Comment je me suis réconciliée avec Instagram

24 commentaires

Instagram m’a toujours attirée sans que je parvienne vraiment à y faire ce que je voulais. J’ai longtemps pris des photos sur le vif mais je n’en étais pas satisfaite. Et puis avec la professionnalisation des blogs, publier sur Instagram est devenu une contrainte. Pour rester dans la partie, il fallait poster tous les jours, avoir des « like » et des « followers »… Ça n’est pas du tout mon truc ! Je n’aime pas m’exposer et c’est pourtant ce qui fonctionne sur les réseaux sociaux.

Sans compter que certaines remarques de mon entourage ont commencé à m’agacer. « Ça va t’as la belle vie, tu pars toujours en vacances… » fait partie des phrases les plus entendues. Alors que d’une, si j’avais la belle vie, il faudrait plutôt s’en réjouir pour moi ; et deux, malheureusement non, je ne suis pas toujours en vacances, je travaille la semaine, et m’échappe à la campagne le week-end, parfois pour la journée, à 1/2 h de Paris ! Je sais bien que je n’ai pas à me justifier sur ce point, mais malgré tout, cela m’ennuie aussi que des inconnus ou des clients sachent où je suis et ce que je fais ! Ça ne regarde que moi non ?

À cela, s’est ajoutée l’envie que mon feed Instagram reflète vraiment mon travail de photographe. Tant pis si mes portraits de jeunes femmes ou de voyages, récoltent moins de like que des selfies…

Une photo publiée par Noémi (@trendymood) le

Désormais je programme toutes mes photos, en réfléchissant à la manière de les accorder les unes avec les autres. J’avais trouvé l’article de Natacha Birds très inspirant mais me restreindre à une couleur ne me correspond pas du tout. En revanche travailler sur des dégradés, ça, ça me parle ! J’aime beaucoup ce moment où je me pose devant ma page blanche – sur Photoshop – et je joue avec mes photos. Je les place et les déplace pour les rassembler par couleurs et créer cette impression de dégradé. Le challenge étant que je veux aussi que les photos soient intéressantes indépendamment les unes des autres.

Une photo publiée par Noémi (@trendymood) le

Une photo publiée par Noémi (@trendymood) le

Une photo publiée par Noémi (@trendymood) le

Une photo publiée par Noémi (@trendymood) le

Quant à la pression du nombre de like et de followers, je réussis peu à peu à m’en détacher car j’ouvre Instagram pour répondre aux commentaires ou regarder ce que les autres publient. Et je crois que je me suis réconciliée avec Instagram !

Et à ceux qui me demanderaient si je suis présente sur Snapchat ou Instagram Stories… et bien non, évidemment ! Je veux me soustraire du fait de montrer nos vies à tous en temps réel, donc je ne risque pas de m’en servir pour le moment. Ça vous intéresse vraiment vous de voir les pieds des blogueuses dans leur piscine ? 

24 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.