Travailler et vacancer

23 commentaires

Avant, quand j’étais étudiante, je travaillais tout l’été pour avoir un peu d’argent de poche. Et puis ensuite, salariée, je restais à Paris préférant partir hors saison (parce que c’est moins cher et qu’il y a moins de monde). Au final je ne suis pas vraiment partie, et pendant presque dix ans, je n’ai pas trop pris de vacances. Honnêtement, ça allait. Je partais souvent en week-end chez mes parents à la campagne, ça me ressourçait, et je n’avais pas le choix, donc je ne me posais pas la question. Mais depuis deux, trois ans, ne plus partir devient absolument impossible. C’est peut-être parce que je gagne un peu mieux ma vie et que je peux me permettre de partir, ou parce que je sais que c’est possible, qu’il suffit que je m’organise.

Ces derniers temps, j’étais à cran, fatiguée… il était temps que je parte. Mon statut de freelance me permet de travailler de n’importe où. C’est génial pour ça, le revers de la médaille c’est que je ne déconnecte pas souvent. La semaine dernière, j’avais prévu de bosser l’après-midi, après le surf le matin. Et puis je n’ai pas réussi. J’ai réglé les choses urgentes mais j’avais besoin de me reposer, de profiter un peu. Après tout, le monde ne va pas s’arrêter de tourner parce que je n’ai pas publié d’article ici, non ? Ca va, vous ne m’en voulez pas trop ?

J’ai quand même plein de choses à faire – et surtout d’envies – donc je me suis remise au travail hier matin, reboostée et remotivée. En fait, j’apprends vraiment qu’il faut savoir faire des pauses pour mieux travailler. Je prends donc exemple sur mon amie Olivia et je me suis fait un petit planning pour réussir à me concentrer et à bosser très efficacement. Je vais ainsi pouvoir aménager mon temps et faire d’autres activités, complémentaires et tout aussi enrichissantes (surtout intellectuellement) !

Dans ma to-do list : fabriquer de nouveaux skates, progresser au surf, lire, faire des shootings de looks, nager, visiter certains endroits auxquels je ne pense pas habituellement…

Et si vous avez des vacances, profitez-en bien ! On se retrouve en tout cas ici, le plus souvent possible…

Surf Trip Sud Ouest-9Combinaison Billabong / Surf Chipiron

 

CatégorieLa vraie vie

par

J'aime surfer, lire des romans historiques, les singes, prendre des gens en photo, l'escalade, voyager, manger, cuisiner, les Belges, rêver, les feux de cheminée, Pierre Rabhi, la bande dessinée, chanter, mes amis, mon Nikon FM2, travailler.

23 commentaires

  1. C’est important de vraiment couper du boulot quelques jours, même si on adore son job !
    Pour ma part c’est vacances hors saison et durant juillet/août week end à droite à gauche histoire de ne pas mourir de chaud à Lyon et de tenir jusqu’aux vraies vacances !

  2. C’est super important de savoir dire STOP à certains moment et de se reposer, déconnecter. Profites bien de tes vacances!

  3. C’est vrai que c’est important de prendre quelques vacances et de voyager un peu. Le problème étant que lorsqu’on est jeune on a souvent pas assez d’argent. La vie est de plus en plus chère alors déjà si on a un loyer que l’on peut payer on est content, mais ça laisse peu de place aux écarts malheureusement..

    Bon du coup tu nous as pas dit où tu partais en vacances?

    Bel été à tous

    • Ah ben du coup, j’ai juste passé quelques jours à Hossegor et Biarritz et là je suis en Charente pour travailler-vacancer tout l’été.

  4. Pendant longtemps, j’ai fait pareil, je ne partais pas en vacances. Et cela d’autant plus que je trouvais que j’avais de la chance d’avoir de la famille qui vivait dans de beaux endroits (la Bretagne, le sud-ouest…). Mais après avoir essayé, je réalise comme ces vacances sont un luxe et me permettent de recharger mes batteries pour la suite. Pour les destinations, moins il y a de monde et mieux je me porte ! Profite-bien de la Charente

