Carnet de voyage Australien – Part 1.

Par où commencer ? Je rêvais de ce voyage depuis des années. Il y a trois ans, nous avons rencontré au Sri Lanka Stu et Nic, tous les deux Australiens, devenus immédiatement des amis. Nous avons toujours gardé contact, nous nous sommes revus tous les ans, en Croatie, au Laos. On se parlait de nos cultures, de nos pays, de nos modes de vie. Ils me faisaient rêver et je chéris cette amitié très spéciale.

Je me disais qu’il fallait vraiment faire ce voyage, en Australie, prendre le temps d’explorer et de nous reposer. Je me disais que trois semaines là-bas me « guériraient » de mes envies d’ailleurs et que je serai rassasiée… Bon, au contraire, je ne rêve que d’une chose : repartir à Gold Coast ! J’ai adoré ce voyage, j’ai tout aimé !

Je ne savais pas vraiment sous quelle forme j’allais pouvoir vous raconter ce périple. Il faut savoir que je n’étais pas là-bas dans le but de visiter ce qu’il faut absolument voir en Australie. Nous nous sommes laissés porter, nous avons juste pris la route avec nos amis, à la recherche de vagues à surfer et de parois à grimper. Stu et Nic nous ont emmené avec eux faire le road trip qu’ils adorent et c’est cette petite aventure que je vais partager avec vous.

Je vais commencer par notre première semaine, passée à profiter un peu de la vie à Gold Coast, avant de faire une petite escapade au Glass House Moutains et de descendre le long de la côte Est jusqu’aux Blue Mountains.

Gold Coast

Après 27 heures de vol – que j’ai passé à dormir donc c’est allé assez vite je dois dire – et un atterrissage à Brisbane, nous avons séjourné à Gold Coast, dans le quartier de Tweed Heads, chez nos amis. Nous avons un peu récupéré du décalage horaire, mais bizarrement, je n’en ai pas souffert. Il faut dire que nous nous levions vers 5h pour aller surfer. Vers 8h30 – 9h, nous sortions de l’eau et allions petit déjeuner. Puis, nous nous promenions autour de la maison le reste de la journée, en retournant surfer quand on en avait envie (et quand les conditions le permettaient).

Nous sommes partis du 17 décembre au 8 janvier, soit en plein été là-bas. Ce n’est pas la meilleure période pour surfer en Australie. Au début, nous avons eu de bonnes vagues mais la dernière semaine, il y avait trop de vent et plus rien à se mettre sous la dent. J’étais un peu frustrée, mais heureusement, il y avait l’escalade !

J’ai adoré passer du temps à Coolangatta, le petit quartier dans lequel nous vivions. C’est assez central, avec une ambiance très cool, et c’est entouré de très chouettes spots de surf, notamment Wommin Bay et Rainbow Bay.

On a aussi fait une petite marche à Burleigh Head, ça monte dans un petit bois – donc à l’ombre – jusqu’à de très beaux points de vue sur l’Océan. On aperçoit bien la gigantesque cité de Gold Coast et « Surfer Paradise« . Nous n’y sommes même pas allés ! Apparemment, c’est vraiment très très touristique, et pas du tout le paradis du surf.

Le soir, nous allions prendre une petite bière sur la plage pour voir le coucher du soleil, à Kirra, notre plage. Dès la première soirée, nous avons vu des dauphins jouer dans les vagues. Après ma mauvaise expérience à Maurice, j’étais totalement émerveillée cette fois, de voir des dauphins libres. C’est assez incroyable d’apercevoir un aileron et de suivre des yeux les sauts dans l’écume…

Currumbin Wildlife Sanctuary

Quant Stu et Nic nous ont demandé s’il y avait des choses que nous voulions absolument voir en Australie, j’ai répondu : des vagues pour surfer et des koalas ! Et comme ces amis sont merveilleux, j’ai été exaucée dès le premier jour. Le premier matin de nos vacances, nous avons été surfer à Rainbow Beach puis avons visité le Currumbin Wildlife Sanctuary, à Gold Coast.

