sauras contente d’y retourner comme ça. J’ai hate de voir tes billets « vacances ».
    Moi je viens de créer mon blog pour mon voyage au Cambodge. Si tu cherches un peu de dépaysement n’hésite pas à aller y faire un tour.

    Belle journée

    Chloé

  11. J’ai fait le voyage inverse du tien. Il y a quelques années encore, je travaillais en région parisienne et mon compagnon a été muté à Angoulême. Depuis, nous apprécions la douceur de vivre charentaise et nous aurions beaucoup de difficultés à renouer avec la grisaille et le rythme parisien.
    Profite bien de cette jolie parenthèse.
    Bien à toi,
    Valentine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *