Comment booster sa créativité et retrouver de l’inspiration ?

14 commentaires

J’imagine que vous connaissez l’angoisse de la page blanche. Il arrive parfois qu’on bloque sur un sujet, ou qu’on se sente dans une routine au travail. Ces moments se produisent souvent après de grosses charges de travail, on est vidé de nos idées, de notre créativité. Personnellement, je le vis assez mal. J’ai alors l’impression d’être nulle, de manquer d’originalité, de toujours faire la même chose… Et comme c’est un cercle vicieux, ça ne s’arrange pas en ruminant !

Avant, quand je cherchais des idées nouvelles, notamment en photo pour mes clients, ou tout simplement pour ce blog, j’allais sur Pinterest. C’était ma plus grande source d’inspiration, et malheureusement, je crois que ça m’enfermait dans un type de contenu assez à la mode. Depuis quelques temps, en plus de Pinterest, j’ai mis une autre stratégie en place pour booster ma créativité !

Les gravures de la première photo font partie du projet The Minimalist Wave.

Changer d’espace de travail

Inutile de déménager de bureau ! Surtout que si vous êtes salarié, ça ne sera peut-être pas possible. Mais dites-vous bien que si vous êtes là, assis devant votre ordinateur, et que rien ne vient, une idée de génie ne va pas apparaître miraculeusement devant vos yeux.

Et si vous sortiez ? Allez marcher, faire du vélo… J’ai par exemple écrit cet article – dans ma tête – sur mon vélo, avant de le rédiger vraiment. Ce n’est pas parce qu’on est au bureau qu’on bosse forcément. En fait, on peut travailler dans la rue, en voyant une affiche inspirante, une situation qui interpelle… Il suffit de prendre des notes sur son téléphone (on l’a toujours sur nous) et d’approfondir le sujet en rentrant.

Votre vélo, vos pieds, votre surf, sera donc votre espace de travail secondaire ! Ne me remerciez pas, je peux faire un mot à votre patron.

Lire, regarder des films, aller au théâtre, voir une expo…

Ça peut paraître un poncif mais c’est aussi en se nourrissant intellectuellement qu’on s’inspire, que notre créativité se réveille.

Et si vous êtes coincé au bureau, ouvrez discrètement Netflix et filez sur la section Documentaires. Je vous recommande notamment la série The world’s most extraordinary homes, très intéressante si vous vous intéressez à l’architecture. C’est toujours mieux que de regarder les photos de vacances des blogueuses sur Instagram ou de vos amis sur Facebook.

Faire du lèche-vitrine

Attention, j’ai bien dit « lèche-vitrine », pas « shopping » ! Ciblez les petits concept store, les nouvelles boutiques et allez y faire un tour. À chaque fois, je découvre de nouveaux motifs, des petits objets, carnets… qui me donnent toujours des idées. Ça peut-être pour fabriquer soi-même certaines choses, apprendre de nouvelles techniques, trouver de nouveaux points de vue, etc.

C’est depuis cet hiver que je me suis rendue compte que ça me boostait énormément. En Australie, j’ai découvert de nombreux shops et belles initiatives qui m’ont inspirée, pour le travail et dans ma vie.

Prendre des cours, assister à des workshops

Si vous avez tendance à être un peu scolaire, cela fait énormément progresser. C’est très enrichissant de retourner sur les bancs de l’école, même pour quelques heures. On rencontre de nouvelles personnes, on échange sur ses difficultés, on est conseillé par un professionnel… Participer à certains workshops photo m’a beaucoup apportée, et je continue de me former régulièrement, pour trouver de nouveaux angles, de nouvelles poses.

Ça peut aussi être des cours en ligne, des tutos sur Youtube, qui vous feront avancer dans vos réflexions, découvrir peut-être d’autres angles d’approche.

Sortir de sa zone de confort

Bouleversez un peu votre routine. Mettez-vous – gentiment – en danger. Et ça peut être simplement de parler à cette personne que vous admirez et que vous n’osez pas aborder ; ou d’accepter une mission qui va vous demander de travailler plus que d’habitude, car vous ne maîtrisez pas tous les aspects. En général, on trouve toujours des astuces, on apprend de nouveaux savoir-faire, et on en ressort grandi (et fier de l’accomplissement).

Quand on perd ses repères, on est obligé de chercher des solutions, et de faire appel à son imagination pour s’en sortir. C’est cette situation qu’il faut réussir à retrouver et valoriser. On a tendance à subir parfois des boulots qui ne nous plaisent pas vraiment, mais « confortables » parce que stables, et pas trop prise de tête. Ça va bien un temps, mais il faut réussir à ne pas s’enfermer, à s’éteindre. C’est très mauvais pour la créativité !

Discuter avec ses proches… et moins proches !

Quand on rencontre une difficulté, c’est souvent impossible de prendre du recul, on la tête dans le guidon ! Alors qu’en adoptant un autre point de vue, la solution vient immédiatement. Et ça, ça prend cinq minutes à votre ami en vous posant deux questions.

Mais le plus enrichissant, et inspirant, ce sont ces longues discussions à refaire le monde, à imaginer comme améliorer nos vies, à se raconter nos dernières découvertes…

Partir en vacances et déconnecter

Vous êtes au bout du rouleau ? Vous vous sentez vide ? Et malgré tous ces conseils, votre créativité s’est fait la malle ? C’est le moment de faire un break et partir, vous aussi. Prendre de vraies vacances, sans ordinateur est essentiel. Profitez de la vie, voyagez ou reposez-vous.

L’inspiration va venir toute seule et très vite, vous aurez plein d’envies, d’idées. Notez-les mais ne travaillez pas, ne faites pas de recherches, laissez juste infuser !

Cet hiver, c’était la première fois que je partais trois semaines. Mon voyage en Australie était tellement génial et inspirant, que j’avais envie de travailler au bout de deux semaines. Je me sentais nourrie. J’avais pris mon ordi mais il me servait juste à répondre à quelques emails urgents. Je n’ai écrit que sur un petit carnet mes impressions et observations de voyage, dans un but non professionnel. Au retour, j’étais en pleine forme pour travailler, très motivée alors que la fin de l’année avait été très éprouvante.

Il m’est aussi arrivé pendant certaines journées de ne pas prendre mon appareil photo, pour être totalement dans l’instant, à juste vivre ce qui m’arrivait…

Quand on fait un métier créatif, il est difficile de faire une séparation entre vie personnelle et professionnelle. D’ailleurs je ne pense pas qu’il faille forcément faire cette distinction, car ces deux vies se nourrissent entre elles. Sans compter que ce sont souvent des métiers de passion. J’aime énormément faire des photos. Ça fait partie de mon travail mais c’est aussi mon plaisir. Pourtant, je crois qu’il faut parfois faire une vraie pause, pour que justement cela reste un plaisir…

14 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.