Chace Crawford, Deauville et moi…

23 commentaires

Ha la la, il est dur à écrire cet article… Un jour je reçois un mail de Clyne m’invitant à rencontrer Chace Crawford, à Deauville, pour le Festival du Film Américain. J’ai bien relu plusieurs fois et puis j’ai dit oui. Evidemment. Je suis une grande fan de Gossip Girl, depuis la première heure, et même si je suis une Chuck Girl, Nate, c’est un des garçons les plus beaux du monde. Alors oui, oui, oui, je voulais le rencontrer…

Je suis donc partie un dimanche matin, dans un mini-van, en compagnie de Pingoo, Clyne, Fressine, Eamimi et Babillages pour interviewer mon futur mari (oui oui) et accessoirement parler de Twelve, le film qui sort demain, dans lequel il joue. Je vais donc tenter de vous raconter cette journée complètement surréaliste, pour que vous aussi vous ayez l’impression d’avoir été un peu avec moi.

Jusqu’au dernier moment, nous ne savions pas si nous pourrions voir Chace (je l’appelle par son prénom, on est intime maintenant – ouais ouais je me la raconte pas du tout -). J’étais toute excitée d’être à l’intérieur de cette grosse batterie qu’est la promo des films américains. J’imaginais donc voir un acteur un peu tendu, très pro, sérieux qui allait répondre à nos questions uniquement sur Twelve et point barre. Et puis j’avais surtout vachement les pétoches, il faut bien le dire. Parceque l’anglais n’est pas mon fort et puis nous ne savions pas si nous pourrions toutes rentrer.

Mais à 15h20, nous voilà à l’Hôtel Normandie, on passe entre les vigiles, là :

Hotel Normandie - Deauville

J’aime autant vous dire qu’on faisait un peu les fières de passer par là… On nous embarque dans l’hôtel, et là on se dit, mais ça y est, on va le rencontrer là tout de suite ??? On arrive dans une grande pièce à la déco magnifique (vous allez voir), vide, pas de Chace à l’horizon et on attend. Ariane Toscan du Plantier, de chez Gaumont, arrive alors pour nous briefer. Elle nous rassure, il sera bien là, on a une demi-heure, on peut faire des photos, filmer, l’embrasser (heu ça non en fait !) et elle nous fait la liste des questions interdites. Elle nous raconte également que nous sommes les seules blogueuses au monde à avoir le droit de l’interviewer ! Là, à ce moment donné, on se regarde toutes et on flippe… à mort !!!

Et puis il arrive, je l’aperçois dans l’embrasure, j’y crois difficilement. Comme tout ce qui va se passer ensuite ! Il entre les bras ouverts « Hey guys ! ». Il sourit, hyper décontracté, puis s’installe dans le fauteuil. C’est à moi de parler en premier dans mon anglais super merdique, je lis ce que j’ai écrit avec les copines, et oh, miracle, Chace Crawford me comprend !

Chace Crawford - L'interview

Ah oui, je vous avais prévenu sur la déco, ça pique un peu les yeux ! En haut à droite, le méchant manager qui nous surveille mais qui est parti tout de suite grâce au gentil monsieur de chez Gaumont. Il parait même que les Américains avaient surveillé nos blogs au cas où on serait des terroristes de Gossip Girl !

Je vous montre tout de suite la vidéo de l’interview, filmée et montée par Babillages. Elle est en anglais mais honnêtement si moi j’arrive à comprendre, ça ne devrait pas vous poser trop de difficultés, et ce, malgré le fort accent Texan du jeune homme !

Il est irrésistible non ?

Chace Crawford - Deauville

Chace Crawford

Chace Crawford - Festival du Film Américain

Alors oui, quand Chace Crawford te regarde comme ça, c’est extrêmement difficile de garder ton calme. J’ai été subjuguée par sa beauté. Scotchée, réellement. Et puis il était décontracté, plaisantait avec nous, il avait l’air finalement assez naturel. Et figurez-vous que nous sommes restées super dignes. Nous avons finalement assez peu gloussé ! (J’aime beaucoup ses cheveux aussi tiens (enfin tout en fait))

Chace Crawford et moi

Bon là, j’avais décroché, rangé mon cahier. Admirez ce sourire débile. Je pense que Chace Crawford n’a pas succombé du tout à mon charme fou tellement je devais avoir l’air d’un merlan-frit !

Chace Crawford - La photo

– Hi hi Chace ! Bon d’accord je veux bien t’épouser !

Chace Crawford nous serre dans ses bras

– Quoi ? Chace Crawford est à coté de moi ? Sérieux, ça me fait ni chaud ni froid… Tiens je vais tourner la tête pour montrer ma désinvolture.

Et puis ça y est, notre demi-heure est terminée. Nous avons toutes un sourire jusqu’aux oreilles, je crois aussi que nous étions un peu abasourdies. Nous avons ensuite été à la plage. Je me suis même baignée histoire de me remettre un peu les idées en place (l’eau froide, ça aide). La journée s’est achevée par la projection de The Company Men, un très très bon film dont je vous reparlerai sûrement.

Puis toujours sur des milliers de petits nuages, cinq filles un peu fofolles ont regagné un mini-van en écoutant de sombres tubes à la radio… Personnellement, j’arrive toujours à peine à y croire à cette journée. J’ai l’impression que Deauville, Chace Crawford, c’est un truc que j’aurai rêvé (ça se trouve c’est une inception, nan mais rassurez-moi les copines, vous y étiez vous aussi ?!).

Je remercie encore une fois Gaumont de m’avoir invitée, mille fois merci. Et allez voir Twelve, c’est un peu comme si Requiem For A Dream se passait dans l’Upper East Side !

———

Toutes les photos sont de ©Pingoo, merci de ne pas les utiliser sans le citer ni sans son autorisation.

CatégorieCulture

par

J'aime surfer, lire des romans historiques, les singes, prendre des gens en photo, l'escalade, voyager, manger, cuisiner, les Belges, rêver, les feux de cheminée, Pierre Rabhi, la bande dessinée, chanter, mes amis, mon Nikon FM2, travailler.

23 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.