À quoi sert le mode « RAW » de mon appareil photo ?
13 mars 2018

Tech & BloggingÀ quoi sert le mode « RAW » de mon appareil photo ?

http://www.trendymood.com/wp-content/uploads/2018/03/Tahiti-Teahupoo-1280x853.jpg

C’est une question qu’on me pose souvent lorsque je parle de mon procédé de prise de vue. Le RAW a tout son intérêt lorsqu’on veut progresser en photo et qu’on commence à faire de la retouche. C’est un format de fichier « brut », qui permet de bénéficier de toutes les informations numériques d’une image, pour pouvoir les améliorer, ce qui n’est pas le cas d’une image au format jpg.

Certaines personnes considèrent que « retoucher c’est tricher ». Je ne suis pas du tout d’accord ! Comme en argentique, une photo numérique se développe. La photographie est un médium artistique, et dans ce sens, il correspond toujours à une vision particulière de son auteur. On peut être deux photographes côte à côte, et photographier le même sujet. Nos sensibilités différentes feront que nos deux photos le seront aussi. Et en ce sens, la retouche, le traitement de l’image y participe à part entière.

Si vous vous intéressez à ce sujet, vous allez sûrement pouvoir progresser en choisissant de photographier en RAW. Et pour que mon article soit plus clair, vous trouverez des exemples de retouches avant / après avec quelques explications.

Retouches : 

  • photo recadrée
  • modification de la balance des blancs (température légèrement plus chaude et teinte moins rose)
  • exposition +0,90
  • récupération légère des hautes lumières
  • légères modifications des couleurs notamment le orange moins jaune

Le traitement de mes images :

De mon point de vue, mes retouches ne trahissent pas la réalité. C’est ma manière d’envisager le traitement des photos, j’aime quand elles sont lumineuses, correctement contrastées et saturées, sans exagération. Je corrige aussi légèrement les couleurs parce que je n’aime pas quand les verts sont trop chauds (jaunes), mais je tiens à ce que ça reste naturel… Tout ça est une question de goûts évidemment mais en progressant, je crois qu’on comprend que ce n’est pas le traitement qui fait la « beauté » d’une photo, mais un ensemble et comme je le disais, je veux rester cohérente avec la réalité, retrouver ce que je voyais (avais en tête serait plus juste) au moment de déclencher.

Pour obtenir le meilleur de mes raw, je sous-expose toujours légèrement mes photos lors de la prise de vue. On va pouvoir récupérer les détails avec ce système alors que si la photo est sur-exposée, les informations seront perdues. Pour pouvoir traiter mes images avec cohérence, j’utilise également la même balance des blancs à la prise de vue, avec le mode « nuageux ». Mes photos brutes ne sont donc pas hyper sexy car j’ai désactivé les modes créatifs de mon boîtier, mais j’ai en tête le résultat final.

Retouches :

  • photo redressée (généralement, toutes mes photos sont légèrement penchées, la faute à l’appareil photo plus lourd d’un côté !)
  • balance des blancs modifiée
  • exposition +2,20
  • récupération des hautes lumières et des blancs à -50 et -24
  • très légères corrections sur les couleurs également

Comment activer les Raw sur mon appareil photo ?

Le format RAW est disponible sur tous les reflex, sur une grande majorité des hybrides, et sur certains compacts experts. Quelques téléphones disposent également d’un mode « raw ». Ça peut être un critère d’achat.

Si votre appareil photo dispose bien de ce format de fichier, vous pouvez l’activer dans vos paramètres, souvent à « qualité d’image ». Vous pouvez shooter en RAW + jpg ou RAW tout court. Sachez juste que ce format est très gourmand en taille, il vous faudra donc une grosse carte mémoire et de la place également sur votre ordinateur pour stocker vos fichiers. Personnellement, je shoote en RAW tout court, et trie ensuite pour retoucher uniquement les photos que j’exporte ensuite en jpg.

Retouches :

  • exposition +1,15
  • contraste – 36
  • hautes lumières -99 et blancs -75
  • ombres +29 et noirs +61
  • saturation – 3 et corrections des couleurs notamment verts plus froids et désaturés

Comment traiter mes photos en RAW ?

Le raw est donc un fichier brut. Il ne peut pas être visionné tel quel sur votre ordinateur. Il fait partie d’un procédé de traitement des images, comme autrefois le développement avec l’argentique. D’ailleurs, on dit qu’on « développe » des raw.

J’utilise Lightroom pour cela. Photoshop avec son Camera Raw le fait aussi. Généralement, un logiciel de développement gratuit est livré avec votre appareil photo si vous ne souhaitez pas investir dans une suite de logiciels payante. Cela dit, la suite « Photographe » d’Adobe est vraiment bien si vous avez envie de progresser et de vous mettre un peu plus à la photo.

Une fois exportée dans votre logiciel, vous pourrez modifier votre photo, la retraiter comme bon vous semble. Vous découvrirez alors les joies de la retouche ! Et ça, c’est une autre histoire…

Retouches :

  • modification de la balance des blancs
  • exposition +1,45
  • contraste + 6
  • récupération des hautes lumières et des noirs
  • saturation +6 et corrections des couleurs (verts froids et désaturés, rouges plus chauds, etc.)

Mon matériel :

6 commentaires

  • J'ai écrit

    14 mars 2018 de 12:35

    Merci beaucoup Noémie pour cet article ! J’ai sans faire exprès changé le mode de photo de mon hybride et me suis retrouvée avec des RAW illisibles sur mon ordinateur et maintenant tout s’éclaire. Je t’avoue par contre que je ne m’y connais pas du tout en retouche photo, as-tu prévu de faire un article dessus ? Belle journée !

    Répondre

    • Noemi

      14 mars 2018 de 17:38

      Hé hé oui ! Ça arrive très bientôt ! ;-)

  • Lucy

    14 mars 2018 de 15:16

    Merci Noémie,
    Article super instructif ! Je vais m’y pencher !
    <3

    Répondre

    • Noemi

      14 mars 2018 de 17:38

      Merci ! ^^

  • Alain

    5 février 2019 de 08:20

    Je crois que cette polémique au sujet de la retouche photo est surtout un problème de vocabulaire ou d’imprécision des mots :
    – Il y a le développement d’une photo (réglages de luminosité, de contraste…)
    – Et il y a la retouche photo (suppression d’un bouton, d’un ride, d’un élément du décor…)

    Le développement est de toute façon obligatoire. Si le photographe ne le fait pas, c’est qu’il laisse son appareil le faire pour lui en automatique. Mais c’est une opération incontournable, tout comme le développement en argentique.
    La retouche peut ne pas être obligatoire mais je susi bien d’accord avec vous : dans la mesure où il est possible d’améliorer son image je ne vois pas pourquoi on s’en priverait.

    Je me permets de suggérer deux articles. Le premier fait le point sur ces termes de développement, retouches… : http://alainpre.free.fr/zoom/articles/informatique-photo/index.php

    Le deuxième est plutôt amusant et montre que, même en argentique, certains ne se privaient pas de retoucher les images : http://alainpre.free.fr/zoom/articles/avant-photoshop/index.php

    Bonne continuation
    Et bravo pour tous ces partages.

    Répondre

    • Noemi

      6 février 2019 de 10:56

      Merci beaucoup Alain, je suis tout à fait d’accord avec vous, on confond souvent le développement et la retouche.

Répondre

Your email address will not be published. Les champs marqués d'un * sont requis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.