Ce sanctuaire recueille des animaux blessés, les soigne et les réintroduit dans la nature. Quand ce n’est pas possible, ils vivent dans ce grand parc, à Currumbin. On y retrouve un grand nombre d’espèces endémiques. Ce n’est pas un zoo, il n’y a pas d’animaux qui viennent d’autres pays.

Il y a de nombreux bénévoles à disposition des visiteurs, ils répondent aux questions, racontent des anecdotes… C’est très pédagogique, et évidemment, on voit des koalas ! J’aurais vraiment pu rester des heures à les observer, alors qu’ils ne sont pas très actifs ! C’est d’ailleurs très difficile de les voir dans la nature, ils sont perchés dans les arbres et ne bougent pratiquement pas. Et je suis vraiment très heureuse d’avoir visité le Currumbin Wildlife Sanctuary, car je n’ai pas revu de koalas pendant le séjour.

Nic a une amie vétérinaire au Wildlife Sanctuary, nous avons donc eu la chance de rencontrer une maman koala et son bébé pendant la pesée, juste avant sa réintroduction. Un moment très émouvant. Le petit se blottissait dans les bras de sa soignante pendant que la mère était soignée et pesée.

Currumbin Wildlife Sanctuary
28 Towenin St, Currumbin QLD 4223
currumbinsanctuary.com.au
Ouvert tous les jours de 8:00 à 17:00 | Plein tarif : 49,95$

Glass House Mountains National Park

Après quelques jours à Gold Coast, et avant notre road trip, nous sommes partis à quelques heures de route (1h de Brisbane) pour le parc naturel de Glass House Mountains. Stu et Nic sont de vrais aventuriers (bien plus que nous : ils sont Australiens !), et ils nous ont embarqués dans une ascension véritablement épique, dont je me souviendrais toute ma vie. En cordée, nous avons grimpé près de 250 mètres de falaise, à la tombée de la nuit. Ce n’était pas vraiment de l’escalade mais presque. Je crois que la très faible luminosité a beaucoup joué en ma faveur, je ne voyais pas ce qui se déroulait sous mes pieds !

Après une bonne heure, nous sommes parvenus jusque dans une grotte à flanc de montagne, dans laquelle nous avons dîné et dormi (enfin, on a essayé, parce que dormir à la belle étoile avec des chauve-souris et des mulots autour de nous, plus des moustiques très voraces…). C’était vraiment extraordinaire. Je ne crois pas me souvenir d’un lever de soleil si intense.

Nous sommes alors redescendus en rappel, sous un ciel déjà bien plombant, en cinq fois il me semble. J’ai adoré cette longue descente, hyper concentrée, tout en profitant du paysage. Je crois que je ne pourrais plus me passer de l’escalade, rien que pour ça : ce sport donne accès à des endroits et des points de vue totalement exceptionnels, inatteignables. Puis, nous avons fait quelques petites voies d’escalade, plutôt faciles, très correctement cotées, et très agréables (bien qu’infestées de moustiques, et quand tu assures, tu ne lâches pas la corde pour écraser cette p****n de bestiole qui te pompe le sang).

Petit aparté : pendant l’été en Australie, n’oubliez vraiment pas de mettre du produit anti-moustique (et un puissant).

Vantrip : de Gold Coast en passant par Byron Bay et Woolgoolga, jusqu’aux Blue Mountains…

Après ce petit épisode camping, nous étions fin prêts pour notre grand road trip sur la côte Est Australienne. Au départ, nous avions prévu de nous arrêter tous les jours sur de chouettes spots de surf pour terminer par les Blue Mountains (à 1h de Sydney). Mais après un petit stop à Byron Bay pour voir notre amie Laure Mayer, la créatrice de Lore of The Sea – qui vit là-bas une partie de l’année – le temps s’est sérieusement gâté.

Cela dit, c’était vraiment très chouette de profiter des mini-vagues de la mythique The Pass, à Byron Bay. Laure est absolument incroyable à l’eau, on ne voit qu’elle ! Avec son grand sourire et son style inimitable, elle communique son bonheur de surfer autour d’elle.

