Comment Sean Villanueva ouvre une grande voie à Madagascar

7 commentaires
Mad in Madagascar - Sean Villanueva

Sean Villanueva est un de mes grimpeurs préférés : ce Belge d’origines Irlandaise et Espagnole est à la fois alpiniste et gimpeur, musicien et réalisateur. Il est surtout un peu déglingue, c’est un homme libre, un vrai, ambassadeur Patagonia (et il est beau garçon pour ne rien gâcher…).

Je suis toujours avec attention ses nouveaux films, ce sont à chaque fois de belles aventures mêlant escalade libre, tranches de vie et beaucoup de drôlerie. Si vous n’avez pas vu la vidéo Dodo’s Delight, vous devez tout de suite rattraper ça ! (Et ne me remerciez pas pour la chanson qui vous restera dans la tête toute la semaine, c’est cadeau !)

Cette fois, Sean Villanueva est à Madagascar pour ouvrir une voie dans le massif du Tsaranoro. Il faut savoir qu’en général, les ouvreurs partent d’en haut, plantent l’équipement en rappel et ensuite testent la voie par le bas, en tête, de manière classique. Sur cette montagne, impossible de partir d’en haut. Sean et Siebe Vanhee, son coéquipier, grimpent donc avec tout leur équipement, sur plusieurs jours pour équiper la paroi.

Après un peu de repos, ils repartent pour grimper en une seule fois, et côte la voie de 700 mètres en 8a++. Bel exploit ! Ça doit être dingue de se retrouver aussi seul au monde et d’escalader un mur encore jamais touchée par les doigts humains…

7 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.