Les 20 films qui m’ont marquée – 1ère partie

23 commentaires
La Belle et la Bête - Jean Cocteau

Attention classement super sérieux ! J’ai essayé de me souvenir de tous les films qui m’ont marquée, m’ont changée. Il a fallu exclure certains films cultes, générationnels – au hasard L’Auberge Espagnole ou Le Péril Jeune – que j’ai adoré et qui font partie de mon patrimoine culturel, mais qui ne m’ont pas fait évoluer à proprement parler. Alors que certains films m’ont fait prendre conscience de sujets politiques ou sociétaux ignorés, déclenché des vocations, des passions… Il y a bien sûr beaucoup de films de mon adolescence ou de mon enfance, parce que c’est à ces moments que j’ai le plus été au cinéma, et que se forge une personnalité…  Enfin, au départ, je ne voulais en mettre que 10, mais je n’ai pas réussi : il y en avait vraiment plus que ça qui étaient très importants et qui ont fait de moi celle que je suis aujourd’hui. Comme c’était super long en un seul article (et indigeste en terme de lecture), je n’en ai mis que 10 aujourd’hui, et je publierai les suivants lundi. Le classement est totalement aléatoire.

Bien évidemment, si je partage avec vous ces 20 petites merveilles, c’est pour vous inciter à les voir si vous en avez manqué quelques uns, parce qu’ils changent la vie !


LA GLOIRE DE MON PÈRE – YVES ROBERT

C’est LE film de mon enfance, que je connais absolument par coeur et qui me rappelle aussi de très bons souvenirs avec mon frère. « Quand on sait, on se tait, petit singe savant ! ». Mais c’est aussi un film intemporel, qui plonge dans une époque révolue tout en étant incroyablement actuel. Nous avons tous été des petits Marcel non ? Et amoureuse de Julien Ciamaca ?

DUPONT LAJOIE – YVES BOISSET

Je l’ai vu adolescente et c’est un des films qui m’a le plus marqué : j’ai été écoeurée, révoltée et enragée par cette histoire tellement banale, violente et crasseuse. Dupont Lajoie, c’est le français moyen des années 60, raciste et lâche, bête à en crever. C’est un film très dur et incontournable car il dénonce une époque pas si lointaine, qui raisonne toujours aussi tristement avec l’actualité.

SÉRIE NOIRE – ALAIN CORNEAU

Ah Patrick Dewaere… Je sais, c’est un poncif, mais il est absolument incroyable, grandiose, beau, séduisant, comique… Rien que pour lui, le film vaut le coup d’être vu.

LES CHANSONS D’AMOUR – CHRISTOPHE HONORÉ

Alors c’est un film pas drôle du tout – même s’il y a de la drôlerie à l’intérieur – mais que je regarde dès que je n’ai pas le moral. Déjà parce que c’est une comédie musicale et toute les comédies musicales font du bien au coeur, et en plus parce que c’est un peu comme un film de la Nouvelle Vague : c’est libre ! J’avais vu très longtemps avant 17 fois Cécile Cassard que je n’avais pas trop aimé (il faudrait que je le revois) et du coup Les Chansons d’Amour marque le début de ma passion pour Christophe Honoré et Alex Beaupain. Je crois que je préfère le plus sombre Les Bien Aimés (en fait non je ne sais pas…), mais quand même, Les Chansons d’Amour, c’est… ♥

LA BELLE ET LA BÊTE – JEAN COCTEAU

Quand j’ai demandé à mes parents si je pouvais voir La Belle et la Bête, toute petite (le Disney est sorti en 91) parce que toutes mes copines en parlaient, mes parents – ces stéréotypes de profs ! – m’ont collé devant ce film de Cocteau. Je n’ai même pas tiqué parce que dans la première scène, il y a la sublime Josette Day et ses incroyables longs cheveux blonds et Jean Marais. Parenthèse : j’étais très amoureuse de Jean Marais, que je trouvais certainement très viril dans ses rôles de héros de cape et d’épée. Ha ha ! Bref, il n’y a pas de plus beau film ! Les effets spéciaux sont d’une inventivité incroyable et enfant, tout me semblait absolument naturel, et… magique ! Je crois que j’ai eu envie de faire des films magiques à cette époque.

SHINING – STANLEY KUBRICK

Si ce film m’a autant marquée c’est parce qu’il était le sujet de mon TPE du Bac (j’étais dans une filière « Cinéma ») ! Du coup, je crois que c’est le film que j’ai le plus vu, scène par scène. J’aime toujours le revoir, je suis toujours autant angoissée tout en le connaissant par coeur… Les acteurs sont exceptionnels, l’histoire géniale, l’image magnifique…

MOMMY – XAVIER DOLAN

J’ai hésité avec J’ai tué ma mère qui a été une vraie claque pour moi, et ma découverte de Xavier Dolan… Mais Mommy est pour moi un chef d’oeuvre, un aboutissement du talent de ce très jeune réalisateur québécois. Je trouve que Dolan est aujourd’hui un des seuls réalisateurs à jouer autant avec la forme, l’écran tout en ayant des histoires fortes à raconter, des personnages et des acteurs formidables.

MISSING (PORTÉ DISPARU) – COSTA-GAVRAS

Un drame hyper marquant relatant les très nombreuses disparitions de militants suite au renversement d’Allende par Pinochet. Costa-Gavras a osé dénoncer l’implication des Américains dans le coup d’État, fait rare à l’époque (le film est sorti en 82). Je l’ai vu adolescente, complètement ignorante des faits, ça a été le début de ma période anti-américaine et la découverte de Costa-Gavras. Amen est sorti au cinéma peu de temps après, un autre chef d’oeuvre…

MOONRISE KINGDOM – WES ANDERSON

J’ai réellement découvert Wes Anderson avec La Vie Aquatique et adoré tous ses films. Mais Moonrise Kingdom est pour moi LE chef d’oeuvre de toutes ses réalisations. Parfaitement abouti mais moins parfait que The Grand Budapest Hotel, qui du coup, est sans émotion. Il y a de la joie, de la liberté, de la beauté, du romantisme… de la vie ! Et c’est bien sûr merveilleusement bien fait, malin.

DIL SE – MANI RATNAM

https://youtu.be/Y-XvPs8e_Oc

(Le film est dispo en intégralité sur Youtube)

J’ai une vraie passion pour le cinéma Indien, pour plusieurs raisons : je suis FAN des comédies musicales, et des films de genre. J’adore les codes, qu’on les utilise ou qu’on les détourne. On peut difficilement faire plus codifié que les films de Bollywood : musique, chorégraphies, histoires d’amour impossible, durée, baisers interdits mais fortement suggérés… Dil Se répond à ces contraintes tout en étant un vrai film d’auteur qui aborde le délicat sujet du terrorisme, des conditions de vie en Inde… Il réussit la prouesse d’intégré des scènes chantées et dansées mythiques tout en étant ultra intéressant. Et bien sûr il y a Shahrukh Khan !

Je ne peux m’empêcher de terminer l’article par la fameuse séquence de plus de six minutes, sur le train… Chaiya Chaiya ! C’était la première fois qu’un film de Bollywood introduisait de la pop à la musique traditionnelle.

https://youtu.be/YOYN9qNXmAw

23 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.