Rome pour un grand week-end

4 commentaires
Colisée - Rome

En Avril dernier, nous nous sommes envolés pour un long week-end à Rome. J’avais eu un aperçu de la ville il y a quelques années mais je n’y avais passé qu’une journée. C’était un peu court. Malgré une météo vraiment catastrophique, nous en avons bien profité et entre deux averses, on a beaucoup marché et visité.

Il y a tant à voir à Rome… c’est hyper stimulant, les époques se mélangent et on s’émerveille à chaque coin de rue. J’ai particulièrement aimé la richesse des vestiges antiques, ils sont souvent très bien conservés et parsemés un peu partout. C’est fou de se promener dans une rue et de tomber sur un chapiteau de deux mille ans posé là… Quant à la gastronomie, si Naples est la ville des pizzas, Rome est définitivement celle des pâtes ! Et des artichauts… Je me suis régalée, c’était tellement, tellement bon !

Je vous propose donc un petit itinéraire pour un grand week-end à Rome, et vous trouverez également quelques infos pratiques et bonnes adresses en fin d’article.

Jour 1 : visiter le Vatican et se promener autour du Panthéon

Le Vatican est un incontournable romain non ? Avec notre Tourist Card (cf. Infos pratiques), nous avions un accès à la Basilique Saint-Pierre. C’est une bonne entrée en matière et que l’on soit croyant ou pas, l’architecture impose sa grandeur, le faste et l’influence de l’Église. On est aussi à l’une des extrémités des Rome. C’est donc parfait pour commencer la journée.

Place St Pierre de Rome

Après la visite, on s’arrête dans un café pour siroter un vrai petit espresso. Et c’est ensuite le moment de se perdre dans les ruelles en passant par le Tibre pour rejoindre le Panthéon, dont l’entrée est gratuite. Déjà, de l’extérieur, c’est une sacrée claque : l’édifice a été construit au Ier siècle avant J.C. puis reconstruit au IIème siècle par Hadrien. Transformé ensuite en église, le temple romain est toujours bien visible. Et c’est merveilleux de pénétrer dans un monument aussi ancien, et aussi bien conservé.

Le Panthéon de Rome abrite notamment la plus grande coupole de l’antiquité, c’est aussi la plus grande au monde en béton non armé. Elle est sublime. Ce jour là, la pluie pénétrait en son centre et avec la lumière, on a l’impression que les sculptures sont des trompes-l’oeil. C’est l’édifice que j’ai préféré de tout le séjour.

Avant de continuer notre promenade dans le quartier Trevi, on se restaure bien évidemment (cf. Bonnes adresses en fin de post) ! Il est temps de goûter à la cuisine romaine : vous ne mangerez plus jamais d’aussi bonnes pâtes.

Fontaine de Trévi

Ensuite, on passe par la Fontaine de Trevi et on essaye de se glisser entre les hordes de touristes pour la voir de plus près. C’est le seul endroit à Rome où j’ai un peu souffert de la foule. On poursuit ensuite jusqu’au Palais du Quirinal. Plusieurs options s’offrent ensuite à nous : profiter du calme des jardins de la Villa Borghese, ou redescendre tranquillement vers la Colonne Trajane, et s’extasier sur les vestiges antiques qui entourent le quartier du Colisée. On a ainsi un petit aperçu de ce qui nous attend demain !

Jour 2 : visiter le Forum Romain et le Colisée

Certains billets coupe-file du Colisée comprennent aussi une entrée au Forum Romain. Ce dernier est pour moi un incontournable au même titre que Pompéi. J’ai d’ailleurs trouvé la visite de ce site archéologique bien plus riche que le Colisée. On se promène librement sur le Mont Palatin, et au coeur du forum donc. On déambule dans les vestiges des différents palais, temples, termes… Tout ça est encore une fois très bien conservé et on arrive facilement à se projeter dans les différentes périodes de la Rome Antique.

