Maroc : la destination parfaite pour un surf trip

28 commentaires

Le 1er mars à Paris, l’hiver n’en finissait pas, j’étais fatiguée, démoralisée par le temps pourri, par Paris… et je n’étais pas partie en vacances depuis un an. Alors sur un presque coup de tête, on a pris des billets pour le Maroc quatre jours plus tard pour travailler là-bas et surfer sur notre temps libre. Sur place : ciel bleu sans aucun nuage, soleil, et température parfaite (à peu près 20°). À l’aéroport d’Agadir, nos hôtes nous récupèrent et on file vers Taghazout, la Mecque du surf au Maroc.

Si vous cherchez un pays paisible, accueillant, dépaysant et en même temps très proche de la France, le Maroc est la destination idéale ! Et pour surfer, c’est facile : il y a des planches à louer partout, des surf school pour ceux qui voudraient débuter ou se perfectionner, des vagues pour tous niveaux et en plus il fait beau tout le temps ! Question sécurité, le Maroc est un pays plutôt sûr. Il vaut mieux éviter la zone du Sahara Occidental, frontière avec la Mauritanie (toutes les infos sur le site du gouvernement). Enfin, c’est un pays où l’on peut improviser son voyage : les billets d’avion ne sont pas très chers (300€ A/R au dernier moment et beaucoup moins si on s’y prend un peu en avance) et on trouve de quoi se loger correctement partout, sans réservation et à très bon marché.

Maroc-Taxi-Taghazout

Je n’avais encore jamais voyagé dans un pays du Magreb et sur la route, j’ai immédiatement adoré ! Le paysage est sublime, aride, et on croise des ânes ou des… DROMADAIRES ! Moi, je n’en avais jamais vu ailleurs que dans des zoo, j’avais l’impression d’être dans un rêve ! Pendant tout le séjour, malgré tous les dromadaires croisés, je suis restée émerveillées par ces immenses bestioles. 🐪

Maroc-8

Bref, après ce point dromadaire, rentrons dans le vif du sujet :

QUELS SONT LES BONS SPOTS DE SURF AU MAROC ?

Je ne les ai évidemment pas tous testés ! Mais je me suis quand même bien promenée entre Taghazout et Anza, Aourir, Camel Beach, Banana Point… Je vais essayer de les décrire en sachant que j’y suis allée début Mars, avec des conditions plutôt venteuses, les vagues n’étaient donc pas très fortes (ce qui me convient extrêmement bien puisque je fais du longboard).

Maroc-Carte

Du Nord au Sud :

📍Camel Beach : un bon spot pour les débutants avec de petites vagues, qui ne nécessite pas de ramer beaucoup, il est quasiment en beach break. En revanche attention au courant très fort.

📍Anchor Point : un spot pour les surfeurs confirmés car les vagues sont grosses et puissantes. Il peut-être difficile d’atteindre le pic. Attention aux rochers !

📍Taghazout : la petite plage de la ville offre un spot pratique à atteindre pour les débutants. Il y a de petites vagues qui déroulent sur toute la longueur avec de jolies séries en revanche il est très déconseillé de surfer car tous les égouts de la ville se déversent pile sur le spot ! Personnellement, vu l’odeur, je ne m’y serais pas risquée mais j’ai vu pas mal de débutants à l’eau…

📍Crocodile (Tamraght) : un bon spot de repli car il y a généralement, toujours des vagues, une droite et une gauche. Beaucoup de débutants à l’eau mais il vaut vraiment le coup en fin de journée.

Banana Point - Maroc

Banana Point

📍Banana Point : un très joli spot (de droites) pour tous niveaux, peu peuplé car il nécessite un peu d’acrobatie pour y arriver ! On doit descendre par un petit chemin très à pic entre les rochers. Je l’ai testé à marée basse ce qui permet de se lancer par la plage et non directement depuis les rochers. Le courant faisait très rapidement dévier au centre de la plage, pile sur le reef (ce qui m’a valu de jolies petites coupures sous les pieds au moment de sortir).

📍Anza : normalement c’est un spot réservé aux surfeurs confirmés car les vagues sont puissantes. Ça a pourtant été notre spot de repli assez souvent quand il y avait du vent. La première session était pour moi géniale avec des vagues à mon niveau (débutante-intermédiaire) mais la seconde, je me suis épuisée à passer la barre et j’étais vraiment dépitée. Cela dit, la plupart du temps, c’était vraiment très chouette avec des séries de 8, 9 bonnes vagues et de longues périodes entre temps. Comme il y a beaucoup de débutants à l’eau, les deux premières vagues les évacuent et j’étais ensuite seule au monde pour prendre LA vague parfaite !

Un parfait petite récap des spots sur Free Surf Maroc ici.

