No make up !

35 commentaires

Coralie Jouhier - Into The Gloss

© Mathieu Vilasco pour Into The Gloss

J’ai lu récemment l’interview de Coralie Jouhier pour Into The Gloss, et je l’ai vraiment trouvé très intéressante. Repérée par Brice Compagnon (le fondateur de WAD et de Casting Office, il fait notamment beaucoup de casting de rue) pour une campagne Benetton, Coralie a un visage – et des cheveux !!! – vraiment remarquables, littéralement.

Ces derniers temps, je suis de plus en plus naturelle, je ne porte quasiment plus de maquillage, seulement pour des occasions particulières. Alors bien sûr c’est à mille lieux des interviews « Dans le vanity de… » que je réalise mais je ne suis pas à un paradoxe près ! J’ai vraiment aimé le discours de Coralie Jouhier sur le fait qu’elle préfère mettre son énergie dans d’autres choses… Voici un extrait que j’ai traduit pour les moins anglophones d’entre vous :

« J’en fais le moins possible côté beauté. J’ai toujours été comme ça. C’est probablement quelque chose que je tiens de ma mère, qui a des dreadlocks et qui ne porte jamais aucun maquillage. Son unique secret de beauté, c’est le soleil ! Elle m’a toujours dit que d’être Martiniquaise, était le meilleur remède à tout – et c’est vrai car les femmes là bas ont une peau et des cheveux incroyables. Ma mère est donc de Martinique et mon père du Sénégal, ce qui m’a rendue rousse avec ces cheveux bouclés complètement fous et cette couleur de peau très spécifique.

Je suis un peu honteuse de l’avouer, mais je ne dépense aucun argent dans les produits de beauté. J’aime les basiques que je trouve chez Monoprix quand je fais mes courses : un savon Dove, du déodorant et de le Crème Bleue Nivea. Je n’ai qu’un rouge à lèvres dans ma salle de bain – un ami m’a donné le Rihanna Riri Woo de MAC, en me disant qu’il m’irait parfaitement. Je le mets seulement si j’ai une soirée ou un évènement particulier. Certains diront que je suis fainéante mais j’aime sentir que je mets mon énergie au service d’autres choses. »

En fait, je suis totalement d’accord avec elle. Je ne passais pourtant pas des heures dans ma salle de bain le matin mais en faisant le strict minimum, j’ai retrouvé une nouvelle énergie. J’apprends aussi à « m’aimer » sans artifices. Ca vient petit à petit. Et avant de s’aimer il y a aussi s’accepter, je crois que c’est vraiment nécessaire. Nous sommes tellement abreuvées d’images de filles parfaites, aux traits irréels, au grain de peau de velours… alors qu’en vrai, est-ce que quelques rougeurs aux arrêtes du nez, des petites rides aux coins des yeux, des cernes un peu prononcés vont me rendre différente ? Moins sympa, moins intéressante que si je portais une épaisse couche de fond de teint qui me donne bonne mine ? Je sais que le maquillage et la beauté aident beaucoup à la confiance en soi, parfois il suffit de peu, mais c’est aussi fou de sortir de chez soi un soir, la peau nue, en se sentant bien, confiante…

Portrait No Make Up Argentique

Il y a un aussi une chose qui rentre en compte : ne pas porter de maquillage, c’est confortable ! Ne pas réfléchir et stresser pour savoir si le fond de teint ou le khôl a coulé… c’est un vrai soulagement. Ca va paraître bête, mais quand je me maquillais tous les jours, j’avais une petite peur récurrente, c’est qu’on découvre ma peau nue, imparfaite. Pas une vraie peur, mais un petit truc auquel on pense de temps en temps. J’ai passé des vacances et des week-end entièrement libre, vraiment. Se maquiller de temps en temps, certains soirs, est alors devenu un vrai plaisir, comme un petit moment de luxe et un cadeau que je me fais…

Alors oui je vous recommande souvent plein de super produits qui rendent encore plus belle, des fards que j’adore… je ne fais pas volte face, je continuerai à vous conseiller, toujours avec sincérité et intégrité mais je vous encourage aussi, de temps en temps, à prendre soin de vous autrement, dans votre tête !

♦♦♦

EDIT : je me permets de compléter mon article avec un extrait du commentaire de Lola que j’ai trouvé particulièrement juste et que je partage à 100%, elle exprime parfaitement ce que je ressens : « Finalement, au dela de s’accepter telle que l’on est, c’est vraiment redécouvrir sa vie et son mode de fonctionnement. Je n’ai pas besoin d’artifices pour bosse, pour créer, pour rencontrer des gens, échanger. Je ne veux pas forcément donner l’image d’une fille naturelle et qui a confiance en elle, non, je veux juste que ce qui se passe dans ma tête soit autre chose que de savoir comment je suis maquillée, ce que les autres voient, ma peau, mes cernes, etc. Ils me voient moi, juste moi, et c’est libérateur. »

D’ailleurs merci pour vos commentaires, c’est hyper intéressant de vous lire !

♦♦♦

Je vous invite à lire la suite de l’interview de Coralie Jouhier sur Into The Gloss, ce n’est pas trop compliqué à comprendre.

CatégorieBeauté

par

J'aime surfer, lire des romans historiques, les singes, prendre des gens en photo, l'escalade, voyager, manger, cuisiner, les Belges, rêver, les feux de cheminée, Pierre Rabhi, la bande dessinée, chanter, mes amis, mon Nikon FM2, travailler.

35 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.