Forum Romain depuis le Mont Palatin

On peut passer des heures à tout arpenter. N’oubliez donc pas d’aller découvrir une nouvelle « osteria » avant la visite du Colisée ! Après s’être bien restauré, on pénètre dans l’enceinte immense de cet amphithéâtre du Ier siècle. Nous avons eu la chance de tomber sur une exposition temporaire avec de nombreux objets, statues, et maquettes du Colisée. Super intéressant pour se plonger dans la vie de la Rome Antique.

S’il reste un peu d’énergie, on rentre à pied en passant par le Cirque Massimo et les Termes de Caracalla.

Termes de Caracalla

Jour 3 : profiter de Rome !

Il y a tant à voir à Rome qu’un week-end ne suffit pas, c’est sûr. Pendant ces trois jours, on avait envie de voir les incontournables mais aussi de profiter un peu de la vie Romaine, ne pas enchaîner les visites et courir partout. Personnellement, je suis toujours un peu frustrée de ne pas pouvoir TOUT voir quand je visite une ville, mais d’un autre côté, j’aime assez cette idée que je pourrais toujours y revenir. En ce qui concerne Rome, c’est plutôt une promesse qu’une envie !

Pour cette troisième journée, les balades sont nombreuses… On peut se rendre du côté de la Villa Borghese ou dans le très authentique quartier du Trastevere. On se trouve alors juste à côté du très grand parc de la Villa Doria Pamphili. L’occasion d’un peu de farniente en savourant une glace…

Infos pratiques pour visiter Rome

Réservations

Il me paraît vraiment indispensable de tout réserver à l’avance. Je ne me suis jamais sentie oppressée par la foule – à part à la Fontaine de Trevi – mais les touristes sont très, très nombreux et il faut parfois attendre plusieurs heures pour rentrer dans un monument. Pour chacun, il existe des coupes-files, avec des horaires d’entrée définis à l’avance, ce serait dommage de ne pas en profiter. Nous n’avons donc jamais fait la queue.

Le mieux est de prendre la Rome Tourism Card. Elle inclut un transfert de l’aéroport au centre de Rome, la visite de la Basilique St Pierre avec un billet coupe-fil, une entrée au Colisée et au Forum Romain, et des réductions sur d’autres visites, avec notamment en option, la visite de la Chapelle Sixtine. Elle coûte 67,50€ / personne, ça vaut vraiment le coup si vous avez envie de pouvoir rentrer dans les musées et monuments.

Transports

Les bus, le métro et le tramway desservent toute la ville et c’est très simple de s’y retrouver. Inutile donc de louer une voiture si vous souhaitez rester intramuros. On a surtout beaucoup marché, la ville est finalement peu étendue et c’est comme ça qu’on visite le mieux je trouve.

Jardin des Orangers à Rome

Logement

Enfin, côté logement, on avait réservé une chambre via Airbnb, juste à côté du métro Piramide. Le quartier n’est pas particulièrement sympa mais c’est très bien situé, on peut aller partout à pieds. Si c’était à refaire, je crois que j’aimerais assez loger dans le Trastevere, un quartier très vivant que j’ai adoré. Ce serait un tout petit moins pratique pour visiter les lieux touristiques, mais pour se laisser vivre et profiter de Rome différemment, ça me semble être une très bonne option.

Je ne recommande pas forcément la chambre dans laquelle nous logions car on s’est un peu fait arnaquer : l’hôte – très gentil par ailleurs – nous a demandé en s’excusant de payer une taxe de séjour en liquide, soi-disant obligatoire, requête de la mairie de Rome. Sur le coup, on a accepté alors que normalement via Airbnb, on n’a justement pas à payer de supplément. Ce n’est pas grand chose mais c’est toujours agaçant d’être pris pour un pigeon !

Tarifs

Bonnes adresses

Comme je le disais au début d’article, si vous aimez manger, Rome va vous régaler. J’ai rarement aussi bien mangé, même dans des quartiers ultra touristiques, et à des prix aussi correct. Je rêve d’y retourner rien que pour tester d’autres pâtes ! Voici donc, la sélection des meilleures adresses testées à Rome.