  5. J’ai toujours envié les personnes qui bossent en freelance. Ayant de vraies horaires de bureau, une vie ultra réglée – bouffée d’angoisse – la liberté qu’offre ce statut m’a toujours attirée… Après, comme tu l’écris si bien, c’est quand même tout une organisation. Sans cela, ça peut vite partir en n’importe quoi. Mais ce qui est cool, c’est que c’est TON planning, TON organisation. Tu restes maître de ton travail, comme ton amie Olivia. je crois que c’est une chance!
    Bonne continuation dans tes projets! – et bonnes vacances ;-)

    http://www.dencreetdesel.fr

    • Oui c’est vrai que j’ai une grande liberté mais malheureusement mon statut me procure aussi beaucoup d’angoisse (notamment le manque de sécurité financière et sociale…)

  6. Yes je suis dans la même situation, du coup je suis allé quelques jours dans le Pays Basque, je bossais la journée et on bougeait le soir; et je fais ça en Bretagne en août aussi. C’est pas à 100% des vacances mais ça permet de vraiment déconnecter après chaque journée et ça fait vraiment du bien :) Et bon, on part aussi hors saison cette année pour fuir le monde :D J’espère avec tout ça qu’on arrivera à se revoir vite parce qu’on doit toujours aller faire du skate ensemble je te rappelle :) Bon été Noémi !
    p.s : ta planche Chipiron est juste sublime !

  7. Merci pour cet article dans lequel je me suis retrouvée ! J’ai passé exactement la même phase la semaine dernière. Début de vacances, fatigue, retrouvailles, mes projets pour ces premiers jours qui comptaient du travail, s’avancer, quelques articles à rédiger, écrire, lire… se sont heurtés à mon envie de ne rien faire et à tout ce qui m’appelait loin d’eux. Et puis, après une semaine de repos, de sorties entre amis, de vraie décompression, je retrouve depuis hier plaisir à faire ce que je m’étais dit que je ferais avant d’être en vacances. Il faut savoir accepter que les super-héros ne sont qu’à la télé et que pour nous, parfois, il faut savoir ralentir avant d’accélérer. Merci encore pour ce post ! À bientôt !

  8. Je suis moi aussi dans la même problématique… déconnecter une bonne semaine m’a fait du bien mais ce n’est pas encore suffisant, j’ai hâte d’être en août et de débrancher du boulot à 100% !

  9. J’avoue que parfois cette liberté dont tu parles me manque (énormément même) mais on ne peut pas tout avoir… Je suis quand même contente d’avoir une certaine sécurité financière (que je n’avais pas à l’époque) d’autant plus que maintenant j’ai un enfant, ça change complètement la donne. Mais même en entreprise, il est difficile de déconnecter complètement, je crois surtout que ça ne dépend pas forcément de ton statut (employé ou freelance) mais plutôt du poste que tu occupes dans ta boîte. Certains jobs à responsabilités, ou quand tes effectifs sont trop petits, obligent malheureusement à garder un oeil ouvert sur le travail. L’important est de savoir s’arrêter (parfois il faut se forcer) pour mieux rebondir !

    En tout cas tu as bien raison de profiter des avantages de la vie de freelance ! Enjoy tes vacances / boulot à la mer, et profite de ta famille tant que la vie te donne cette chance ;)

    bises Noémi, et j’espère avoir l’occasion de refaire un shooting avec toi

  10. Je t’ai laissée un premier commentaire qui a dû partir dans les spams comme je l’ai dit sur HC ;). Je retente du coup. Je disais donc que moi aussi, avant, je n’avais absolument jamais besoin de vacances. Les choses sont différentes maintenant, j’ai besoin de me vider la tête de temps en temps. Tu as tellement raison de profiter de ce que tu as, tu as de la chance de pouvoir le faire. C’est mon rêve à moi…

  11. Je ne pensais pas que cela pouvait m’arriver un jour, et il m’arrive pourtant de ne pas réussir à déconnecter. Il m’arrive de rêver du travail mais aussi d’en parler tout le temps, sur skype, au restaurant, en soirée et c’est là que je me suis aperçue que ça n’allait pas, que je devais débrancher et ne pas prendre les choses trop à coeur, plus facile à dire qu’à faire surtout dans mon métier. Il m’a fallu partir à l’étranger, que mon téléphone ne marche plus et que je ne puisse plus me connecter à ma boite mail professionnelle pour débrancher, pour ne plus savoir quel jour on était ou même quelle heure il était, et je suis revenue avec le sourire, plus enthousiaste que jamais et tous mes collègues ont décrété que dorénavant ils partiraient en vacances avec moi pour revenir dans le même état de bonne humeur. Je te souhaite de belles vacance entre boulot/plage/famille et boules de glace (je ne serais pas très loin bientôt) Bises.

