Club de lecture, Culture

Un thriller marquant !

Ah les thrillers… ne me dites pas que vous n’avez jamais passé des journées entières cloîtrées chez vous, suspendues aux lignes d’un auteur presque pervers ! Malheureusement considéré comme un sous-genre littéraire, le thriller est souvent passionnant et extrêmement divertissant. Si vous aimez ce type de romans, voici les quatre recommandations de notre club de lecture ce mois-ci. N’hésitez pas à rajouter en commentaires vos avis et vos derniers coups de coeur.

Rendez-vous en bas de l’article pour découvrir le thème du mois prochain.

Un thriller marquant :

Chroniqueuse Livre Avis
Audrey Lundi Mélancolie – Nicci French
J’ai beaucoup hésité quant au livre que j’allais présenter : allais-je parler de mon dernier thriller en date, nous amenant à Londres et nous plongeant dans la psychologie humaine la plus sombre ou de celui que j’ai lu il y a quelques années, l’un de ceux qui m’a permis de découvrir un auteur que j’aime beaucoup, Dennis Lehane, et grâce auquel nous approchons la misère sociale américaine ? Curieusement – et sans le faire exprès, je vous le jure – les deux livres entre lesquels j’hésitais traitent du même thème, un thème toujours d’actualité : l’enlèvement d’enfants.
Lundi Mélancolie, de Nicci French et Gone, Baby, Gone de Dennis Lehane. Après de nombreuses hésitations et au moment d’écrire cette petite revue, j’ai décidé de vous parler de Lundi Mélancolie. Non pas que j’aime moins Gone, Baby, Gone, au contraire. Je ne sais pas lequel des deux je préfère, mais parce que Lundi Mélancolie est celui que j’ai lu le plus récemment et dont je me souviens le mieux. Je vous recommande vivement Gone, Baby, Gone, évidemment, vous tomberez sans doute comme moi sous le charme des deux héros, Patrick McKenzie et Angie Gennaro, mais je ne vous en parlerai pas ici. Ou pas plus que ça, en tout cas.
Tout d’abord, je tenais à vous parler des circonstances de ma découverte – ou plutôt de ma lecture – de Lundi Mélancolie. Ce roman faisait partie de ma to-read-list depuis longtemps, mais je n’avais pas franchi le pas : manque de temps, d’autres livres géniaux se sont ajoutés à la liste, etc. Finalement, je suis tombée sur un Reading Challenge des années précédentes, et j’ai décidé de commencer en janvier celui de cette année.
Tenter un Reading challenge changeait mon approche de la lecture et ma façon de choisir mes livres. Parmi la liste des livres à lire (un peu moins de 40, plus les livres du Advanced, pour les très gros lecteurs), il y avait celui-ci : un livre avec un mois ou un jour de la semaine dans le titre. C’était décidé pour Lundi Mélancolie.
Lundi Mélancolie est la première enquête de la psychalyste Frieda Klein. L’un de ses patients, Alan,  lui fait part de ses rêves : il rêve qu’un petit garçon roux est son fils. Le portrait qu’il fait de l’enfant rappelle à Frieda celui qui apparaît beaucoup dans les médias, celui d’un petit garçon de 5 ans qui a disparu, Matthew. Alan a-t-il enlevé l’enfant ?
Pour tout savoir, il faut lire. Mais, vous voilà prévenus, on ne décroche pas de Lundi Mélancolie avant de connaître la fin. Les personnages sont bien construits, le cadre – Londres – très crédible, comme une visite de la ville. Mais ce qui rend le roman si intéressant, c’est son côté psychologique très présent. Tous les personnages y passent : on s’interroge avec Alan et Frieda, on a envie que ce petit garçon de 5 ans soit sauvé… Et la fin est juste… inattendue. Je ne peux pas en dire plus (même si, pour être honnête, j’en meurs d’envie, comme un secret gardé depuis trop longtemps !), mais lisez, lisez et si vous avez déjà lu, faites-moi savoir ce que vous pensez ! Moi, j’en ai eu le souffle coupé.
Nolwenn De fièvre et de sang – Sire Cedric
Je suis une grande fan de thrillers. Dès qu’il y a du suspens, des rebondissements et un dénouement (de préférence inattendu), j’adore. Et quand le fantastique se mêle à tout cela, c’est encore mieux. Pour cette chronique, j’ai choisi de vous parler du livre De fièvre et de sang de Sire Cedric que j’avais rapidement évoqué la fois d’avant, me semble-t-il, quand nous vous avions parlé de nos derniers coups de cœur. Ce thriller fantastique a été publié en 2010 et a été primé à deux reprises.
L’histoire ? Des jeunes filles sont retrouvées mortes, vidées de leur sang. Un duo de policiers parvient à arrêter les frères Salaville mais d’autres meurtres identiques continuent d’être perpétrés…
Sire Cédric signe là une histoire à la fois prenante et bien ficelée. En revanche, mieux vaut avoir le cœur bien accroché parce que l’auteur n’hésite pas à détailler les scènes de torture et autres. Pour ceux et celles qui n’aiment pas tout ce qui est « gore », ça peut être assez dérangeant. Pour les autres, foncez, vous ne serez pas déçu.e.s.
Aline Puzzle – Frank Thilliez
Pour moi, un thriller, c’est un labyrinthe dans lequel le lecteur est invité à se perdre et à trouver une route, sa route. Un puzzle qu’il doit reconstituer à partir des pièces trouvées au détour d’une ligne. C’est donc pour cela que j’ai choisi Puzzle de Frank Thilliez. Puzzle, c’est l’histoire d’une chasse au trésor. Une chasse au trésor dans laquelle la règle n°1 est : « Quoi qu’il arrive, rien de ce que vous allez vivre n’est la réalité. Il s’agit d’un jeu. » On a envie d’appliquer cette mise en garde à la lecture elle-même, se dire que ce qu’on va lire n’est pas la réalité, que ce n’est qu’une fiction et que rien ne renvoie à la réalité des personnages. Si seulement c’était si simple… Dans ce roman, tout, absolument tout, est fait pour nous déstabiliser. Les personnages. Les lieux. Les énigmes. Et la règle n° 2 : « L’un d’entre vous va mourir ». Merci de prévenir… Illan et Chloé sont des spécialistes des chasses au trésor et sont habitués à interpréter des indices. Oui, mais lorsqu’ils participent à la partie de leur vie, intitulée « Paranoïa », ils ne savent plus distinguer la réalité de la fiction. Et le jeu devient obsession. Pour eux et pour nous ! Une partie de chasse (au trésor, vraiment?) qui vous captive et vous emmène loin, très loin, de la réalité…
Noémi De sang-froid – Truman Capote
Je lis peu de thriller. J’en étais pourtant très friande à une époque et je garde de très bons souvenirs de mes lectures des aventures d’Adamsberg (Fred Vargas), d’Harry Bosh (Michael Connelly) ou encore de Kurt Wallender (Henning Mankell). J’en ai dévoré une grande quantité mais quand il a fallu en retenir un… ils ne m’ont jamais laissé un souvenir marquant. Alors que le roman-vérité de Truman Capote m’a tenue hors d’haleine (je l’ai lu en seulement trois jours) et m’a particulièrement marquée.
Il faut dire que ce livre est un de ceux qui marque un tournant : les débuts d’un nouveau genre littéraire, le true crime. Truman Capote raconte avec de nombreux détails comment une famille protestante sans histoire s’est faite assassinée par deux tueurs, et surtout pourquoi. Il a documenté son récit en suivant attentivement le procès mais aussi, et surtout, en liant une relation assez malsaine avec l’un des tueurs.
De sang-froid n’est pas un thriller a proprement parlé mais le style passionné de Capote nous transporte au coeur d’Holcomb et nous sommes, comme lui, à l’affût de Perry Smith… C’est le portrait désolant – et passionnant – d’une époque et d’une facette de l’Amérique.

