Truman Capote et De Sang-Froid

16 commentaires

Depuis que je n’ai plus la télévision, je me suis vraiment replongée dans la lecture. J’en ai fini avec ma période Russe je crois… je relis donc des romans un peu plus faciles et les engloutis assez rapidement. Et ces derniers temps, je n’ai ouvert que des livres marquant (en tout cas pour moi), j’ai donc envie de vous en parler.

Récemment, j’ai vu Truman Capote de Bennett Miller avec Philip Seymour Hoffman. Je n’avais jamais rien lu de Truman Capote et ne savais finalement pas grand chose de lui… Le film n’est pas une biographie mais il fait la lumière sur une période décisive dans la vie de l’auteur américain (et de la littérature américaine) : la période du procès Clutter et l’écriture de son grand – et dernier – roman, De sang-froid. On connaît ainsi les conditions dans lesquelles il a écrit ce livre, les relations qu’il entretenait avec les enquêteurs et surtout, les criminels. Au delà de la performance d’acteur de Philip Seymour Hoffman (pour laquelle il a obtenu un Oscar, un BAFTA et un Golden Globe), c’est assez incroyable de découvrir la création de ce roman-vérité. C’est le premier dans toute la littérature. J’ai immédiatement eu envie de le lire. D’autant plus que j’avais adoré L’adversaire il y a longtemps et qu’Emmanuel Carrère avait confié qu’il n’aurait jamais pu l’écrire s’il n’avait pas lu De sang-froid.

Higgins, Roger, photographer. — Library of Congress Prints and Photographs Division. New York World-Telegram and the Sun Newspaper Photograph Collection

© Roger Higgins — Library of Congress Prints and Photographs Division.

Truman Capote était donc un auteur à succès New Yorkais, journaliste et scénariste (notamment de Breakfast At Tiffany’s). Il a découvert un jour la nouvelle de l’assassinat barbare et inexpliqué de quatre des membres de la famille Clutter, à Holcomb, au fin fond du Kansas. C’était une famille de riches terriens, très appréciée. Le père, la mère et leurs deux enfants ont été tués dans leur maison une nuit, sans que rien n’ait été volé (à part 40$ et une radio). Aucune trace d’effraction, ils sont bizarrement retrouvés dans des positions confortables ; le jeune Nancy a même été bordée… Un crime fascinant pour Truman Capote qui part immédiatement à Holcomb et rencontre les protagonistes. Après que les deux criminels, Perry Smith et Dick Hickock, soient arrêtés, il se lie particulièrement avec le premier et commence De sang-froid. Le livre sera d’abord publié sous forme de feuilleton dans le New Yorker avant sa publication en 1966. Il est depuis un best-seller.

Perry Smith and Truman Capote

Le vrai Perry Smith avec Truman Capote.

J’ai eu beaucoup de mal à ne pas le lire d’une traite ! On commence dans la vie intime des Clutter, on connaît les moindres détails de leur dernière journée. Puis Truman Capote alterne les chapitres avec les différentes activités de tous les protagonistes. Ca se lit comme un très très bon polar (avec la particularité d’être très bien écrit !). On suit l’enquête avec impatience (comme dans un bon Hitchcock on connaît les tueurs dès le début), puis une fois arrêtés, on rentre dans la tête de Perry et Dick. Ils sont à la fois attachants et énervants, séduisants et répugnants. On comprend bien la fascination qu’ils ont exercé sur Truman Capote. La fin n’est un secret pour personne mais au cas où, je ne vous la révèle pas… Pendant tout le temps qu’a duré ma lecture, je n’ai cessé de me renseigner sur Perry Smith et Dick Hickock comme si moi aussi j’avais attrapé le virus ! J’ai l’impression de connaître absolument toute la vérité sur l’affaire Clutter, et elle est pathétique… quelle tristesse et quel gâchis… et je me prenais parfois à avoir plus de peine pour Perry que pour Herbert, Bonnie, Kenyon et Nancy… De sang-froid est un chef d’oeuvre du genre, lisez-le !

16 commentaires

  1. Je l’ai lu il y a quelques temps et je dois dire que j’avais été un peu déçue. On m’en avait dit trop de bien certainement.
    C’est très bien écrit mais j’avais trouvé ca un peu trop « froid », je n’ai rien ressenti de particulier pour les tueurs.

    • Ah c’est amusant parce qu’au contraire je ne l’ai pas trouvé du tout froid. Sans prendre parti, Truman Capote rentre dans l’intimité des tueurs et les rend humains et complexes…

  2. J’avais vu le film Truman Capot, et effectivement Hoffman avait merveilleusement bien joué son rôle ! Mais j’avoue ne pas m’être interrogée plus que ça, ce qui est assez étonnant puisque dès qu’un film est réalisé à partir d’un bouquin, je le lis de suite.. Mais là je dois dire que tu as vraiment éveillé ma curiosité ! Je vais vite me le procurer

    xx, Clémence

  3. Définitivement un de mes livres préférés. Il est passionnant, cette histoire m’a obsédée pendant plusieurs semaines ! (je vais bien hein) ;) Et je pense que Capote a réussi son coup : montrer au monde que Perry n’était pas qu’un meurtrier.
    KISS

  4. Un vrai chef d’oeuvre ! J’ai eu beaucoup de temps à me dire que l’histoire était finie tellement le livre était captivant.
    Je n’ai pas eu l’occasion de regarder le film, mais j’espère qu’il est à la hauteur du bouquin.

  5. Ton article est hyyyper bien construit et tellement intéressant ! Je n’ai qu’une envie, c’est de foncer à la librairie, me l’acheter et le lire d’une traite. Ce que tu nous dis à propos du contexte est très intéressant, je pense que je regarderai le film de Bennett Miller après avoir lu le livre. Et d’ailleurs, merci beaucoup de ne pas avoir révélé la fin, je ne la connais pas (honte à moi…) et du coup j’ai encore plus envie de le lire x-)
    Bises

  6. J’ai d’abord découvert le film avec le formidable (et regretté) Philip Seymour Hoffmann. J’avais adoré car il ne s’agissait pas à proprement parler d’un biopic. En tout cas il m’avait donné envie de découvrir le fameux livre De Sang-Froid, au coeur du long-métrage et c’est ce que j’ai fait quelques années plus tard. Et franchement quelle claque, quelle maîtrise incroyable de l’écriture, de la narration et des thèmes défendus ! Un livre passionnant de 500 pages qui se dévorent en peu de temps. On peut le dire, un chef-d’oeuvre de la littérature.

  7. Almonds and nuts 13 avril 2015

    Tu me donnes franchement envie de voir le film (j’adore P Seymour Hoffman) et de lire le livre… les 2 sont ajoutés à mes petites listes!

  8. Ah merci pour ces recommandations ! Depuis que je vais au travail en bus j’en profite pour dévorer des bouquins à nouveau :)
    Ca donne bien envie de se lancer dans cette histoire, en plus j’avoue que j’ai souvent entendu parler de Truman Capote en considérant son nom avec amusement sans jamais me lancer dans son oeuvre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.