Tu sais que t’es provinciale à Paris quand…

33 commentaires
  • tu n’es jamais parti en Erasmus parce que pour toi, Paris, c’était Erasmus !
  • tous les deux mois environ, tu commences à péter les plombs, t’as les nerfs à vif, t’es énervé contre tout le monde… parce qu’il faut que tu rentres chez toi respirer l’air pur ;
  • parfois en soirée, tes potes ne comprennent pas tout ce que tu dis alors que tu parles parfaitement français (mais bon comment pouvais-tu savoir qu’ils n’étaient jamais allés à une frairie de leur vie ?)(la frairie de Sigogne étant évidemment la meilleure frairie du monde) ;
  • tes potes parisiens parlent de la mode de leur adolescence, qui n’est visiblement jamais arrivée chez toi ;
  • ta famille t’appelle « la parisienne » et tes potes « la plouc » ;
  • tu ne te remets toujours pas de payer ta baguette de pain 1,10€ ;
  • tous tes amis restés en province ont acheté une maison et fait des enfants alors que tu vis toujours en location dans un petit deux-pièces ;
  • tu connais par coeur les horaires des trains les vendredis et dimanches soirs ;
  • tu as ton permis de conduire depuis le jour même de tes 18 ans ;
  • tu connais les Wriggles, les Ogres de Barback, Marcel et son Orchestre… tu les as vu en concert au moins cinq fois, ils étaient des stars chez toi et tous tes potes parisiens n’en ont jamais entendu parler ;
  • tes potes ne savent pas situer Istanbul sur une carte puisque quand tu manges un Kebab, eux appellent ça un « Grec »…
CatégorieLa vraie vie

par

J'aime surfer, lire des romans historiques, les singes, prendre des gens en photo, l'escalade, voyager, manger, cuisiner, les Belges, rêver, les feux de cheminée, Pierre Rabhi, la bande dessinée, chanter, mes amis, mon Nikon FM2, travailler.

33 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.