Le thème du prochain club de lecture : « Mon livre jeunesse préféré »

Si vous souhaitez participer au prochain thème et rédiger une chronique, envoyez-moi un message par email à noemi[@]trendymood.com. Le club est ouvert, vous pouvez choisir ou non d’y participer selon vos envies.

Pour relire les autres chroniques du club de lecture, cliquez ici !

6 Commentaires

  1. Hello Noémie,
    C’est toujours superbe de découvrir des titres dans ce club de lecture. Je pense participer au prochain thème, moi qui adore la jeunesse.
    Belle journée à toi et encore merci à tous les auteurs de chroniques !

  2. Carole dit

    Quand j’ai vu le sujet « un thriller marquant », j’ai tout de suite pensé … marquant, ça ne veut pas forcément dire celui que l’on a préféré lire, et le livre de Steve Mosby « Un sur deux » m’est immédiatement venu à l’esprit. Ce roman est glaçant. Un tueur en série kidnappe des couples et leur demande de choisir lequel des deux aura la vie sauve. J’en ai encore la chair de poule 7 ou 8 ans après l’avoir lu !
    Pour les fans de polars, je vous conseille l’excellent « Shibumi » de Trevanian (la délicatesse du Japon et l’ambiance du Pays Basque), dont s’est d’ailleurs inspiré Don Winslow pour écrire « Satori » (il utilise le personnage créé par Trevanian). Et au passage, Don Winslow a écrit de nombreux romans policiers avec en toile de fond le surf en Californie…
    Pour le prochain sujet, c’est tellement vaste la littérature jeunesse… Pas de critère d’âge ? 0 à 18 ans ? J’ai tellement de pépites en stock !

    • Merci pour toutes tes recommandations ! Effectivement, j’ai souvent aimé les polars que j’ai lu mais sans jamais m’en souvenir ensuite.
      Et du coup pour la littérature jeunesse, on va dire jusqu’à 18 ans oui, c’est vaste mais ça permet de plus grandes découvertes. N’hésite pas à m’envoyer un mail pour que je puisse publier ta chronique ! :-)

Laisser un commentaire