Vivian Maier : la Mary Poppins photographe !

Vivian Maier - Autoportraits

© Toutes les photographies de cet article appartiennent à The Maloof Collection.

Vivian Maier était une nounou américaine dont le plus grand secret a été de photographier pendant toute sa vie les rues de New York, Chicago, ou même celles de l'Europe. Entre les années 30 et 90, elle a fait plus de 120 000 photos, dont la plupart n'ont jamais été développées. Il aura fallu un concours de circonstances pour que son travail soit enfin reconnu, malheureusement juste après sa mort. J'ai trouvé cette histoire passionnante, cela fait un moment que je voulais vous la raconter...

Vivian Maier est née en 1926 d'un père américain d'origine autrichienne et d'une mère française. Ses parents se sont séparés lorsqu'elle était toute petite. Sa mère s'est alors réfugiée chez une amie à elle, Jeanne Bertrand, photographe française vivant dans le Bronx. A l'époque, cette dernière commençait tout juste a avoir du succès, elle avait même eu une parution dans le Boston Globe. C'est donc elle qui fait découvrir la photographie à Vivian et à sa mère. Les deux femmes partent très vite pour la France avec Vivian, qui va donc grandir dans un petit village : Saint-Bonnet-en-Champsaur. Elles y restent jusqu'en 38 puis repartent à New York avec Le Normandie.

Au départ, Vivian Maier photographiait avec un Brownie Camera de Kodak, appareil très bon marché (il coûtait un dollar) constitué en gros d'un objectif et d'une chambre noire. On peut dire que c'était donc un appareil assez basique ! Vivian Maier revient en France après la guerre pour vendre la maison dont elle a hérité, fait beaucoup de photos puis repart en 51, s'établir en tant que nounou dans une famille de Southampton. Grâce à son salaire, elle va s'acheter un Rolleiflex, mythique appareil photo de professionnel, dont le format carré est si célèbre... Evidemment, ce format carré va changer sa manière de photographier.

Vivian Maiers Matériel

En 56, Vivian Maier déménage à Chicago et y restera jusqu'à la fin de sa vie. Elle est embauchée par les Gensburg et s'occupera de leurs trois enfants. Elle dispose alors d'une salle de bain privée dans laquelle elle va développer ses films. Elle demande l'autorisation à sa famille, en 59, de partir six mois, sans leur dire où elle va. Les Gensburg la laisse vadrouiller. Vivian Maier entreprend alors un tour du monde qui la conduit en Afrique, en Asie, en Europe, et évidemment dans le village de son enfance. Elle fait des milliers de photos que personne ne voit jamais. Elle retourne chez les Gensburg jusqu'à ce que les enfants n'aient plus besoin d'elle. Elle aura exercé chez eux pendant 17 ans et les enfants Gensburg l'ont adoré. Apparemment Vivian Maier était une vraie Mary Poppins, une femme très excentrique, ramenant parfois des serpents morts à autopsier, les emmenant voir des films d'art et d'essai... Elle est restée en contact avec eux toute sa vie.

Vivian Maier - Les Gensburg

Après cela, elle ira de famille en famille et ne pourra plus jamais développer ses films. Cela ne l'empêche pas de continuer à photographier. Elle passe même à la couleur et s'achète un Leica. Pendant ses diverses errances, elle stocke ses films et ses cartons des photos qu'elle a pu tirer (quand elle était chez les Gensburg) dans un garde meuble. Mais elle a des difficulté financières. A la fin des années 90, les Gensburg décide de lui venir en aide et l'installe dans un petit appartement à Roger Parks. En 2008, elle glisse sur une plaque de verglas et se fracasse le crâne. Vivian Maier est emmenée aux urgences et soignée. Elle entre alors dans une maison médicalisée payée par les Gensburg mais malheureusement, elle ne survit pas à sa chute et décède quelques mois plus tard, le 20 avril 2009.

Ce qu'elle n'a jamais dit aux Gensburg, c'est que pendant des années, elle stockait toutes ses photos et ses milliers de négatifs dans un garde-meuble. En 2007, elle ne peut plus le payer. Son contenu est donc vendu aux enchères. Un jeune agent immobilier, passionné de photographie, achète pour 400$ trente mille négatifs, des rouleaux de négatifs et quelques tirages des années 50-60. Il les met dans un placard car il prépare une exposition et les photos ne répondent pas à sa thématique. Ce jeune homme, c'est John Maloof. Il vient de découvrir un trésor ! Et il s'en rend compte quelques années plus tard en ressortant les photos de leurs boîtes.

Vivian Maier - Planche contact

John Maloof décide de scanner les négatifs et découvre le travail si sensible de Vivian Maier. Il découvre aussi quelques autoportraits et mène sa petite enquête notamment auprès de l'organisme de vente aux enchères. Le nom de Vivian Maier ne lui dit rien, il cherche sur Google et tombe sur l'avis de décès rédigé par les frères Gensburg, qu'elle a élevés :

"Vivian Maier, originaire de France et fière de l'être, résidente à Chicago depuis ces cinquante dernières années, est morte en paix lundi. Seconde mère de John, Lane et Matthew. Cet esprit libre apporta une touche de magie dans leur vie et dans celles de tous ceux qui l'ont connue. Toujours prête à donner un conseil, un avis ou à tendre une main secourable. Critique de film et photographe extraordinaire. Une personne vraiment unique, qui nous manquera énormément et dont nous nous souviendrons toujours de la longue et formidable vie."

