Rencontre avec Gucci Westman

2 commentaires

Je sais, j’avais dit « demain » la suite de mes aventures de reporter mais on va dire qu’il y a eu une petite faille spacio-temporelle qui fait qu’on a l’impression que ça fait deux semaines que j’ai publié mon dernier article !

Comme je vous le racontais, j’ai donc assisté aux backstages du défilé d’Hussein Chalayan. Le créateur avait choisiGucci Westman, la directrice artistique de Revlon pour le make-up du show. Très accessible, j’ai pu un peu discuté avec elle (pas trop parceque je suis une brêle en anglais et aussi parceque j’étais impressionnée, que je ne m’y attendais pas du tout, bref l’intervieweuse super nulle quoi !).

Je me suis toujours demandé comme ça se passait une telle collaboration, est-ce que c’est le couturier qui donne ses indications, est-ce que c’est la maquilleuse qui fait ce qu’elle veut ? Gucci s’est évidemment inspirée de la collection mais aussi et surtout de ce qu’Hussein Chalayan voulait raconter. Pour ce défilé, le thème était le road-trip. Elle a donc travaillé autour des différentes couleurs des paysages américains. Elle a imaginé un maquillage du soir pour une fille un peu mystérieuse ; qu’on se dise en la voyant, elle est belle, elle a un truc mais quoi ?

Voici un petit avant-pendant-après :

Après avoir commencé à travailler le teint, Gucci applique les ombres à paupières au pinceau. Il s’agissait de mélanges de bruns et de gris :

Elle met ensuite un trait de liner noir au ras des cils :

Un truc qui m’a étonné, c’est de voir à quel point Gucci Westman utilise ses doigts pour maquiller. Souvent les maquilleuses pro font tout au pinceau. Chez elle, le pinceau sert juste de base à son travail. Pour le liner, pareil, elle l’a ensuite estompé au doigt.

Idem pour les lèvres, elle applique au doigt un peu de fond de teint compact, puis du gloss transparent rosé légèrement irisé. Elle s’est d’ailleurs servi de ce gloss également sur les yeux, et les pommettes.

Enfin, elle fignole le teint, met un peu de blush :

En fait, c’est incroyable de voir à quel point elle sculpte le visage et le transforme. J’avais trouvé que cette mannequin avait le visage assez dur, après je la trouve adoucie !

Et voici le résultat, Carmen Kass, pendant le défilé :

Carmen Kass // Défilé Hussein Chalayan

Enfin, voici les outils de travail de Gucci Westman :

Ces palettes Revlon ne sont pas encore disponibles en France, j’espère vraiment qu’elles le seront bientôt. Il y a un presque corail et une palette avec des gris et un vert magnifique (le vert d’eau est mon nouveau corail je préfère vous l’annoncer tout de suite vous avez pas fini de m’entendre en parler !).

Voilà, c’était Nono reporter pour Trendy Mood International, à bientôt !

Un grand, grand merci à Françoise Soulé, Responsable de la Communication chez Revlon qui m’a ouvert les portes du défilé.
La photo du défilé provient du site, Style.com, les autres ont été prises par mes soins, merci de ne pas les utiliser sans mon accord ou sans citer ce blog.
CatégorieBeauté

par

J'aime surfer, lire des romans historiques, les singes, prendre des gens en photo, l'escalade, voyager, manger, cuisiner, les Belges, rêver, les feux de cheminée, Pierre Rabhi, la bande dessinée, chanter, mes amis, mon Nikon FM2, travailler.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.