Surf-Maroc

Anza

À savoir : il y a généralement beaucoup de monde à l’eau de 10h à 12h dont beaucoup de débutants qui ne respectent aucune priorité (en même temps ils vont tout droit normalement). Évitez la cohue, renseignez-vous auprès des locaux pour savoir à quelles heures les spots fonctionnent selon les marées et respectez les priorités ! Pour rappel, le surfeur le plus proche du pic est prioritaire. Je rajouterai que c’est sympa d’attendre un peu son tour si on est super fort et enfin, si vous avez la flemme de ramer, évitez de faire semblant de partir sur toutes les vagues en mettant deux pauvres coups de rame sans faire de take off (← la pire race de surfeurs de l’humanité). Enfin, protégez votre visage avec vos bras quand vous remontez à la surface car les planches volent et les débutants ne maîtrisent pas vraiment leur planche. Évitez d’ailleurs de vous trouvez derrière eux. La plupart du temps, s’ils ne respectent pas tout ça, c’est qu’ils ne SAVENT PAS ! Les profs n’expliquent pas forcément toutes ces règles de sécurité donc inutile d’engueuler ces gentils surfeurs motivés, on explique sereinement et tout roule !

Anchor Point - Maroc

QUAND PARTIR EN SURF TRIP AU MAROC ?

À part en Juillet et Août, la saison de surf au Maroc s’étend sur quasiment toute l’année. Disons qu’entre Mai et Septembre, les plages sont surpeuplées et plutôt réservées aux baigneurs. La température y est souvent suffocante, avec des vents brûlants venant du désert. La période idéale pour le surf serait plutôt de Décembre à Avril. Il peut pleuvoir au Printemps mais de mon côté en cette fin d’hiver, je n’ai pas vu l’esquisse d’un nuage ! Sous la pointe d’Essaouira, les plages sont plutôt à l’abri du vent.

Côté équipement, j’ai surfé avec une combinaison intégrale O’Neil en 4/3mm et j’étais parfaitement bien ! La température de l’eau était assez fraiche (environ 17°) mais je n’ai pas ressenti le besoin de mettre des chaussons, je n’ai jamais eu froid. Surtout qu’à l’extérieur il faisait toujours plus de 20° et un grand soleil.

Maroc-9

À FAIRE AU MAROC !

Je suis partie pour surfer, et le reste du temps je travaillais, je n’ai donc malheureusement pas profité du pays. Mais j’ai très très envie d’y retourner, en vacances cette fois pour surfer à nouveau ET visiter ! J’ai notamment très envie de faire un trek à travers l’Atlas car je l’ai survolé en avion et c’est de toute beauté.

Je vous recommande néanmoins d’aller boire/manger un délicieux jus d’avocat-lait-dates à Aourir. L’échoppe, une pâtisserie, se trouve sur la route P1001 qui se termine en impasse. Vous la reconnaitrez à sa devanture (sur la gauche quand on vient du centre d’Aourir) qui regorge de fruits. Elle ressemble à ça (et franchement, c’est une tuerie) :

Jus d'avocat - Aourir, Maroc

Mon autre coup de coeur, c’est Taghazout, une petite ville à la croisée des chemins, séparée en deux par la route principale et dont les maisons se sont construites petit à petit, les unes à côté des autres. L’ambiance très hippie y est géniale. C’est assez désordonné et super joli, on marche dans un dédale de petites rues pentues, colorées, fleuries… C’est impossible de retranscrire pourquoi j’ai autant aimé Taghazout car je ne le sais pas moi-même mais j’avais l’impression d’être dans un lieu spécial.

Taghazout Taghazout Taghazout Taghazout Taghazout

COMMENT S’HABILLER AU MAROC & QUELQUES INFOS PRATIQUES.

C’est pour moi une question assez importante qui relève du respect que l’on porte aux locaux. En tant que femme dans un pays musulman, je ne me balade jamais en mini-short. Pour me promener, je mets un pantalon ou une jupe longue. Je mets un short quand je suis à la plage ou dans la guest house. À la plage, je me changeais dans la voiture. Même pour les hommes, c’est mieux de se changer sous un poncho. Et messieurs, on ne fait pas pipi sur le bord de la route (ou n’importe où d’ailleurs) ! C’est très mal vu au Maroc. Préférez vous retenir (comme nous, vous verrez on n’en meurt pas) jusqu’à rencontrer un petit café pour vous soulager.

Concernant les formalités, pas besoin de Visa pour le Maroc mais vous aurez besoin – évidemment – d’un passeport valide. Il y a des check points un peu partout sur les routes, ralentissez et arrêtez-vous si on ne vous fait pas signe d’avancer ! Gardez donc votre passeport à portée de main en voiture.

Sur certains parkings, il arrive que des mecs vous demandent de l’argent pour « surveiller » la voiture pendant que vous êtes sur la plage. Il vaut mieux leur donner quelques dirham si vous ne voulez pas avoir de problème. Considérez que c’est un peu comme si vous stationnez sur un parking payant.

Sur les plages, il y a beaucoup de chameliers avec leurs dromadaires qui vous proposeront des balades. Si vous avez juste envie de les prendre en photo, gardez en tête qu’on vous demandera systématiquement de l’argent pour ça. C’est le jeu !

Dernier conseil : même s’ils sont tellement mignons, il est interdit de voler des chatons…

Photo de Chaton

28 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.