John Maloof écrit alors un livre en recoupant les témoignages : "Vivian Maier : Street Photographer". C'est le début de la gloire - posthume - de Vivian Maier. Elle a documenté plus de la moitié d'un siècle en pleine mutation, c'est un vrai trésor. Elle a fait des milliers de portraits, de gens riches, pauvres, célèbres, ou inconnus... Elle s'inscrit dans la lignée des plus grands photographes : André Kertesz, Diane Arbus, Willy Ronis...

Vivian Maier - Street Photographer

Vivian Maier est actuellement exposée au Chateau de Tours par le Jeu de Paume, jusqu'au 1er juin. Si vous êtes dans la région, profitez-en ! Sinon, découvrez son travail sur son site : www.vivianmaier.com. J'espère que cette petite biographie vous aura plu et donné envie d'en savoir plus sur Vivian Maier.

♦♦♦

Exposition Vivian Maier : une photographe révélée // Chateau de Tours // Exposition ouverte du mardi au vendredi de 14h à 18h et le week-end de 14h15 à 18h.

Partagez cet article !
Rendez-vous sur Hellocoton !

19 commentaires :

  • lexie Blush le 29 avril 2014 à 10:40 Répondre

    Salut Noemie,
    Ce post m’a passionne, c’est une tres tres jolie histoire.
    Merci de l’avoir partagee!

    xx
    Lexie

  • frenchimalvi le 29 avril 2014 à 10:41 Répondre

    Mais j’adore cette histoire et j’aime particul!èrement les photos de la vie quotidienne.

  • Mzelle-Fraise le 29 avril 2014 à 11:00 Répondre

    Très chouette billet, sur une histoire passionnante ! J’espère que tu en feras d’autres !

  • Toute Petite le 29 avril 2014 à 11:18 Répondre

    Oh merci pour la découverte, son histoire et ses photos! J’imagine l’émerveillement de celui qui a développé ses photos et mis en lumière tout son univers, sa sensibilité, son regard, pour la 1ère fois…
    Je crois que je vais regarder s’il y a moyen de passer par Tours un week end pour découvrir son oeuvre!

  • Emi Ly le 29 avril 2014 à 11:40 Répondre

    Hello Noemi!

    Merci pour cette belle découverte! Dis donc je vois qu’elle se prenait aussi en photo! N’était-ce pas le début des premiers « Selfies »?! :))
    J’espère que tu vas bien!
    De gros bisous

  • La couleur de tes yeux le 29 avril 2014 à 12:02 Répondre

    Merci pour cette article, les photos sont magnifiques et l’histoire très touchante. Je vais aller faire un tour sur le site pour en savoir un peu plus !

  • Almonds and nuts le 29 avril 2014 à 13:41 Répondre

    Incroyable… je voudrais vraiment voir cette expo!

  • shalima le 29 avril 2014 à 14:00 Répondre

    Génial, je ne la connaissais pas du tout, quelle histoire incroyable, merci pour cette belle découverte !

  • Julie le 29 avril 2014 à 14:06 Répondre

    Je laisse rarement un commentaire sur les blogs que je visite, mais je dois dire que ton article est tellement chouette que je vais faire une exception ;)
    Ton article est hyper intéressant, bien documenté et surtout extrêmement touchant. Cette femme est hors du commun, merci de me l’avoir fait découvrir ^^ Ce n’est pas tous les jours qu’on a un tel témoignage du passé / d’une vie, et ton article m’a fait voyager pour quelques minutes.
    Bonne continuation!

    • Noémi le 30 avril 2014 à 12:05

      Merci beaucoup !

  • Asaline le 29 avril 2014 à 14:37 Répondre

    Je n’ai toujours pas trouvé le temps de me rendre à cette expo… Il faut ab-so-lu-ment que j’y aille !!!

  • mg le 29 avril 2014 à 15:32 Répondre

    Super article ! L’expo a l’air géniale (mais pas sur Paris malheureusement), j’espère que j’aurai l’occasion d’y aller !

    • Noémi le 30 avril 2014 à 12:05

      Pour une fois qu’une grande expo a lieu dans une autre ville que Paris… ;-)

  • Guillaume le 29 avril 2014 à 16:19 Répondre

    Énorme j’ai lu son histoire y’a un mois de ça. A l’époque déjà j’avais adoré mais ça manquait d’infos. Trop bien merci

  • Sophie le 29 avril 2014 à 21:40 Répondre

    Hello Noémi,

    Si tu as l’occasion de voir le film, je te le recommande vivement, ça a été une vraie révélation pour moi !

    Bises !

    • Noémi le 30 avril 2014 à 12:04

      Je vais le chercher car j’avais très envie de le voir !

  • Clémence le 29 avril 2014 à 23:02 Répondre

    Ce post m’a vraiment passionné ! J’habite à Tours et une chose est sure, ce week-end je vais m’empresser d’aller voir cette exposition !
    Merci à toi pour cette belle découverte.

  • Mélina le 29 avril 2014 à 23:34 Répondre

    Oooh quel bel article, une si jolie découverte! Tu m’as donné envie d’en savoir beaucoup plus :)

Laisser un commentaire :

* Ces informations sont obligatoires mais ne seront utilisées à aucune fin commerciale.
Votre email ne sera pas publié.
Si vous avez un blog ou un site, merci de laisser l’URL dans la case prévue à cet effet et non dans le corps de votre message. Ce dernier ne sera pas publié car considéré comme du spam.