Organiser son séjour en Ecosse

33 commentaires

Bon… Je voulais pas trop l’écrire cet article, parce que ça voulait dire que les vacances étaient définitivement passées, digérées… Mais d’un autre coté, me replonger dans mes souvenirs d’Ecosse est désormais un moment agréable et je suis devenue une lobbyiste de l’Ecosse ! Donc à la fin de mes articles vous allez tous prendre un billet d’avion et filer au pays des Loch, des Highland Cows, des fantômes, des kilts, du whisky, des paysages sublimes, des B&B kitsch, des gens trop sympas…

A quelle période partir ?

Oubliez toute notion de style… quelle que soit la saison !

La meilleure période, paraît-il, c’est en mai. Non pas qu’il pleuve moins mais les jours sont plus longs, il fait plutôt doux… Mais qui dit bonne période, dit aussi beaucoup de touristes sur les routes, et beaucoup de camping cars. A part sur les grands axes, beaucoup de routes en Ecosse sont des « single ways » avec des petites places pour laisser passer la voiture qui arrive en face. Avec beaucoup de circulation, ça doit être un peu pénible.

De juin à septembre, c’est la haute saison, mais c’est aussi la période des « midges », d’horribles et féroces moustiques. Apparemment, ils peuvent pourrir des vacances !

Bon et ensuite, vous avez la solution pour laquelle nous avons opté avec ma copine P. : l’automne. Les couleurs sont très très belles, si on est bien couvert et paré à la pluie, on ne souffre pas du froid. En revanche il faut savoir qu’il fait nuit à 16h et que beaucoup de choses à visiter seront fermées ou avec des horaires contraignants. Il y a également moins de B&B ouverts, prévoyez donc de les réserver à l’avance. Malgré tout ça, je ne regrette pas du tout d’avoir choisi cette période, parce que nous avions la route pour nous, et c’est agréable.

Donc à vous de choisir en fonction de vos vacances parce qu’en gros, quelle que soit la saison, l’Ecosse c’est génial ! Il faut savoir qu’en Ecosse, s’il pleut souvent, ça ne dure rarement pas longtemps. Et c’est aussi ce qui fait le charme du paysage, la lumière change constamment, c’est magnifique.

♦♦♦

Que faire en Ecosse ?

Mais plein plein de choses ! L’Ecosse est un pays très riche historiquement, car son passé est mouvementé. Vous allez donc pouvoir faire le tour des châteaux (hantés ou pas). Il faut prévoir un budget conséquent pour ça car les entrées sont chères. Nous avons donc décidé de payer pour les châteaux à Edimbourg mais ensuite on s’est contenté d’en faire le tour sans rentrer, pour ne pas tuer notre budget.

Chateau d'Edimbourg - Ecosse

Si vous n’êtes pas férus de vieilles pierres et préférez la nature, vous pourrez prévoir de nombreuses randonnées. Il y a énormément de chemins pédestres, plutôt bien balisés (enfin surtout au départ mais avec une carte ou les conseils des Ecossais on ne se perd pas).

29112013-_DSC7319

Vous pourrez également visiter des distilleries de whisky, c’est même indispensable (quand même) ! En plus on vous donne un passeport et après vous pourrez visiter toutes les autres distilleries d’Ecosse gratuitement, à vie ! Moi ça m’a fait rigoler et du coup je veux y retourner pour remplir mon petit carnet…

Enfin, roulez !!! L’Ecosse est un pays sublime. Louez une voiture et parcourez le pays. J’ai préféré les Highlands et évidemment la sublime Ile de Skye, ça vaut vraiment le coup de s’y attarder mais j’y reviendrai dans un article dédié. Nous avons parcouru entre 1000 et 1500 km en une semaine. Il faut savoir que les routes sont assez sinueuses, et qu’il vaut mieux éviter les grands axes (bon il n’y en a pas beaucoup en même temps) pour profiter du paysage. Le voyage c’est aussi ces heures de routes dans les vallées, le long des Loch, dans la montagne…

Carte Ecosse

♦♦♦

L’Ecosse combien ça coûte ?

L’Ecosse n’est pas un pays extrêmement bon marché. Pour les repas, c’est à peu près comme en France, la bière, c’est pas cher du tout. Les billets d’avion sont aux alentours de 300€ A/R par personne ; pour la voiture il faut compter un peu plus de 100€ pour des km illimités, sans l’essence évidemment. A cela on rajoute les B&B. Selon le standing ça varie, mais on peut en trouver des très bien pour 60€ la nuit. Moi je suis passée par un tour opérateur car j’avais un avoir chez eux mais je me suis vite rendue compte que le prix total était bien supérieur aux prestations, ils se sont pris une sacrée grosse marge. Bref, si vous avez un peu de temps, organisez vous-même votre voyage. Il suffit de réserver des B&B dans les coins qui vous tentent et il n’y a pas d’autres contraintes.

♦♦♦

On emporte quel équipement ?

Quelque soit la saison, les bottes et la cape de pluie ne sont clairement pas un luxe ! Ensuite si vous marchez beaucoup, en été, prenez des chaussures de rando. En hiver, il faut vraiment qu’elles soient imperméables. Moi j’ai randonné avec mes bottes en caoutchouc (dans lesquelles j’avais mis une semelle de rando isolante, des Decathlon) et ça a été très bien.

Il faut également prévoir un gros manteau sur lequel on rajoutera une cape de pluie, un bonnet bien chaud et une grosse écharpe. Je laissais en général tomber l’écharpe et le bonnet pendant la marche parce qu’il ne faisait pas si froid que ça. Il y a juste énormément de vent dans les Highlands, et particulièrement sur les îles.

Look de randonnée - Ecosse

N’oubliez pas non plus de prendre une carte routière. On avait aussi un GPS mais au final on a préféré faire ça à l’ancienne, ça nous a permis de passer par des petits chemins, de pouvoir faire des détours, pour découvrir de très beaux paysages.

Enfin, notre meilleur ami, ça a été Le Routard ! Bien pratique quand même pour les lieux à visiter, les points de départs des rando, les villages qui valent le coup, etc. On a souvent fait en fonction de ce guide et on a rarement été déçues. Donc pour prévoir un peu où aller, se renseigner sur l’Histoire de l’Ecosse, c’est pas mal d’y jeter un oeil. Et puis je vais vous donner plein de conseils très bientôt !

♦♦♦

Mes autres articles sur l’Ecosse : Visiter les Highlands / L’île de Skye

CatégorieVoyage

par

J'aime surfer, lire des romans historiques, les singes, prendre des gens en photo, l'escalade, voyager, manger, cuisiner, les Belges, rêver, les feux de cheminée, Pierre Rabhi, la bande dessinée, chanter, mes amis, mon Nikon FM2, travailler.

33 commentaires

  1. Pingback: Ecosse, la préparation de notre roadtrip dans les Highlands

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.