Skier avec l’UCPA : Les Contamines

11 commentaires

Je suis retournée skier, ça me manquait déjà ! Pragelato, c’était le luxe du Club Med et la neige chantilly, Les Contamines et l’UCPA, c’est plus spartiate et sportif mais c’était aussi biiiiennn ! Je suis partie vendredi dernier, dans l’après-midi avec Shalima, Camillou et Marinette et nous avons rejoint sur place Lucy qui habite dans la région (et est également extrêmement forte en snow, elle nous a toutes impressionnées je pense ! (c’est son boulot mais quand même)).

Nous avions donc une journée complète de ski le samedi et une demi-journée le dimanche matin. La location du matériel est comprise dans le séjour à l’UCPA, et on loue ses skis directement dans le bâtiment. Ensuite, on prend la navette direction les télécabines et c’est parti !

En général, je mets une journée à reprendre mes marques chaque année, ensuite je suis vraiment à l’aise sur mes skis. Comme j’avais skié à peine un mois avant, j’ai tout de suite pris de la vitesse et je crois que je n’ai jamais autant kiffé ! Certaines pistes étaient un peu verglacées mais avec ce temps là, ça s’est amélioré au fur et à mesure de la journée… Et puis nous étions accompagnées par un des moniteurs de ski de l’UCPA, qui nous a fait découvrir le domaine. Qu’est-ce que c’est bien de n’avoir rien d’autre à faire que de profiter de la piste sans regarder sur un plan pour savoir où on doit aller. Oui oui, je suis ce genre de flemmasse ! Quand je suis en vacances, j’aime bien ne pas trop me soucier du chemin !

Pierre, notre moniteur a donc commencé par nous faire faire un échauffement en haut des pistes. Il nous donnait également des petits conseils de temps en temps. Ca doit presque faire vingt ans que je skie, alors j’ai pris quelques mauvaises habitudes, je me tiens trop droite par exemple. Il m’a donc fait travaillé là-dessus. Bon et puis, il avait amené un petit Génépi maison dans son sac, les pauses étaient plutôt sympas !

Surtout avec cette vue là :

Nous avons déjeuné le midi dans un restaurant d’altitude : Le Chalet de l’Etape. Il y a une grande terrasse qui donne sur ce petit étang.

La montagne avec le nuage-chapeau sur le dessus, c’est le Mont Blanc !

Quand les pistes ont commencé à fermer, nous nous sommes arrêtés boire un petit vin chaud (le vin chaud, c’est ma passion l’hiver, celui des Caves Populaires rue des Dames dans le 17ème est très bon d’ailleurs) à l’Auberge de Colombaz ; en altitude mais elle est aussi accessible à pied.

Le coucher de soleil sur la montagne… Ce moment totalement magique où tout devient rose…

Nous sommes rentrés par un petit hors piste, équipés d’un ARVA – pas du tout flippant de mettre ce truc – au cas où nous soyons engloutis par une avalanche. Bon en fait, le hors-piste c’était un petit chemin dans les bois donc ça a été. Et je suis toujours vivante. Et puis nous sommes arrivés là :

Et c’était à nouveau magique !

Le soir, nous étions mortes de fatigue, mais bonnes élèves, nous avons fait un petit cours de stretching avec notre moniteur ; avant d’aller nous prélasser dans l’espace bien-être de l’UCPA et de bénéficier d’un soin Weleda par Valérie, une des masseuses de l’institut Weleda à Paris. J’ai donc découvert l’huile de massage à l’Arnica que je voulais tester depuis très longtemps. Et qui est bien plus agréable que le Niflugel que je mets habituellement sur mes contractures musculaires.

Résultat : pas de courbatures le lendemain. J’ai quand même eu les mollets en feu toute la matinée, mais j’étais trop motivée pour me plaindre !

Pas facile de revoir ces photos… Je voudrais passer mes journées sur des skis en ce moment ! Et l’UCPA, définitivement, j’adore ! Après mon stage de surf au Printemps, je suis conquise par ce séjour en montagne. Si vous avez un petit budget, que vous avez envie de vous faire des potes – ou de partir entre potes – l’UCPA est fait pour vous. Il existe plusieurs types de séjour, vous pouvez notamment choisir d’être autonome et ne pas avoir de prof avec vous. Même si je n’ai pas besoin de cours, j’ai quand même trouvé ça très agréable d’être accompagnée par un pro et nous n’aurions pas aussi bien découvert Les Contamines sans lui.

Si un soir vous en avez marre de la cantine de l’UCPA, je vous recommande chaudement d’aller à L’Ô à la Bouche – digne d’un resto gastronomique – ou à L’Op Traken. Et là, prenez une Rebloche, c’est une raclette mais au Reblochon et c’est TROP BON !!! Vous m’en direz des nouvelles.

Toutes les infos sur Les Contamines sont ici. Si vous êtes dans le coin samedi 12 février (demain en fait), il y a la Coupe du Monde de ski Cross.

————————–

Un grand grand merci à l’UCPA et Laetitia, à Weleda et à Florence et Lise de l’Office de Tourisme des Contamines pour leur accueil ! ♥♥♥

CatégorieSport Voyage

par

J'aime surfer, lire des romans historiques, les singes, prendre des gens en photo, l'escalade, voyager, manger, cuisiner, les Belges, rêver, les feux de cheminée, Pierre Rabhi, la bande dessinée, chanter, mes amis, mon Nikon FM2, travailler.

11 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.