Dans le vanity de Mika Do, danseuse au Crazy Horse

Laisser un commentaire

Le cabaret le plus chic de Paris nous a ouvert ses portes, pendant qu’une de ses danseuses, Mika Do, se préparait avant le show. L’occasion pour nous de nous glisser dans les coulisses de ce lieu dont le nom fait rêver, où Philippe Decouflé rencontre Ali Mahdavi, ou Christian Louboutin… et surtout, de savoir comment prennent soin d’elles les plus jolies filles de la Capitale !

(L’interview et les photos ont été initialement publiées dans le magazine My Little World)

Depuis combien de temps es-tu danseuse au Crazy Horse ?

Ca fait cinq ans et demi. J’ai toujours été danseuse, j’ai commencé à l’âge de 15 ans les cabarets. J’étais dans le Sud de la France et, ça peut paraître un peu cliché, mais le Crazy, c’était vraiment mon rêve… je regardais les reportages à la télé, je connaissais les noms des danseuses… Mais ça me semblait totalement inaccessible, surtout quand on habite loin de Paris, ce n’était pas le même niveau. Et puis un jour, je me suis lancée, je me suis dit qu’il fallait que je passe l’audition et ça a marché du premier coup ! Après la vie change complètement. On s’installe à Paris, le rythme de vie change et on ne réalise pas tout de suite qu’on vit son rêve !

Le Crazy Horse réclame une grande discipline j’imagine, comment prend-on soin de son corps ici ?

Alors évidemment il faut faire attention à son alimentation, qui doit être saine. Comme on a un rythme de vie décalé, on ne mange pas forcément comme tout le monde, on vit la nuit. Quand je rentre du spectacle, c’est à ce moment que ma petite journée commence alors je mange, je me détends. Je suis gourmande, je profite de la vie, mais je fais très attention.
Ensuite pour ce qui est du soin, je mets un lait pour le corps après chaque spectacle, le NIVEA, classique mais efficace ! Comme je suis maquillée tous les soirs, il faut que je prenne soin de ma peau, pour qu’elle ne se dessèche pas. Donc c’est mon rituel, après le spectacle : la douche, et le lait sur tout le corps, et sur le visage, toujours avec du NIVEA.

Mika Do - Crazy Horse-12

Peux-tu me décrire ta routine le matin ?

Tous les matins, je me lave le visage avec un nettoyant Avène, même après l’avoir nettoyée le soir. Je mets ensuite une crème Avène également et je mets un soin contour des yeux Clinique [NDLR : ma sélection de soins contour des yeux ici] que je laisse poser toute la journée, pour avoir un teint et un regard assez frais. Il faut aussi que je protège mes yeux, parce qu’ils sont maquillés tous les soirs et mine de rien, on les frotte tous les soirs pour se démaquiller, la peau est fine donc il faut vraiment en prendre soin.
D’ailleurs le soir, je fais à peu près pareil, je nettoie ma peau, j’applique une crème hydratante, mon contour des yeux et j’utilise en plus un soin pour les cils « Eyelash » de Revitalash. On le trouve en pharmacie pour préserver les cils de tout le maquillage.

Du coup, quand tu n’es pas sur scène, tu ne te maquilles pas du tout ?

Non pas trop… Si je suis en sortie [NDLR : avec le Crazy Horse] ou en rendez-vous, bien sûr, je me maquille un peu… Je suis du Crazy, donc je dois toujours être élégante, un petit peu de mascara et de blush pour rafraîchir le teint sont largement suffisants. Mais le reste du temps, je laisse ma peau respirer au maximum.

Mika Do - Crazy Horse-4

As-tu des produits de beauté qui ne te quittent pas ?

J’ai toujours un crayon noir et un mascara. Si jamais je sors et que je ne suis pas maquillée, je peux toujours faire des retouches. Je n’ai rien d’autre car je fais tout à la maison. J’essaie de sortir… parfaite ! (Rires)

As-tu une obsession beauté ?

J’ai les cheveux courts mais pour moi ça fait partie de la beauté. Le fait d’être très bien coiffée, c’est important et ça fait presque tout ! Donc oui ma petite obsession c’est mes cheveux. Il faut toujours qu’ils soient bien coiffés, propres.

C’est pratique alors les cheveux courts, non ? Ca demande moins d’entretien…

Oui c’est génial ! Je ne les ai pas toujours eu courts. Ils ont même été très longs, blonds. Quand je suis arrivée au Crazy Horse, ils étaient blond platine. Puis pendant toute ma carrière j’ai eu LE carré Crazy et il y a un an, parce que ma vie a changé et que j’ai eu besoin de me trouver en tant que femme au Crazy Horse, j’ai voulu avoir une nouvelle coupe de cheveux. Et ça a été la révolution ! Et pour ma vie et pour la scène, mes cheveux courts m’ont donné une assurance que j’avais un petit peu mais qui était encore enfouie.
Ensuite, c’est vrai que pour ici, c’est très pratique parce que je n’ai jamais de fond de teint dessus, comme je les coupe souvent, ils peuvent être un peu plus secs… Bon je fais des soins quand même !

