Du choix de la bonne photo !

16 commentaires

Dans mon article sur mon cours photo, je racontais que notre prof nous avait donné des conseils sur la prise de vue, et que j’aime assez avoir des « règles » en photo. Sur ce point Clyne n’était pas d’accord, je vous laisse prendre connaissances de ses commentaires que je trouve également très intéressants, même si je ne partage pas totalement son avis ! Tout comme en peinture on applique des règles pour dessiner une perspective, en photo, j’aime assez jouer avec la règle des tiers par exemple. Je trouve qu’avoir un bagage théorique est important et nécessaire pour pouvoir s’en affranchir (comme dans l’art contemporain).

Moi par exemple, ma grande grande règle (mais qui coule de source) c’est de faire un choix. Pas au moment de la prise de vue, mais au moment du post traitement. Je vois beaucoup sur les blogs des séries de photos qui ne s’apportent rien entre elles, qui se ressemblent. Pour moi, le choix est primordial. Si on se retrouve avec 10 portraits pris tous sous le même angle, avec le même décor et la même lumière, si le modèle regarde à gauche ou légèrement à gauche, à quoi ça sert de mettre les presque mêmes 10 portraits ? Ou alors c’est un vrai parti et on fait un diptyque ; mais la plupart du temps, je remarque que c’est juste que le photographe n’a pas réussi à choisir.

Car choisir c’est difficile ! Il y a toujours une photo sur laquelle le modèle a une jolie expression, mais le focus a été fait sur son épaule au lieu de ses yeux. Bon ben ça c’est l’exemple typique de la photo que je vais mettre à la poubelle. C’est super dommage, mais quand c’est flou, poubelle (oui ça c’est ma première grande grande règle, flou : NON !). Je demande aussi parfois de l’aide, un oeil extérieur est souvent le bienvenue quand on déjà passé une heure à regarder ses photos et que j’hésite encore sur 2 photos… Et si les deux sont mauvaises, je n’en prends aucune et je passe à la suite !

Du coup j’ai trouvé l’article de PetaPixel sur LA photo du Che de René Burri hyper intéressant.

Le photographe suisse René Burri, de l’agence Magnum, raconte qu’il a passé une heure à tourner autour du Che et a utilisé 8 pellicules. Voici sa planche contact (retouchée sans ses marquages) :

C’est un super bon exemple je trouve. Comment en choisir une parmi toutes ces photos ? Elles ont chacune un truc mais se ressemblent quand même pas mal. Il n’y en aura qu’une publiée. Et voici la planche contact originale :

Alors évidemment le choix est subjectif, est-ce qu’une autre photo serait devenue aussi icônique ? On ne pourra jamais le savoir… Cela dit, un essayant d’avoir un regard neuf (ce qui est très difficile tant cette photo est connue), quand on regarde la première planche contact, cette photo du Che Guevara est celle qui a le plus de gueule je trouve. Elle devait correspondre aussi à ce que l’agence Magnum et René Burri avaient envie de raconter. S’ils avaient choisi celle où il se passe la main sur les yeux, l’histoire aurait été complètement différente…

CatégorieCulture

par

J'aime surfer, lire des romans historiques, les singes, prendre des gens en photo, l'escalade, voyager, manger, cuisiner, les Belges, rêver, les feux de cheminée, Pierre Rabhi, la bande dessinée, chanter, mes amis, mon Nikon FM2, travailler.

16 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.