Dans le vanity de Lili Barbery-Coulon (1ère partie)

1 commentaire

En décembre, c’est Lisa Gachet, du blog Make My Lemonade qui prenait les rênes de la conception de la My Little Box. Pour l’occasion, j’ai interviewé son amie Lili Barbery-Coulon pour mon sujet « Dans le vanity de… ». Nous avons discuté de cosmétique et beauté pendant presque une heure. J’ai tout retranscrit et nous avons choisi avec la rédactrice en chef, de garder la quasi-intégralité de cette interview car nous étions toutes très intéressées par ce que Lili avait à dire. Passionnée de parfums, grande gourmande… Lily est journaliste freelance et travaille notamment pour le supplément du Monde, à la beauté. Elle a également créé le blog « Ma Récréation », son espace de liberté, sur lequel elle partage ce qui l’anime avec son œil d’experte. Elle nous raconte comment elle prend soin d’elle…

[Avec le changement de serveur de Trendy Mood, cet article a été supprimé de la base de données suite à une mauvaise manipulation, il a donc été re-publié, malheureusement sans vos commentaires.]

Lili Barbery Coulon - Vanity-6

Peux-tu commencer par nous expliquer ta routine beauté ?

J’ai l’impression qu’en vieillissant, j’en fais de moins en moins, alors que j’imagine que je devrais faire le contraire… Disons que je crois de plus en plus à l’alimentation et aux compléments alimentaires plus qu’aux produits. Mais au quotidien, quand j’ai le temps et idéalement, le matin j’utilise la Lotion Lactée de Joëlle Ciocco. Si je sens que ma peau est sèche, je commence par une brume d’Eau Thermale Avène et quand j’ai des rougeurs ou des boutons, je mets à la place du Serozinc de La Roche Posay. C’est justement ce que m’a conseillé Joëlle Ciocco, il y a des années, et je trouve que ça fonctionne bien.
Après la lotion, j’attends un peu et je mets de la crème. En ce moment j’utilise la Dynamic Nourishing Face Cream de la marque Retrouvé, vendue chez Nose. Je n’aurai pas pu me l’offrir, elle est très chère. Je tiens à le dire car je ne veux pas mettre des lectrices dans des situations compliquées… On me l’a offerte et je la trouve géniale ! Je me bats avec toutes mes copines journalistes pour échanger des produits contre cette crème ! (Rires)
Elle est assez épaisse, assez dense, et elle fait légèrement briller la peau, ça lui donne un coté « dewy » (pas comme une peau grasse évidemment)… Quand on la met, on a une sensation de peau saine immédiatement. C’est une crème qui est sensée correspondre à une femme plus âgée que moi car elle est pleine d’ingrédients anti-âge, selon la marque, mais elle m’a vachement changée la peau. Elle vaut une fortune mais j’avoue que c’est ma grande découverte de l’année 2014.
Sur le contour des yeux, je mets le Time Filler de Fillorga. Je ne crois pas beaucoup aux produits « contour des yeux », je n’ai jamais vu de miracles mais celui-là a une super texture, et surtout, il ne bouloche pas avec le maquillage alors qu’il est très riche en polymères. La plupart du temps, avec des textures comme ça, un peu « gomme », avec un effet comblant, quand on met ensuite de l’anticerne par dessus, ça bouloche… Ensuite, je me maquille.
Le soir, il m’arrive d’aller me coucher toute maquillée, j’avoue, même si je sais que c’est très mal ! [NDLR : on a poussé un cri d’effroi] Mais sinon, je me nettoie le visage avec le Lait Onctueux Capital de Joëlle Ciocco. Cela fait quinze ans que je l’utilise et je n’ai jamais trouvé mieux. C’est un produit qu’il faut masser sur peau sèche. Au début c’est comme un lait puis il devient crème, et au moment où il change à nouveau, c’est qu’il faut le rincer. Au contact de l’eau, il se retransforme en lait. Franchement, je n’ai rien trouvé qui nettoie comme ça, et qui n’agresse pas du tout la peau en même temps.
Quand je n’ai pas ce produit avec moi, j’aime toutes les textures que l’on masse comme le Baume Démaquillant Diptyque qui est assez chouette dans le même esprit, ou celui de Darphin… C’est le fait de masser qui va décoller tout ce qu’on a sur la peau. Ce que me dit toujours Joëlle Ciocco, c’est que même avec un démaquillant de base, il faut le masser sur le visage et ensuite de le rincer ; avec un coton seul, il reste plein de choses sur la peau. Si je n’ai vraiment pas le temps, je prends de la Créaline H2O mais, pour moi, ce n’est pas un produit de tous les jours. Elle est parfaite pour aller vite dans les backstages par exemple, super pratique mais elle ne retire pas tout. Cela dit, c’est mieux que rien, que d’aller se coucher toute maquillée par exemple ! (Rires)
Après ce nettoyage, je mets la Lotion Lactée de Joëlle Ciocco à nouveau. Par phase je me fais des cures de Granions. Ce sont des ampoules de sélénium, cuivre, or et argent que je verse sur un coton puis que j’applique sur ma peau. Je change tous les jours. Ce n’est pas très cher et quand on est au milieu de l’hiver, que notre peau est irritée, ou quand on a des petites imperfections, ça remet un peu les choses à zéro. Mais il faut le faire par cure, pas à longueur d’année.

Lili Barbery Coulon - Vanity-4

Tu te maquilles tous les jours ?

Ca m’arrive de ne pas me maquiller. L’été par exemple, je ne mets aucun maquillage et c’est de plus en plus fréquent également le week-end. Le reste du temps je ne me maquille pas énormément non plus. Ma base, c’est une BB crème Idéalia de Vichy. J’aime beaucoup celle là car elle se fond bien dans le visage, elle unifie le teint et ne camoufle pas, ça ne fait pas fond de teint. J’ai horreur des fonds de teint, je trouve que ça vieillit et je le vois toujours sur les autres, donc sur moi ça doit être pareil ! Le fond de teint, je trouve ça bien pour sortir le soir, quand on a besoin d’une touche sophistiquée avec une lumière tamisée ou pour des photos. Au quotidien, je n’en suis pas fan, mais j’ai la chance aussi d’avoir une belle peau.
En revanche, je suis une maniaque de l’anticerne ! Je peux sortir sans rien mais pas sans anticerne ! J’utilise celui de chez Dolce & Gabbana, je l’adore. Sa texture est un peu plus fluide qu’un stick donc il est plus facile à appliquer mais il n’est pas liquide non plus. J’en met dans le creux du cerne, autour des arrêtes du nez et dans le creux du menton, pour corriger et unifier. Il est absorbé assez rapidement mais il possède un « play time » qui permet de le travailler un peu sans avoir de traces disgracieuses. Il a été conçu par Pat McGraph, une maquilleuse dont je suis très admirative, elle est très créative. Bien sûr, ce sont les laboratoires qui produisent pour Dolce & Gabbana qui ont fait la formule mais je pense qu’elle a vraiment donné son avis, il est top !
Après le teint, je mets du blush généralement, j’en ai une collection très variée ! J’aime bien les textures crème et en ce moment j’aime beaucoup celui de chez By Terry, le Tea to Tan . Elle l’a sorti cet été, en fait, ce n’est pas vraiment un blush. On secoue le produit, c’est orange fluo dans le flacon, on se dit « ça va être très bizarre ! »… mais ça mélange des nacres, de l’encre. C’est un croisement entre le Benetint de Benefit et le blush liquide Orgasm de Nars. Il met de la lumière et de la couleur tout en étant très subtil, ça a une jolie teinte abricotée sur la peau, je l’aime beaucoup. Je trouve que Terry est une véritable experte en couleur, elle a un don pour ça et quand on l’écoute parler, c’est la reine du bon mot make up ! Elle invente pendant qu’elle parle… on a juste à prendre ce qu’elle raconte comme ça…
Les jours où j’ai mauvaise mine, je ne prends pas de rouge à lèvres rouge car ça a tendance à jurer avec les défauts de la peau. Si je suis en forme au contraire, je mets un rouge à lèvres très franc. Mes préférées ce sont tous les crayons de chez Nars, et les Lip Maestro d’Armani. Je les trouve géniaux et ils tiennent très longtemps ; c’est très pigmenté, très dense et en plus cette texture ne dessèche pas, elle devient matte mais pas vraiment… entre les deux… bref c’est top !
Sur les yeux, je ne fais pas grand chose, je mets juste du mascara. J’aime bien le Telescopic de L’Oréal Paris et le nouveau de chez Armani. Je ne suis pas très mascara « effet faux cils », j’aime bien quand c’est assez naturel. J’aime bien les mascaras marron par exemple, et je n’en mets pas des tonnes. Je peux m’amuser pour une soirée mais dans ce cas, je ne vais faire que ça sur mon visage. Après je peux également rajouter un peu d’eyeliner liquide dans le coin externe de l’œil. Ceux de Gemey-Maybelline, les liner-feutres sont top ! J’aimerai bien savoir faire tout ce que j’ai vu sur les catwalk, des lignes graphiques, savoir stopper un trait net, mais je ne suis pas très douée pour ça ! (Rires)

As-tu un produit toujours dans ton sac ?

Souvent un baume pour les lèvres de chez Khiel’s, très neutre. En fait il répare très rapidement mes lèvres quand elles sont très abîmées sans me créer d’irritations.

Lili Barbery Coulon - Vanity-7

Tu accordes une grande place à ton alimentation, tu essaies de manger le plus équilibré possible ?