Quels produits utilises-tu pour tes cheveux ?

Alors c’est fait maison ! Je mélange du jaune d’œuf avec de l’huile. C’est peut-être pas très glam’ mais c’est très efficace. Je le fais une fois par semaine et ensuite tous les jours, ou tous les jours, j’utilise l’Huile Précieuse pour les cheveux L’Oréal. Mais j’aime bien avoir des petites recettes de grand-mère comme ça.

Mika Do - Crazy Horse-11

Tu en fais d’autres ?

Non pas vraiment… Mais je détourne certains produits. Par exemple je laisse poser en masque un soin Kerastase après le show, le plus longtemps possible.

Comment vis-tu le fait d’être nue sur scène ?

Pour moi ce n’est pas du tout gênant. Avant le Crazy j’ai eu la chance d’être topless dans des cabarets. C’est vrai qu’ici, c’est un nu différent mais nous sommes habillées par les lumières. On a l’impression d’être vraiment habillées, tout est feutré, il n’y a pas du tout la gêne d’être nue. Je ne me demande pas « est-ce que les gens voient ? », tout est fait pour qu’on voie la silhouette et qu’on soit mis en valeur. La sensualité et l’assurance qu’on acquiert au fur et à mesure prennent le dessus sur une gêne éventuelle. Au contraire, je dirai que j’ai plaisir à me dénuder ici, et c’est un jeu, je suis habillée par tout ce qui m’entoure : les lumières, les perruques, le maquillage, la musique, le peu de costumes qu’on a… c’est un tout. Et la scène nous rend belles, elle est petite, la salle aussi, tout est intime au Crazy. Il y a un côté mystérieux qu’on a toujours réussi à conserver.

Tu parlais justement du maquillage de scène, c’est toi qui a appris à te maquiller toute seule ?

Oui, toutes les danseuses se maquillent toute seule. Après, entre nous on se donne quelques astuces ou conseils, on s’aide. Mais chaque parcours est différent, donc chaque fille a sa propre expérience avec le maquillage. Au fur et à mesure, on connaît notre visage et on s’améliore petit à petit. Si on se trouve un maquillage avec une couleur, quelque chose qui nous représente, une véritable identité il ne faut pas en changer. Je sais que certaines danseuses changent de couleur tous les soirs par exemple, même si ça reste léger. Ca leur va très bien mais moi, j’ai trouvé mon maquillage et je ne le changerai plus parce que ça fait partie de moi.

Mika Do - Crazy Horse-9

Vous avez toutes un maquillage différent ?

On a toutes une base un peu similaire : une couleur avec une ombre un peu plus sombre, noire ou grise, des faux cils et notre rouge à lèvres. Mais après on a chacune des petites différences au niveau des yeux.

Le rouge à lèvres a été conçu spécialement pour le Crazy non ?

Oui tout à fait, c’est le « Crazy » de Make Up For Ever, créé pour nous. On a aussi le crayon. D’ailleurs tout le maquillage, les faux cils, etc. sont des produits Make Up For Ever. Nous avons juste des faux cils différents en fonction des yeux et du visage. D’ailleurs dans la « vraie » vie, j’utilise aussi cette marque pour me maquiller, ils ont de très bons produits.

Tu fais un métier plutôt éphémère, as-tu peur de vieillir ?

Non, pas du tout. Je n’ai pas peur de vieillir, parce que je vis au jour le jour. J’ai des projets de vie, je pense à ce que je serais dans quelques années mais je profite de ce que j’ai à portée de main maintenant. Forcément, plus on avance dans l’âge, plus on se pose des questions… Après le Crazy, après ce que je vis là, qu’est-ce qui va se passer ? Surtout que pour la plupart d’entre nous, le Crazy Horse, c’est notre vie, on n’a que ça. Alors le jour où ça s’arrête, on n’a plus rien. Mais moi pour le moment, j’essaie de ne pas y penser, pour le moment, tout ce que je vis est fabuleux. Depuis mes débuts au Crazy, ma carrière s’est faite petit à petit, toujours avec sécurité, avec assurance. Pour l’instant, je ne suis pas prête de partir ! (Rires)

Mika Do - Crazy Horse-1

Pour finir, as-tu une icône beauté ?

Oui, Angelina Jolie. C’est pour moi la plus belle femme du monde. Je ne lui ressemble pas du tout, je ne m’identifie pas à elle mais tout ce qu’elle fait humainement, c’est pour moi ce qui fait la beauté de la femme. J’aime tout ce qu’elle représente.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.