L’histoire de la planche de skate…

21 commentaires

Musique : M Shanghai String Band – Angel Full of Bourbon

Ca faisait un sacré moment que j’avais envie de m’acheter une petite planche de skateboard, un cruiser en plastique coloré, un peu pastel. Je n’ai jamais skaté de ma vie, mais je trouvais l’objet super mignon ! Et puis je me suis rendue compte que c’était cher (enfin, moi je n’avais pas du tout envie de mettre autant d’argent dans un objet donc je ne me servirai peut-être pas). Du coup je suis allée sur Etsy, sur plein de sites et j’ai trouvé plein de jolies planches en bois, mais toutes à plus de 100€. Bref, je me suis dit, une planche de bois, avec des roues, ce n’est quand même pas la mer à boire à fabriquer !

J’ai donc profité d’un week-end à la campagne, chez mes parents pour fabriquer ma propre planche de skateboard. Sur Youtube, il y a plein de tutoriels très compliqués pour faire des « decks » (c’est à dire contrecollés, avec des formes et tout). J’ai quand même trouvé des modèles de « shape », un qui me plaisait que j’ai un peu re-dessiné et puis c’est parti. Une vieille planche de châtaignier, une scie, un rabot, des ponceuses et me voilà devenue shaper !

Honnêtement, j’ai rarement été aussi fière de quelque chose. J’ai finalement fait deux skates avec deux shape légèrement différents, ça m’a pris deux jours à peu près, on va dire une grosse journée de travail. Ce qui prend du temps, c’est la finition, bien arrondir les angles, etc. Mais ça valait le coup, je suis tellement contente du résultat, je les trouve trop trop beau ! Je n’arrêtais pas d’y penser, je me levais le matin pour finir de poncer… C’est quand même absolument génial de faire des trucs soi-même, ça vaut tout les skate du monde !

skateboard homemade

Le deck du haut est un peu plus large, avec un nose en pointe, j’ai utilisé une lazure pour lui donner une teinte bois plus foncée que sa couleur naturelle. Le skateboard du dessous est mon premier jet. Je me suis rendue compte une fois peint que je pouvais mieux travailler la finition avec du grain fin. L’avant est donc tout beau et bien lissé alors que l’arrière un peu plus brute au niveau des arrondis. Mais bon, je lui ai fait une peinture vert d’eau comme j’aime et je passe mon temps à le regarder avec amour comme si c’était mon bébé ! Ils seront vernis une fois que j’aurai fait les trous pour les roues. Mais je ferai sans doute un deuxième épisode pour vous montrer ça.

Je vous tiendrai évidemment au courant de la suite : si j’ai finalement réussi à trouver des roues et des trucks (je suis dans une optique de recyclage complet donc je cherche sur Leboncoin) et question cruciale, vais-je réussir à skater ???!

∇∇∇

Un grand merci à mon merveilleux père, qui m’a prêté son atelier et tous ses outils, et qui m’a éclairée de ses conseils quand j’en avais besoin.

∇∇∇

PS : si j’en crois cette vidéo, on PEUT faire du skate avec une planche en bois pas souple…

CatégorieSport

par

J'aime surfer, lire des romans historiques, les singes, prendre des gens en photo, l'escalade, voyager, manger, cuisiner, les Belges, rêver, les feux de cheminée, Pierre Rabhi, la bande dessinée, chanter, mes amis, mon Nikon FM2, travailler.

21 commentaires

  1. Pingback: Pêle-mêle #16, le retour – Vert Cerise - Blog DIY - Do It Yourself - lifestyle et créatif

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.