Alors je suis une vraie gourmande. Si je pouvais, je mangerai du fromage, des pâtisseries, de la chantilly, du matin au soir ! (Rires) Mais ce n’est pas possible… Je fais partie des métabolismes qui n’ont jamais pu se permettre de manger comme ça sans prendre du poids ou sans avoir des boutons… Aujourd’hui, quand je mange trop sucré ou déséquilibré, je vais avoir les cernes beaucoup plus marqués, j’aurai le visage un peu gonflé, je vais marquer les signes de fatigue beaucoup plus… Comme je ne mets pas de fond de teint, je le vois assez rapidement.
En fait pour des raisons médicales (j’avais des migraines et je ne comprenais pas pourquoi, ça me fatiguait beaucoup), mon médecin m’a demandé d’arrêter le gluten et le lait de vache pour voir. Et quand il m’a demandé ça je me suis dit : « Ah non non non ! Je ne fais pas partie de ces filles qui, à table disent je ne peux pas manger ci, ça… ». Et en fait, je fais partie de ce groupe là maintenant ! Je l’assume. (Rires)
Ca fait bientôt cinq mois que j’ai arrêté. Je n’ai pas envie de rentrer dans une analyse ultra fine des raisons qui font que ça va mieux mais je n’ai plus de migraines. Donc je continue… Peut être que ce sont simplement certains aliments qui contiennent du gluten ou du lait de vache auxquels je suis intolérante, mais peu importe, pour moi c’est plus simple de les éviter tous. Alors quand je ne peux pas faire autrement, ce qui m’arrive, j’en mange et il n’y a pas de drame ! Mais c’est vrai que quand je mange un truc à base de lait de vache, j’ai une migraine assez rapidement…
Attention, je ne recommande pas ça aux gens qui n’ont pas de problème de santé. C’est hyper important de le dire. Si tout va bien dans leur vie, il n’y a aucune raison pour changer quoi que ce soit ! J’ai arrêté le gluten sur les conseils d’un médecin, pas parce que j’ai lu dans un magazine que c’était cool. C’est super contraignant. Et il ne faut pas croire que ça fait maigrir. On perd un peu de poids au début mais assez rapidement ça se stabilise… D’ailleurs si on mange un steack-frites, il n’y a pas de gluten ! Mais si on en mange tous les jours, c’est évident qu’on ne va pas maigrir.
Je pense qu’il y a quelque d’assez vrai c’est que le lait de vache et le blé sont des aliments qui sont produits aujourd’hui de manière industrielle. La plupart du temps, on a des produits laitiers qui contiennent des antibiotiques. Les animaux ont été traités avec pour pouvoir supporter les nombreuses traites quotidiennes. Pour le blé, on l’a beaucoup fait muté ces trente dernières années pour qu’il soit produit dans ces quantités là… ces mutations, on n’a pas eu le temps de les emmagasiner et que notre corps fabrique les enzymes qui permettent de bien les digérer. Après je suis sûre qu’en mangeant des produits de bonne qualité, on réduit ses chances d’intolérance…

Lili Barbery Coulon - Vanity-5

Revenons aux cosmétiques, parmi tous les produits que tu reçois, comment choisis-tu ceux que tu vas tester et ceux que tu gardes ?

Je ne peux pas tout tester malheureusement. Parfois, je demande à des amies de tester des choses qui correspondent à leurs besoins.
Pour le maquillage en revanche je teste toutes les couleurs sur ma peau. Assez vite, je repère les choses excitantes, jamais vues. Après il y a les textures, qui sont plus ou moins faciles ou qui tiennent vraiment mieux. J’ai une obsession pour le bon rouge aussi, celui pas trop bleuté, pas trop doré, qui n’a pas de paillettes, qui doit être confortable, pas trop satiné… Donc systématiquement les rouges à lèvres, je les teste tous, ne serait-ce que sur mon bras. Et peu importe la marque ! Je m’en fiche : pour le maquillage, je veux quelque chose qui marche bien. Le maquillage on en met, si on n’aime pas, on démaquille, il n’y a jamais de drames. C’est moins engageant qu’une crème pour le visage qui risque de nous coller une allergie ou qui ne nous convient pas du tout.
Du coup pour les produits pour le visage, honnêtement, je teste très peu de choses. Ce qui va m’aider dans mon choix, c’est, d’une part, la marque, si j’ai confiance en elle (les marques de parapharmacie type Vichy, La Roche-Posay, Avène… par exemple). Ensuite il y a des marques pour le plaisir, comme Caudalie et sa Tisane de Nuit. Il y a des marques qui me permettent de m’évader ou qui font rêver. Je ne sais pas si ça rend le produit plus efficace mais en tout cas il y a plus de plaisir quand on le porte. Donc sur le visage je fais une sélection assez drastique et je m’achète aussi beaucoup de produits. Joëlle Ciocco, par exemple, je m’achète ses produits depuis quinze ans. Les trucs que je trouve géniaux, quand je les ai reçus une fois, je les rachète.
Concernant les produits pour le corps, ce qui rentre en compte, c’est la marque, le plaisir et le packaging. Ce sont des produits que l’on voit tous les jours dans la salle de bain donc je trouve qu’effectivement on les choisit aussi parce qu’ils sont jolis, et qu’ils correspondent à notre état d’esprit.
Mais j’ai la chance de pouvoir faire mon marché, c’est vrai. Je me pose tout le temps la question quand j’écris mes articles : si je n’avais pas les sous et si je ne recevais pas tout ça, si j’étais dans une nécessité et pas dans le plaisir pur, qu’est-ce que j’achèterai vraiment ? Ca nous rend responsable de poser cette question là quand on recommande des produits aux gens.

Lili Barbery Coulon - Vanity-2

Lire la suite de l’interview ici !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.