Vus : « There Will Be Blood » et « Inside Llewyn Davis »

4 commentaires

Je ne vais plus du tout au cinéma… L’idée de me replonger devant un écran après y avoir passé toute une journée, et le prix des places me rebutent totalement. J’attends donc les sorties en DVD des films, j’ai donc un temps de retard en général mais au fond, est-ce bien grave ? Il n’est jamais trop tard pour découvrir un grand classique après tout !

THERE WILL BE BLOOD

There-Will-Be-Blood

Réalisation : Paul Thomas Anderson / Avec : Daniel Day-Lewis (Daniel Plainview), Paul Dano (Eli & Paul Sunday), Dillon Freasier (H.W. Plainview), Ciaran Hinds (Fletcher Hamilton) / Genre : Drame / Sortie en France : 27 février 2008.

Je ne sais pas pourquoi, mais j’imaginais que There Will Be Blood était un film ultra violent. J’appréhendais donc de le voir (je déteste les films violents), et à la place d’un western sanglant comme je le pensais, j’ai vu un drame épique et psychologique. On part avec Daniel Plainview à la découverte du Grand Ouest Américain, encore désertique, peuplé parfois de congrégations chrétiennes un peu intégristes et mystiques…

Comme dans les vieux western, les images de Paul Thomas Anderson sont magnifiques. Au départ, il n’y a quasiment aucun dialogues, juste les sons et la musique. On apprend à connaître Daniel, au départ plutôt sauvage et sympathique. Il a soif de pétrole et d’argent et se révèle assez vite un négociant redoutable et sans foi ni loi. Daniel Day-Lewis est extraordinaire (mais pourrait-on encore en douter ?), quant à Paul Dano, il excelle en prêtre exorciste torturé. On oscille à chaque instant entre l’envie de le détester et celle d’avoir pitié de lui. Ils sont fous tous les deux et s’affrontent, c’est plein de rage, très intense et ça monte crescendo tout au long du film.

INSIDE LLEWYN DAVIS

Inside-Llewyn-Davis

Réalisation : Ethan et Joel Coen / Avec : Oscar Isaac (Llewyn Davis), Justin Timberlake (Jim Berkey), Carey Mulligan (Jean Burkey), Adam Driver (Al Cody), John Goodman (Roland Turner) / Genre : Comédie Dramatique Musicale / Sortie en France : 6 novembre 2013.

J’étais totalement passée à côté de la sortie en salles de ce film des frères Coen. J’avoue ne pas être hyper objective car je suis une très grande fan de leur cinéma qui me fait toujours énormément rire. On retrouve donc un héros looser et des personnages secondaires ridicules, John Goodman, un humour burlesque, une certaine mélancolie. On rajoute à ça une photo un peu grise, un scénario dont la fin laisse un peu perplexe et surtout : de la folk ! La BO d’Inside Llewyn Davis est absolument parfaite ! (et dispo sur Spotify)

Oscar Isaac (que j’ai découvert via ce film) incarne Llewyn Lewis, un chanteur de folk qui ne parvient pas à percer et accepte tout et n’importe quoi pour gagner quelques cachets. Il est hébergé chez des amis qui en ont marre de lui, il faut dire qu’il est ingérable… mais malgré tout, on s’attache à lui, et il faut bien reconnaître que ses chansons sont belles…

Bonnes séances de rattrapage si comme moi, vous avez quelques années de retard !

4 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.