Après une nuit à Woolgoolga (les noms de ville Australiennes sont géniaux !), nous avons surfé au petit matin à Coffs Coast. À partir de là, nous n’avons pas arrêté de voir des kangourous dans la nature, et à chaque fois, c’était fascinant. Je ne m’en suis jamais lassée. Ce matin là était assez exceptionnel, un dauphin est venu jouer dans les vagues avec nous. Voir cette masse noire entre nous était à la fois inquiétant et grisant. Je ne peux décrire l’excitation et la joie que ça procure.

Sans compter que ce jour là, malgré le ciel couvert, les conditions étaient géniales. L’eau était chaude, les vagues parfaites, nous étions très peu à l’eau, juste tous les quatre au début. Ça a été ma meilleure session de surf de toutes les vacances !

On a ensuite pris un gros petit déjeuner à l’arrière du van (nommé « La Bête »), et on reparti sur la route. Nous nous sommes nourris pendant ce road trip de fruits délicieux, de muesli, de beurre de cacahuète, d’oeufs et de chips épicées, à peu près ! Ce qui est top en Australie, c’est que tout est produit sur place, et il y a une très grande offre Bio, dans tous les supermarchés. En revanche, tout est extrêmement cher. On faisait à chaque fois des grosses courses et on pouvait cuisiner quasiment normalement dans notre van.

On a roulé toute la journée jusqu’à Katoomba (encore un nom génial), où nous attendait un magnifique coucher de soleil sur les Three Sisters. Mais ça, ce sera pour le prochain épisode de ce carnet de voyage Australien

7 commentaires sur “Carnet de voyage Australien – Part 1.

  1. C’est juste génial d’avoir pu rencontrer des gens par le biais de voyages et continuer de se revoir !! J’ai beaucoup aimé ton article d’autant plus que nous seront aussi de la partie dans 15 jours pour un départ en Australie sur la côte Ouest du côté du Western Australie… J’ai hâte !

  2. Ça avait l’air tellement parfait ces vacances ! Prendre le temps de faire ce qu’on aime, avec des gens qu’on aime, sans se mettre la pression de « il faut tout visiter, vite vite vite »…

    Le portrait de Laure avec son grand sourire est magnifique, bravo <3

    • Merci ! <3

      Oui c'est bien de ne pas avoir de pression, avec les blogs trip, on a tendance à avoir cette déformation professionnelle "je dois faire du contenu"... Là je me disais juste que j'avais envie de faire des photos de certains moments et de mes amis, juste pour nous (et si certaines pouvaient servir à en faire un article, tant mieux !)

  3. Que de souvenirs. Ca fera 10 ans cette année que nous avons embarqué pour l’une des plus incroyables années à l »étranger. Nous avons vécu un an à Brisbane, entre Gold et Sunshine coast, et beaucoup voyagé en van ailleurs en Australie. Les Glass House Mountains sont un souvenir magique en ce qui me concerne… As-tu eu la change de te promener dans les champs d’ananas qui s’y étendent à perte de vue?!
    Hâte de lire la suite de tes aventures là bas… En ce qui nous concerne, nous avions eu de la neige dans les Blue Mountains, c’était dingue!
    Bises

  4. Superbes photos Noémi! Je viens tout juste d’achever le même road trip, bien qu’un peu plus étendu car on a roulé de Cairns à Melbourne. J’ai vécu 6 ans à Brisbane et je viens de déménager dans la Yarra Valley (à côté de Melbourne). Je n’avais jamais fait la route au sud de Byron Bay et c’était superbe. Les gros favoris de mon côté ont été Jervis Bay et notamment le Bodeeree National Park, la Blue Pool à Bermagui (Sapphire Coast, NSW), et puis bien sur j’ai toujours un faible pour Byron Bay.

  5. J’y suis allée il y a quelques temps, tes photos me rappellent de beaux souvenirs… Merci pour tes articles, tes photos sont superbes !

Laisser un commentaire