Enoteca Corsi :
Si vous devez manger dans un seul resto à Rome, c’est celui-ci ! En plein coeur d’un quartier très touristique, entre Ponte et Trevi, on ne s’attendait pas à tomber sur un lieu aussi authentique. Il y a parfois un peu de queue pour rentrer mais on n’attend pas longtemps, ça tourne beaucoup et c’est très grand. C’est une vraie cantine romaine – une osteria – avec une carte gargantuesque et toutes les spécialités romaines. On y croise autant de touristes que de locaux. Et cerise sur le gâteau : le service est jovial et familial.
Quartier Trevi
Via del Gesu, 87-88, 00186 Roma | Site Internet

Ivo a Trastevere :
Le quartier du Trastevere est l’idéal pour sortir le soir, prendre un apéro ou dîner. Ivo a Trastevere est l’une des pizzeria les plus connues de la ville, donc il vaut mieux arriver tôt ou réserver.
Honnêtement, les pizzas ne sont pas aussi bonnes qu’à Naples, mais on s’est tout de même régalé (le Tiramisu est à tomber). Surtout que l’adresse est assez ancienne et transmise de génération en génération. Vous pourrez donc admirer les photos du patron quand il était bébé, de son père, entourés des footballeurs de la région. Se mélangent touristes et familles romaines dans une ambiance effervescente comme je les aime en voyage.
Quartier Trastevere
Via di S. Francesco a Ripa, 158, 00153 Roma
| Site Internet

Pasta e Vino Come Na Vorta :
Dans un autre style, on a aussi beaucoup aimé dîner dans ce restaurant du Trastevere. Les pâtes étaient délicieuses et faites à la main sous nos yeux. La déco et la lumière tamisée rende l’endroit très cosy et un peu chic mais les prix sont très abordables. Là encore, c’est une adresse assez connue, il faut donc réserver ou arriver tôt. Au pire, vous attendrez un peu en admirant l’une des employées fabriquer les pâtes dans la vitrine !
Quartier Trastevere
Via della Pelliccia, 12, 00153 Roma | Site Internet

Pasqualino Al Colosseo :
Encore des pâtes super bonnes et des spécialités romaines à tomber ! C’est fou comme on mange bien à Rome ! Et c’est particulièrement étonnant quand c’est dans les quartiers très touristiques où l’on s’attend (peut-être en tant que parisiens) à des prix exorbitants, un service médiocre et une qualité plus que passable. Ici, c’est une bonne adresse à deux pas du Colisée où se mélangent touristes du monde entier et romains. Très pratique pour se restaurer avant d’aller visiter le Forum Romain et le Colisée donc.
Quartier Rione I Monti
Via dei Santi Quattro, 66, 00184 Roma | Site Internet

Masto :
Dans le tranquille quartier du Rione XX Testaccio, nous sommes tombés sur cette petite cave à vin encore ouverte en début d’après-midi. Les jambons sèchent au plafond, les bouteilles recouvrent les murs du sol au plafond… On déguste les nombreuses spécialités sur des chaises hautes, encouragé par un patron très sympathique.
Quartier Rione XX Testaccio
Via Galvani, 39, 00153 Roma | Facebook

Trattoria Pennestri :
Juste à côté de la pyramide du Cestius, et donc plutôt bien située, nous avons dîné dans cette trattoria où l’accueil est – une fois de plus – adorable. C’est un peu cher pour ce que c’est car la cuisine se veut plus élaborée. Mieux vaut réserver si vous prévoyez d’arriver un peu tard, c’est une adresse assez familiale et la salle se rempli très vite !
Quartier Municipio
Via Giovanni da Empoli, 5, 00154 Roma | Site Internet

Rome pour un grand week-end

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter un très bon séjour à Rome ! Et si vous avez des bonnes adresses à recommander, n’hésitez pas à les partager dans les commentaires.

4 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.