  12. C’est ce que j’ai fait en décembre dernier en passant un mois en Asie. Au début j’y étais pour le travail, facile, donc ! Et puis jusqu’au 15 décembre, le deal avec mon amoureux était clair : quel que soit l’endroit où nous étions, j’avais besoin d’une connexion Internet pour pouvoir travailler.
    C’est comme ça que j’ai visité les temples d’Angkor : en me levant à 3/4h du matin pour voir tout ça « à la fraîche » et photographier des levers de soleil de folie. En rentrant ensuite à l’hôtel pour bosser en mangeant et faire une sieste de 30 minutes. Et puis en retournant sur le site pour immortaliser le coucher de soleil… re-bosser et me coucher ensuite très tôt ! Franchement, avec le décalage horaire c’était un peu embêtant mais les clients comprennent et apprennent à anticiper en ne te demandant plus un truc pour « dans 10 minutes ». Et au-delà de ça, ils étaient très contents d’avoir mon travail dans leur boîte mail à minuit chez eux (soit dès qu’ils arrivaient au boulot le lendemain, à la première heure, pratique pour avancer !).
    Ensuite, nous étions en Thaïlande donc la connexion Internet était largement meilleure et c’était plus pratique. J’ai facilement pu alterner entre snorkeling et boulot. Et à partir du 15 décembre, je suis devenue totalement injoignable en prenant de vraies vacances (j’avais prévenu tout le monde avant !), ce qui est entièrement gérable à 10 jours de Noël.
    Le seul truc chiant ? La facture de téléphone au retour (quand Internet n’était pas au top au Cambodge, les Skype étaient difficiles…) et puis, l’obligation d’éteindre vraiment son téléphone la nuit car les clients oublient parfois que tu es de l’autre côté de la terre. Mais au bout de 2 fois tu n’oublies plus ^^
    Cet été, je pars presque 3 semaines en Guadeloupe. Au mois d’août, pour la première fois je pars en période scolaire. Du coup, je pense être 100% déconnectée du travail pendant ce temps et j’ai vraiment hâte !

    • Oui c’est une bonne manière de s’organiser je pense… Et effectivement, les vacances au mois d’août c’est parfait pour ne pas stresser : personne ne bosse !

  13. Ouh la, je me suis trompée pour le décalage horaire. Mais tu as compris le principe ! Quand tu es en Asie c’est cool parce que tu es en « avance » sur la France. Quand tu bosses depuis Montréal, NYC ou le Brésil comme je le fais, tu es en retard et là c’est un peu plus chaud mais faisable !
    Bref, j’ai besoin de vacances :p Et on a un chouette métier, il ne nous suffit « que » d’un ordi, d’une connexion et d’un téléphone. On peut bosser partout dans le monde !

  14. Dur dur de déconnecter quand on est freelance : j’avais l’impression d’avoir beaucoup de liberté et je me suis rendue compte qu’en fait, je pensais tout le temps au travail… même en voyage (« il faut que je fasse un article », « que je prenne ça en photo pour le raconter », etc)… Profite bien de tes vacances-travail, le surf ça doit être le top pour décompresser : sur ta planche, tu n’as pas le choix, si tu penses à autre chose, tu tombes (enfin j’imagine) ^^

    • C’est la grande difficulté du blog je pense, tu te sens redevable de partager ce que tu vis. Il faut réussir à se garder des moments de vie intimes vraiment intimes. Je me rends compte que parfois, j’ai tendance à me dire « je suis heureuse là donc il faut que je le montre ! » alors qu’on peut aussi juste profiter du moment et le dire à ses proches.

  15. Je te comprends tellement ! Apres une année d’université enchainée sur un job etudiant, je me sentais plus trop de me donner pour d’autres choses ! Du coup, une semaine de vacances loin de tout, et je me sens d’aplomb pour reprendre blog, job et autres ! :) Profite bien de tes moments libres, ils sont précieux :)

    • Merci Juliette, et je te souhaite plein de bonnes choses pour cette reprise motivante ! ;-)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.